Saint-Saphorin (Lavaux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Saphorin.
Saint-Saphorin (Lavaux)
Blason de Saint-Saphorin (Lavaux)
Héraldique
Vue de Saint-Saphorin depuis le lac.
Vue de Saint-Saphorin depuis le lac.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Lavaux-Oron
communes limitrophes
(voir carte)
Puidoux, Chardonne, Chexbres
Syndic Carlo Chanez
Code postal 1071
N° OFS 5610
Démographie
Gentilé Les Saint-Saphoriens
Population 375 hab. (31 décembre 2013)
Densité 421 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 00″ N 6° 48′ 00″ E / 46.4666666667, 6.846° 28′ 00″ Nord 6° 48′ 00″ Est / 46.4666666667, 6.8  
Altitude 400 m
Superficie 89 ha = 0,89 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Saint-Saphorin (Lavaux)

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Saphorin (Lavaux)

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Saphorin (Lavaux)
Liens
Site web www.saint-saphorin.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Saint-Saphorin (Lavaux) est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Lavaux-Oron.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est habité au moins depuis l'époque romaine, on y trouve une pierre milliaire qui a pu être datée de l'an 53 de notre ère ainsi que les ruines d'une villa gallo-romaine. À cette époque le lieu s'appelle Glerula (du latin glarea, « gravier, gros sable »)[3], puis au Moyen Âge « Glérolles ». Le village a été détruit lors de l'éboulement du Tauredunum en 563[4],[5].

Une nouvelle église est alors bâtie plus en altitude, dédiée à Saint-Symphorien. L'église à plus tard donné son nom au village. Le village faisait partie des « terres de l'évêque » durant le Moyen Âge. L'évêque Sébastien de Montfalcon a fait construire l'église actuelle en 1520[6].

Sur l'emplacement de l'antique Glerula au bord du lac, un donjon est construit en 1150 par l'évêque de Lausanne puis transformé en château dès 1300[3], c'est aujourd'hui le château de Glérolles.

Au XIXe siècle, les communes se divisent, Saint-Saphorin forme quatre nouvelles communes, Chexbres, Puidoux, Rivaz et Saint-Saphorin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Saphorin dans le district de Lavaux-Oron.

Saint-Saphorin se situe au bord du lac Léman, au sein de la région viticole du Lavaux.

La commune comprend le village de Saint-Saphorin et les hameaux de Glérolles, Les Faverges, Ogoz et Lignières.

Monuments[modifier | modifier le code]

L'église réformée Saint-Symphorien, de même que sa cure et les ruines de la villa gallo-romaine qui se trouve en son sous-sol, sont classées comme biens culturels suisses d'importance nationale[7].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jean Villard (dit Gilles), chansonnier, et Paul Budry, écrivain et critique d'art, y séjournent à la fin de leur vie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. a et b « Château de Glerolles – Histoire », sur glerolles.ch (consulté le 28 décembre 2014)
  4. « Origine de la commune de Saint-Saphorin (Lavaux) », sur saint-saphorin.ch (consulté le 28 décembre 2014)
  5. Laurent Auberson, « Saint-Saphorin (Lavaux) » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du 28 décembre 2014.
  6. « Histoire de la Paroisse de Saint-Saphorin (Lavaux) », sur saint-saphorin.ch (consulté le 28 décembre 2014)
  7. [PDF] Inventaire suisse des biens culturels d’importance nationale - Vaud.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]