Saint-Sylvain-d'Anjou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Sylvain-d'Anjou
Vue de Saint-Sylvain-d'Anjou depuis le théâtre de verdure du parc André Delibes.
Vue de Saint-Sylvain-d'Anjou depuis le théâtre de verdure du parc André Delibes.
Blason de Saint-Sylvain-d'Anjou
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Angers-Nord-Est
Intercommunalité C.A. d'Angers Loire Métropole
Maire
Mandat
François Gernigon
2014-2020
Code postal 49480
Code commune 49323
Démographie
Gentilé Saint-Sylvanais, Saint-Sylvanaise
Population
municipale
4 449 hab. (2011)
Densité 209 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 14″ N 0° 28′ 14″ O / 47.5205555556, -0.47055555555647° 31′ 14″ Nord 0° 28′ 14″ Ouest / 47.5205555556, -0.470555555556  
Altitude 36 m (min. : 17 m) (max. : 53 m)
Superficie 21,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Sylvain-d'Anjou

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Sylvain-d'Anjou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Sylvain-d'Anjou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Sylvain-d'Anjou
Liens
Site web Site de Saint-Sylvain d'Anjou

Saint-Sylvain-d'Anjou est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à 10 km au nord-est d'Angers. L'autoroute A11 traverse la commune.

Une aire d'autoroute, baptisée « Aire des Portes d'Angers », est située sur la commune au kilomètre 238, près du Parc des Expositions d'Angers. Elle se compose d'une station essence, de deux restaurants et d'un hôtel.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La légende voudrait que Saint-Sylvain tire son nom de ce que le bourg ait émergé de la forêt (« silve » en latin), à moins que ce ne soit la chapelle, dédiée à saint Silvin qui lui ait donné son titre.

Les premières toponymies de la ville remontent à l'an mil. Il y avait un château sur une motte, nommé château d'Iscarbot. Au XIVe siècle, la famille seigneuriale des Poyet attache ce fief à leur domaine sous le nom d'Escharbot. Par la suite le lieu prendra le nom de Saint-Silvin[1].

Durant la Révolution, la commune porte le nom d'Union[2].

C'est en 1922 que la terminaison « d'Anjou » vient s'ajouter[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ayant connu entre autres la grande peste de 1626, la famine de 1661 et 1662, la disette en 1693 et 1694, et la dysenterie en 1779, Saint-Sylvain devient commune à la Révolution française, un maire et ses conseillers municipaux la dirigeant.

Saint-Sylvain-d'Anjou

Blason ville de Saint-Sylvain-d'Anjou :
De gueules à la croix tréflée d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois croisettes d'or[3]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 mars 2014 Claude Genevaise    
mars 2014 en cours François Gernigon[4]    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage.
  • Drapeau de l'Espagne Vícar (Espagne) depuis 1999[5] - Vicar a nommé une de ses écoles « Saint Sylvain d'Anjou ».

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est intégrée à la communauté d'agglomération d'Angers Loire Métropole[6], elle-même membre du syndicat mixte Pôle métropolitain Loire Angers[7].

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 4 449 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 140 1 294 1 275 1 293 1 430 1 500 1 569 1 575 1 576
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 616 1 617 1 560 1 563 1 522 1 511 1 455 1 389 1 373
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 380 1 364 1 306 1 315 1 352 1 346 1 455 1 501 1 536
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 -
1 684 2 535 2 603 3 488 4 553 4 474 4 447 4 449 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 48,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,3 %, 15 à 29 ans = 21,2 %, 30 à 44 ans = 17,7 %, 45 à 59 ans = 24,4 %, plus de 60 ans = 17,4 %) ;
  • 51,1 % de femmes (0 à 14 ans = 18,8 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 20 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 20,5 %).
Pyramide des âges à Saint-Sylvain-d'Anjou en 2008 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90  ans ou +
1,0 
4,8 
75 à 89 ans
6,3 
12,5 
60 à 74 ans
13,2 
24,4 
45 à 59 ans
22,5 
17,7 
30 à 44 ans
20,0 
21,2 
15 à 29 ans
18,1 
19,3 
0 à 14 ans
18,8 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[10].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • École publique Jean de la Fontaine (élémentaire).
  • Ecole publique Jean de la Fontaine (maternelle).
  • École publique la Françaiserie (maternelle).
  • École privée Jeanne d’Arc (maternelle, primaire et collège).
  • Lycée privé La Baronnerie (général, technologique et professionnel

Sports[modifier | modifier le code]

Activités sur la commune : cyclotourisme-VTT, basket-ball, équitation, football, tennis, tennis de table, volley-ball, athlétisme, Tai Jitsu, judo, danse.

Marathon du Loir : Qualificatif pour le championnat de France.

Culture[modifier | modifier le code]

  • Espace Victor Hugo, comprenant la bibliothèque Maison Rouge et la salle d'exposition Houdebine, inauguré en septembre 2009.
  • École de Musique

L'association de théâtre amateur, L'œil du Mandraccasspam, comporte depuis 2009 la troupe enfant Le Chat qui Miaule, qui est intégrée à l'association. Le nom de la troupe adulte devient alors Les Noeils.

  • Amphitéa (7500 places) au sein du Parc des Expositions d'Angers.
  • Salle du Roi René (salle communale).

Un comité est chargé de l'organisation de manifestations sur la vie au Moyen Âge.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Saint-Sylvain-d'Anjou est une ville fleurie ayant obtenu quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris au palmarès 2006.

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 453 établissements présents sur la commune à fin 2010, 8 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 9 % du secteur de l'industrie, 13 % du secteur de la construction, 58 % de celui du commerce et des services et 13 % du secteur de l'administration et de la santé[11].

Commerces : Super U, Lidl, Jardinerie Jacques Briant, Jardinerie Rural Services, Brico Dépôt, Centrakor, Landrau Levage Location Transport, Landrau Location & Vente Constructions Modulaires.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Château à motte de l'an 990, reconstitué dans les années 1990, unique en Europe.
  • Château d'Écharbot des XVIIe et XIXe siècles.
  • Château des Perruches du XIXe siècle.

Autres lieux[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Angers Loire Métropole, St-Sylvain-d'Anjou
  2. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Le blason des communes de l'Anjou, Gérard Byron-Clouzard.
  4. Ouest-France, F. Gernigon, maire, privilégie « écoute, dialogue et concertation », article du 3 avril 2014
  5. Site web du jumelage
  6. Insee, Composition de l'EPCI d'Angers Loire Métropole (244900015), consulté le 15 novembre 2012
  7. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté DRCL no 879 du 13 décembre 2011, RAA spécial du 21 décembre 2011
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  9. « Évolution et structure de la population à Saint-Sylvain-d'Anjou en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 septembre 2012)
  10. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 13 septembre 2012)
  11. Insee, Statistiques locales du territoire de Saint-Sylvain-d'Anjou (49), consultées le 26 mai 2013
  12. Musée des boissons et de la sommellerie, Source l'Epervière, consulté le 27 septembre 2012