Saint-Robert (Corrèze)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Robert.
Saint-Robert
Église Saint-Robert.
Église Saint-Robert.
Blason de Saint-Robert
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Limousin
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement de Brive-la-Gaillarde
Canton Canton d'Ayen
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de l'Yssandonnais
Maire
Mandat
Francis Lafourcade
2014-2020
Code postal 19310
Code commune 19239
Démographie
Gentilé Saint-Robertois
Population
municipale
337 hab. (2011)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 15′ 22″ N 1° 17′ 38″ E / 45.2561, 1.293945° 15′ 22″ Nord 1° 17′ 38″ Est / 45.2561, 1.2939  
Altitude Min. 158 m – Max. 354 m
Superficie 6,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Robert

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Robert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Robert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Robert

Saint-Robert (Sent Robèrt en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région Limousin.

Les habitants sont appelés les Saint-Robertois(es)[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est bordée au sud-est par l'Elle, un affluent de la Vézère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

C'est une commune limitrophe avec le département de la Dordogne.

Communes limitrophes de Saint-Robert
Segonzac
Saint-Robert Ayen
Coubjours
(Dordogne)
Louignac

Histoire[modifier | modifier le code]

Perchée à 345 mètres d’altitude, la cité millénaire s’organise autour de son église fortifiée du XIIe siècle.

Sous la Révolution française, pour suivre un décret de la Convention, la commune change de nom pour Mont-Bel-Air.

À Saint-Robert fut tournée en 1984 la majorité des scènes de la série télévisée Des grives aux loups[2] réalisée par Philippe Monnier qui rendit le village célèbre, sous le nom de Saint-Libéral. Cette série de 6 épisodes de 52 minutes fut tirée d'un roman de Claude Michelet

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Robert Blason Écartelé, au 1 et 4 de sable au lion d'or, au 2 et 3 de gueules à la tour d'or maçonnée de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 réélu en 2008[3] Jean-Louis Descomps    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Oberreichenbach (Allemagne)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 337 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
475 495 595 514 624 680 635 631 619
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
645 626 614 551 602 581 576 564 602
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
562 579 548 465 455 470 468 435 391
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
367 343 353 371 331 334 340 341 337
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Robert est classé parmi les plus beaux villages de France depuis 1982. Le village a servi de décor pour l’adaptation télévisée du roman Des Grives aux Loups.

  • Église Saint-Robert du XIIe siècle, Christ espagnol du XIIe siècle, classé monument historique.
  • Croix en fer forgé, également classée monument historique.
  • Château Beauroire.
  • Château d'Aragon.
  • Pavillon de Noailles.
  • Chapelle du château Verneuil (XVIe siècle).
  • Demeure Verneuil attenante à la porte de la ville datant du XIIe siècle. Le château est la propriété des Verneuil depuis 1471. Il est donné aux Noailles en 1695 et vendu aux Damarzit en 1796.
  • Échoppes du Moyen Âge.
  • Maison Seguin amputée et remaniée au XIXe siècle autour d'un escalier du XVIIe siècle.
  • En contrebas du village se trouve le lieu-dit de Saint-Maurice qui abrite une fontaine miraculeuse faisant l'objet d'un pèlerinage annuel le 15 août.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Été musical[modifier | modifier le code]

Saint-Robert organise depuis 1972 un festival de musique classique, l’Été musical de Saint-Robert, qui est le plus ancien festival de la région et l'un des plus anciens du sud-ouest de la France.

Musique de chambre, musique vocale, récitals et musiques du monde se croisent chaque été dans ce « Plus beau village de France » situé à l'orée du Périgord.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guide vert Michelin 11ème édition
  2. http://www.cinemotions.com/modules/Films/fiche/20577/Des-Grives-aux-loups.html
  3. Site de la préfecture, consulté le 20 août 2008
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011