Saint-Ursanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Ursanne
Localité suisse
Blason de Saint-Ursanne
Héraldique
Saint-Ursanne et le Doubs
Saint-Ursanne et le Doubs
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Jura
District Porrentruy
Commune Clos du Doubs
Démographie
Gentilé Ursinien, Ursinienne
(en patois : Les Grôs l'aînes → les gros ânes)
Population 870 hab. (2010)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 52″ N 7° 09′ 14″ E / 47.364454943223, 7.153956228352847° 21′ 52″ Nord 7° 09′ 14″ Est / 47.364454943223, 7.1539562283528  
Altitude 440 m
Superficie 1 146 ha = 11,46 km2
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

Voir sur la carte administrative du Canton du Jura
City locator 14.svg
Saint-Ursanne

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Ursanne

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Ursanne
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Saint-Ursanne (ancien nom allemand : Sankt-Ursitz) est une localité et une ancienne commune suisse du canton du Jura, située dans le district de Porrentruy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cité des bords du Doubs, capitale du Clos du Doubs, perle du Jura, autant d'appellations pour désigner la ville de Saint-Ursanne.

Située à une altitude de 440 m, St-Ursanne est distante de Porrentruy de quelque 15 km et de Delémont de 19 km. La ville fait partie de la commune de Clos du Doubs et appartient au district de Porrentruy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Ursanne, après Delémont et Porrentruy, est la troisième ville historique du canton du Jura. Elle séduit par sa physionomie médiévale et pittoresque, grâce à ses trois magnifiques portes (Saint-Paul à l'est, Saint-Pierre à l'ouest et Saint-Jean au sud) ainsi que son pont sur le Doubs dédié à St-Jean de Népomucène.

Le centre historique n'a que très peu été modifié au cours de ces derniers siècles et est en majeure partie caractérisé par ses maisons bourgeoises datant du XIVe au XVIe siècle. L'abbaye, fondée à l'origine par des moines bénédictins, avec sa basilique romane datant du XIIe siècle ainsi que son cloître, constitue le point fort de la ville. Le portail sud de la collégiale (aux alentours de l'an 1200) de style roman bourguignon figure parmi les œuvres les plus remarquables de ce genre dans toute la Suisse.

Vue du viaduc de Saint-Ursanne, 1914–1918

La petite rivière du Doubs a creusé profondément sa route dans le massif du Jura selon un axe nord-est pour bifurquer ensuite près de St-Ursanne. Là, le Doubs passe sous un pont à quatre arches datant de l'année 1728 accueillant une statue en grès de Jean Népomucène, le saint patron des ponts.

La petite bourgade de St-Ursanne doit son nom, d'après une légende à Ursan, ermite d’origine irlandaise mort au VIIe siècle. Son ermitage, situé dans une grotte, est accessible en gravissant les 180 marches d'un escalier escarpé.

La ville est sortie enfin de son isolement en 1877 grâce à l'ouverture d'une ligne ferroviaire entre la France et la Suisse, permise par la construction de nombreux tunnels et d'un viaduc entre Delémont et Porrentruy. La construction de l'autoroute A16 "Transjurane" a mis fin au relatif isolement routier de St-Ursanne.

La ville, a fusionné le 1er janvier 2009 avec les villages avoisinants d'Epauvillers, Epiquerez, Montenol, Montmelon, Ocourt, et Seleute pour former la commune de Clos du Doubs.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • La collégiale
  • Le cloître
  • L'ermitage
  • Les ruines du château
  • La vieille ville
  • Le pont

Manifestations[modifier | modifier le code]

La région du Clos du Doubs, dont le panorama s'étend de Belfort, en passant par les Vosges jusqu'aux Franches-Montagnes, offre plusieurs types d'activités passionnantes. On y trouve des chemins de randonnée, des parcours de VTT mais le Doubs attire également de nombreux pêcheurs car autant que la rivière en recèle, on y trouve les meilleures truites. Les amateurs ou professionnels de canoë-kayak se plairont tout autant dans ces paysages verdoyants.

En plus de ces attractions majeures, les manifestations suivantes sont régulièrement organisées :

  • Les Médiévales, fête moyenâgeuse
  • Les Estivades, animations de rue, brocante, artisanat
  • La Course de côte internationale St-Ursanne-Les Rangiers (Championnat d’Europe de la Montagne)
  • Le Festival international Piano à Saint-Ursanne
  • De nombreuses expositions sont organisées dans cette ville chaque année. Par le passé, y ont notamment été présentés :

Transport[modifier | modifier le code]

La ville est située sur deux axes parallèles de communication, ferroviaire et autoroutier, entre Porrentruy et Delémont, prolongés en France jusqu'à Belfort et en Suisse jusqu'à Bienne.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]