Saint Augustine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint Augustine (Floride))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le philosophe et théologien Saint Augustin, voir Augustin d'Hippone.
Saint Augustine
Image illustrative de l'article Saint Augustine
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau de la Floride Floride
Comté Saint Johns
Type de localité City
Maire Joseph L. Boles
Démographie
Population 11 592 hab. (2006)
Densité 417 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 53′ 39″ N 81° 18′ 48″ O / 29.894264, -81.31320829° 53′ 39″ Nord 81° 18′ 48″ Ouest / 29.894264, -81.313208  
Altitude 1,52 m
Superficie 2 780 ha = 27,8 km2
· dont terre 21,7 km2 (78,06 %)
· dont eau 6,1 km2 (21,94 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Fondation 1565
Localisation
Carte du comté de Saint Johns
Carte du comté de Saint Johns

Géolocalisation sur la carte : Floride

Voir sur la carte administrative de Floride
City locator 14.svg
Saint Augustine

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Saint Augustine

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Saint Augustine
Liens
Site web http://www.st-augustine.fl.us

Saint Augustine (abrégé en anglais par St. Augustine, San Agustín en espagnol, on rencontre parfois la francisation Saint-Augustin) est une ville de Floride, au sud-est des États-Unis, sur la côte atlantique. C'est le siège du comté de Saint Johns. La ville comptait 11 592 habitants en 2000 et 12 157 habitants en 2004[1]. Elle se trouve sur une étroite bande de terre s'avançant vers le sud entre deux cours d'eau : la rivière Matanzas à l'est et la rivière San Sebastian à l'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Augustine est généralement considérée comme le lieu d'accostage du premier explorateur européen, Juan Ponce de León ayant abordé sur le futur territoire des États-Unis le 27 mars 1513[2].

C'est aussi la plus ancienne ville des États-Unis, fondée par les Espagnols en 1565[3] après avoir été conquise sur les Français par l'amiral espagnol Pedro Menéndez de Avilés. Comme c'était le jour de la fête de Saint Augustin (le 28 août), l'endroit prit le nom de l'évêque d'Hippone (en latin « Hippo Regius » est le nom antique de la ville de Bône ou Annaba, se trouvant au Nord-Est de l'Algérie). En fait, les Français avaient déjà fondé sur place un poste l'année précédente. Les Espagnols, ne voulant pas d'une présence française en Floride si proche de leurs colonies, les en délogèrent et décidèrent d'occuper les lieux en permanence.

Après plusieurs tentatives ratées de colonisations espagnoles, les Français débarquèrent en Floride. Le 30 avril 1562, Jean Ribault, mandaté par l’amiral Coligny, reconnut la côte de la Floride et remonta vers le nord jusqu'au fleuve St Johns, près de Jacksonville. On y leva une colonne avec les armoiries de la reine Catherine. Plus au nord, Ribault s'établit sur Parris Island en construisant une habitation qu'il nomma « Charlesfort », en l'honneur du roi Charles IX. Pedro Menéndez de Avilés vint expulser les Français des terres du roi d'Espagne.

Flagler College, Saint Augustine, Floride

Lors d'une seconde tentative de coloniser la Floride, Laudonnière prenait la direction d'une expédition constituée de 300 personnes. Ils y construisirent le Fort Caroline sur la rive de la rivière St. Johns, ce qui, à juste titre, peut être considéré comme les débuts de Saint Augustine. La prise du lieu par les Espagnols termina la guerre entre la France et l'Espagne pour le contrôle de la Floride.

La ville fut attaquée et incendiée par Francis Drake en 1586. Elle subit les assauts des Anglais en 1702 et en 1740 depuis la Caroline du Sud. En 1763, le traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans et fait passer la Floride dans les mains de la Grande-Bretagne. Saint Augustine devient la capitale de la Floride orientale. Le traité de Paris de 1783 met fin à la guerre d'indépendance et redonne la Floride aux Espagnols, jusqu'en 1821 (traité d'Adams-Onís).

Flagler fait construire un hôtel en 1884, le « Ponce de Leon » décoré par Tiffany. Il fut par la suite transformé en collège, le Flagler College.

De nos jours, Saint Augustine est l'une des destinations les plus appréciées de la Floride.

Économie[modifier | modifier le code]

Une usine aéronautique de Northrop Grumman est situé dans la commune au nord de l'aéroport de la ville produisant les E-2 Hawkeye et employant 800 personnes début 2010[4].

Visiter[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Estimations du Bureau du recensement
  2. Jean Pictet, L'Épopée des Peaux-Rouges, Éditions Favre 1988, p.74
  3. (en) National Park Service, « St. Augustine Town Plan Historic District » (consulté le 28/07/07)
  4. (en) Grumman purchases plot for $3M, 8 janvier 2010, St Augustine.com

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :