Saint-Vincent-Lespinasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Vincent et Lespinasse.
Saint-Vincent-Lespinasse
Église et Mairie de Saint Vincent Lespinasse
Église et Mairie de Saint Vincent Lespinasse
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Tarn-et-Garonne
Arrondissement Castelsarrasin
Canton Moissac-1
Intercommunalité Communauté de communes des Deux Rives
Maire
Mandat
Marcel Bardols
2014-2020
Code postal 82400
Code commune 82175
Démographie
Population
municipale
227 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 07′ 09″ N 0° 57′ 14″ E / 44.1191666667, 0.95388888888944° 07′ 09″ Nord 0° 57′ 14″ Est / 44.1191666667, 0.953888888889  
Altitude Min. 67 m – Max. 185 m
Superficie 9,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Vincent-Lespinasse

Géolocalisation sur la carte : Tarn-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Tarn-et-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Vincent-Lespinasse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vincent-Lespinasse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vincent-Lespinasse
Liens
Site web http://www.saint-vincent-lespinasse.fr/

Saint-Vincent-Lespinasse est une commune française, située dans le département de Tarn-et-Garonne en région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont les Saint-Vincenois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Les villes les plus proches sont Valence d’Agen à 4 km et Moissac à 11 km. La rivière de la Barguelonne traverse la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

communes de Pommevic et Goudourville.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est très clément. Le nombre d’heures d’ensoleillement à l’année est de 2 050, supérieur à la moyenne nationale qui est de 1 950. Les hivers sont généralement doux et humides, entrecoupés de courtes périodes froides. Les chutes de neige sont très rares. Les étés sont chaud et généralement secs, le thermomètre affiche plus de 30 °C environ 23 jours par an. Les vents dominants viennent d'ouest mais l'Autan, un vent régional de sud-est chaud et sec, y souffle parfois violemment. Les brouillards, fréquents dès la fin de l'automne et en hiver, se forment principalement dans les vallées de la Garonne, du Tarn et sur le cours inférieur de l'Aveyron.

Transport[modifier | modifier le code]

Saint-Vincent-Lespinasse se situe à 650 km de Paris, 156 km de Bordeaux, 85 km de Toulouse et 30 km d’Agen. On peut y accéder facilement grâce à l’Autoroute des Deux Mers A62, sortie no 8 Valence d’Agen, à 15 km de Saint-Vincent-Lespinasse. On accède ensuite à la commune grâce aux départementales D953 et D813, puis une portion de 1 km de route communale. On peut y accéder par train, gare de Valence-d'Agen à (6 km), ainsi de Saint-Vincent-Lespinasse se situe à 5 heures de Paris par le train. Concernant le transport aérien, aéroport Agen-La Garenne ou aéroport Toulouse-Blagnac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Marcel Bardols    
1983 2001 Roger Boyer    
1977 1983 Alain Renailler    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 227 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
428 688 619 569 507 511 501 462 446
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
427 397 431 413 371 349 346 329 318
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
310 302 282 240 255 254 250 246 219
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
206 216 201 220 219 204 217 215 229
2011 - - - - - - - -
227 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


En 2010 on compte 40 % d’actifs occupés, 5 % de chômeurs, 25 % de retraités et 7 % d’élèves.

Il y a en moyenne 3 personnes par ménage.

On dénombre 30 % de célibataires et 60 % de mariés environ.

Économie[modifier | modifier le code]

L’activité principale sur la commune est l’agriculture avec les céréales et l’élevage de viande bovine. On compte aussi de nombreux agents EDF, en raison de la proximité de la centrale nucléaire de Golfech.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le village est juché sur une butte sur laquelle se trouve une Église du XVe siècle inscrite aux monuments historiques. Ce qui fait la spécificité du village est sans doute sa halle du XXe siècle avec charpente à l’ancienne. Le village possède également un lavoir rectangulaire et une fontaine qui ont été rénovés eux aussi.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Une école primaire qui a été rénovée en 2009.

Sports[modifier | modifier le code]

Chaque mois d'avril, le village accueille la course motocross UFOLEP. En effet, le village dispose d'un terrain de motocross où se déroule généralement un entrainement par mois pour les adhérents.

À quelques pas du village, on trouve un poney club.

Tourisme[modifier | modifier le code]

On trouve sur la commune 2 chambres d’hôtes qui peuvent accueillir au total 15 personnes, classées 2 épis. On trouve également 8 gîtes ruraux classés 1, 2 ou 3 épis. Puis, un gîte d’étape pouvant accueillir 19 personnes.

Chaque été la population du village augmente grâce à l'hébergement de touristes sur la commune. Les touristes sont souvent à la recherche de vacances reposantes en famille, en contact avec la population locale. Les locaux allient donc au mieux activités agricoles et activités touristiques.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011