Saint-Vougay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Vougay
Vue générale du château de Kerjean en Saint-Vougay.
Vue générale du château de Kerjean en Saint-Vougay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Plouzévédé
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Landivisiau
Maire
Mandat
Marie-Claire Hénaff
2014-2020
Code postal 29440
Code commune 29271
Démographie
Gentilé Saint-Vougaisiens
Population
municipale
921 hab. (2011)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ N 4° 08′ O / 48.6, -4.1348° 36′ Nord 4° 08′ Ouest / 48.6, -4.13  
Superficie 15,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Saint-Vougay

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Saint-Vougay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vougay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vougay

Saint-Vougay [sɛ̃vugɛ] (en breton : Sant Nouga ou Vouga ou Vio ou saint Nonna) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
    François GUÉNNÉGAN    
  1995 Guillaume Yves Marie LE NAN    
1995 2001 Michel JÉZÉQUEL    
mars 2001 en cours Marie-Claire HÉNAFF   ,
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont la maire et quatre adjoints.

Économie[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

  • Jean Discalceat né vers 1279, surnommé Santig Du (petit saint noir en breton). Tailleur de pierres, puis moine franciscain canonisé par la vox populi à Quimper pour sa charité et son dévouement, il meurt lors de la peste noire en 1348. Sa statue est visible dans la cathédrale de Quimper ainsi que dans l'église de Saint-Vougay.
  • Françoise de Quélen, épouse Barbier au début du XVIIe siècle. Alfred de Musset a tiré de son histoire la comédie Barberine qu'il a située en Bohême.

Décès[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
946 1 255 1 147 1 255 1 291 1 325 1 368 1 281 1 241
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 206 1 179 1 150 1 197 1 253 1 211 1 144 1 069 1 079
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 141 1 124 1 097 1 147 1 069 1 042 1 065 980 911
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2011
859 843 812 801 800 890 895 923 921
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Au sujet de Françoise de Quélen, dame de Kerjean, on peut lire Prestiges du Finistère de Yann Brekilien aux Éditions France-Empire.