Saint-Pie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Pie
Presbytère de Saint-Pie
Presbytère de Saint-Pie
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent Les Maskoutains
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Mario Saint-Pierre
2013-2017
Constitution 28 février 2003
Démographie
Gentilé Saint-Pien, ienne
Population 5 438 hab. (2011)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 30′ 00″ N 72° 54′ 00″ O / 45.500005, -72.90000545° 30′ 00″ Nord 72° 54′ 00″ Ouest / 45.500005, -72.900005  
Superficie 10 903 ha = 109,03 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 54008
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Pie

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Pie

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Pie

Saint-Pie est une ville du Québec, située dans la MRC des Maskoutains, dans la région administrative de la Montérégie[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur de Pie Ier[2]. Saint-Pie est surtout connue pour son industrie du meuble. Elle est d'ailleurs parfois surnommée la « Capitale du meuble du Québec ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Saint-Pie dans la MRC de Les Maskoutains au Québec.

La ville est située au pied du mont Yamaska (montagne de Saint-Paul), le long de la rivière Noire à 20 km au sud de la ville de Saint-Hyacinthe, et à 24 km au nord de la ville de Granby. La ville se situe aussi au sud de la MRC de Les Maskoutains.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2011, la population de la ville était de 5 438 habitants (2011)[3].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1795, un homme de Saint-Hyacinthe, nommé Beauregard, a construit un moulin à scie à la hauteur des rapides de Saint-Pie. D'ailleurs, ces rapides ont longtemps été appelés Rapides Beauregard. Toutefois, dans les archives municipales, cet homme a l'étiquette d'un fraudeur, puisqu'il s'est établi frauduleusement sur les terres de la seigneurie, sans l'accord du seigneur.

En 1803, l'année officielle de fondation de Saint-Pie, on retrouve 3 colons aux Rapides Beauregard : Antoine Lucier, J.B. Denonville et Louis Drolet.

Joseph Crevier-Bellerive
premier curé de Saint-Pie

En 1825, est acheminée la demande de fondation de la paroisse de Saint-Pie. En 1828, le décret de la canonisation de la paroisse de Saint-Pie parait, par Monseigneur Panet de Québec. En 1830, on inaugure la première chapelle, située tout près de l'église actuelle. En 1854, on inaugure l'église actuelle, faite de pierres, et beaucoup plus grande que la précédente chapelle.

En 1832, le secteur Émileville commence à être colonisé. Un Américain du nom de George W. Bridgeman achète le pouvoir d'eau, y construit des tanneries et une scierie. On y retrouve une cinquantaine de maisons. Durant ce temps, le village même compte environ 30 maisons et un moulin à scie.

En janvier 1904, le village de Saint-Pie est officiellement incorporé, et séparé de la municipalité de la paroisse.

Le 31 mars 1907, la rivière Noire sort de son lit pour causer la plus grande inondation que Saint-Pie ait connue. Les ponts sont emportés, plusieurs bâtiments sont détruits. D'ailleurs cette partie est interdite de construction aujourd'hui, et est un vaste terrain.

Le 1er octobre 1968, le Premier ministre du Québec, Daniel Johnson (père) (1915-1968), qui a été au plus haut poste du gouvernement québécois de 1966 à 1968, est enterré au cimetière de Saint-Pie, sa ville de résidence. Il est mort durant son mandat, lors de l'inauguration du barrage Manic 5.

En janvier 1998, la ville est frappée de plein fouet par une des plus grandes catastrophes naturelles ayant touché le Canada : la crise du verglas. La ville est privée d'électricité durant environ trois semaines. Les activités ont été grandement ralenties durant cette période. Les écoles étaient fermées, plusieurs entreprises ont aussi fermé leurs portes durant ces semaines.

Le 1er janvier 2002, lors de la vague des fusions municipales au Québec, la paroisse de Saint-Pie et la ville, fusionnent pour ne former qu'une seule entité, la Ville de Saint-Pie.

Politique[modifier | modifier le code]

De plus, la municipalité a déjà fait partie du comté de Bagot.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Saint-Pie repose sur deux domaines : industriel et agricole. Le parc industriel de Saint-Pie est très florissant. On y retrouve plusieurs grandes entreprises qui font des affaires partout dans le monde, tel que les fabricants de meubles Groupe Lacasse et Groupe Dutaillier. D'ailleurs si on ajoute les nombreux autres petits fabricants de meubles, on sait maintenant pourquoi Saint-Pie est la Capitale québécoise du meuble.

Le parc industriel compte 27 industries, 1 200 employés. le gaz naturel y est disponible, ainsi qu'un embranchement de chemin de fer.

On retrouve aussi des entreprises agricoles, tel qu'Olier Grisé, qui fabrique de la moulée pour animaux. De nombreuses fermes font de Saint-Pie un endroit réputé pour ses produits agricoles.

Arts, loisirs et culture[modifier | modifier le code]

Saint-Pie, étant une petite ville, ne dispose pas de grands équipements culturels et artistiques. Toutefois, elle n'en est pas totalement dépourvue.

Bibliothèque municipale

Au 309 rue Notre-Dame (tel. : 450-772-2332). Collection de 10 600 documents, sous forme de romans, biographies, documentaires, BD, magazines, CD. Local d'accès internet, rencontres d'auteurs, heure du conte, animation littéraire, club de lecture, expositions d'œuvres d'artistes locaux et service de lecture à domicile pour les malvoyants.

Loisirs

  • Monument Émileville
    Monument Émileville (Richard Lebeau)
    Terrain des loisirs de la ville, situé tout près du cimetière, compte un terrain de baseball, des terrains de tennis, patinoire, un terrain de pétanque, des terrains de soccer, des structures de jeux et un terrain de volleyball. Site des festivités de la Saint-Jean (24 juin), avec le feu d'artifice et un spectacle sur une scène en plein air.
  • Pavillon Sacré-Cœur de l'école Au Cœur des Monts, on y retrouve un terrain de soccer et des structures de jeux.
  • Pavillon Bon-Séjour, on y retrouve un terrain de soccer et des structures de jeux
  • Terrain du domaine Bousquet situé au cœur du domaine il possède un terrain de soccer, un terrain de basket et des structures de jeux

Sentier des couleurs

Chaque année, en aout, la Ville organise le Sentier des Couleurs. Depuis 1996, plus de 100 artistes organisent un sentier dans la ville, ou les visiteurs peuvent admirer les peintres en pleine création. Les interactions entre visiteurs et artistes font de cet événement un succès.

Quilles

À Saint-Pie, il est possible de jouer des parties de quilles. La ville possède un salon de quilles (Bowling St-Pie : 77 rue de la Présentation). Petit casse-croûte sur place. Le salon offre des coupons de parties gratuites à chaque anniversaire des joueurs.

Centre communautaire

Voisin du Pavillon Bon-Séjour, le vieux centre communautaire est le lieu de réunion de quelques organismes, ainsi que quelques activités des loisirs municipaux. Dans le pavillon Sacré-Cœur, tout juste de l'autre côté de la rue, on retrouve le gymnase de l'école, qui sert aussi de salle multifonctionelle en dehors des heures de cours, pour les plus grands rassemblements, sportifs et culturels.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Camping des Glissades d'eau de Saint-Pie : Le camping des Glissades d'eau de Saint-Pie compte une piscine, une pataugeuse, une glissade intermédiaire, 6 glissades familiales, une glissade à rafting, avec une remontée mécanique pour les rafts et le splashpad (jets d’eau). On y retrouve bien sur le camping (121 sites) et ses nombreuses activités sportives, tel que volley-ball, pétanque, basketball et arcade. Service de restauration complet sur place.

Camping Au Vieux Foyer : Camping de 160 sites, avec de nombreux services et activités : Salle communautaire, buanderie, restaurant, dépanneur, piscine, terrain de jeux, tennis, basketball et autres.

Ferme Jean Duchesne : Plus de 200 têtes animales et 100 volailles sont répertoriées dans plusieurs bâtiments. Tour de charrette à foin, cabane à sucre et forfait Fermier d'un jour. Aire de pique-nique et aires de jeux.

Sanair est un complexe de courses motorisés. Sanair est réputé comme étant le plus grand complexe de sports motorisés au Canada. Pouvant accueillir plus de 50 000 spectateurs, on y trouve :

  • une piste d'accélération de 1/4 de mille et de décélération de 3/4 de mille.
  • Un superseedway triovale de 9/10 de mille avec 3 virages inclinés.
  • piste de stock-cars asphaltée de1/3 mille
  • deux circuits routiers (1 mille et le second de 1 mille et 1/4)
  • une piste de karting
  • une piste de motocross
  • une piste de drag de VTT
  • piste d'accélération de 600 pieds pour motoneiges
  • piste ovale de 1/16 de milles pour autos téléguidées
  • la piste verte de Sanair (ovale de 100 mètres) pour la course à pied, roller-blade et vélos)[4]

Éducation[modifier | modifier le code]

La Ville de Saint-Pie bénéficie de la présence de l'école primaire Au Cœur des Monts (Commission Scolaire de Saint-Hyacinthe), disposée sur 2 immeubles:

  • Immeuble Bon-Séjour, pour les niveaux maternelles, 1reet 2eannée
  • Immeuble Sacré-Cœur, pour le 2e et 3e cycle (3e à 6e année).

Services et commerces[modifier | modifier le code]

Financier

  • Caisse Populaire de Saint-Pie-de-Bagot (65 rue Saint-François, 450-772-2454), fondée le 16 avril 1946, la Caisse Populaire de Saint-Pie est fière d'offrir une vaste gamme de services financiers aux St-Piens.
  • Banque Nationale (224 rue Notre-Dame, 450-772-2412), succursale de la plus grande banque québécoise qui offre à peu près les mêmes services que Desjardins.

Commerces

Saint-Pie n'est pas une ville très commerciale. On y retrouve tout de même certains types de commerces. On y retrouve : club vidéos, quincaillerie, dépanneur, épicerie, pharmacie, clinique médicale, fleuriste, notaires, avocats, salon funéraire, etc.

Restauration

Encore là, la proximité des villes de Saint-Hyacinthe et de Granby nuit à Saint-Pie. Malgré sa taille, on y retrouve peu de restaurants : Subway, casse-croutes, pizzerias, un restaurant familial et la Table gourmande L'Aumônière, sur le rang Émileville.

Bureau de poste

Postes Canada opère un bureau de poste, situé au 24, rue Salaberry. Il est ouvert du lundi au samedi. Il offre les services suivants : Timbres et services d'expédition, Cases postales, Mandats-poste, Formulaires et guides d'impôt de l'Agence du revenu du Canada et Demandes de passeport.

Gestion des déchets[modifier | modifier le code]

La gestion des déchets est confiée à la Régie intermunicipale de déchets de la région maskoutaine. Elle offre la collecte d'ordures régulières, la collecte des matières recyclables, la collecte de matières organiques (compost) et la collecte des gros rebuts (3 fois par année).

La collecte des résidus domestiques dangereux se fait une fois par année, au terrain de l'expo de Saint-Hyacinthe.

Rivière Noire[modifier | modifier le code]

La rivière Noire traverse la ville de Saint-Pie. Elle est juchée par 2 barrages dans la ville. Le premier, en plein cœur de la ville, tout juste sous le pont ferroviaire, et le second, dans le secteur Émileville. Ces barrages ne produisent pas d'électricité. Elle est une des plus polluées au Québec, avec la rivière Yamaska. La qualité de l'eau s'est toutefois améliorée sur plusieurs paramètres. Bien sûr, c'est lors de l'été que l'on rencontre les problèmes les plus aigus. En aval de Saint-Pie, la qualité de l'eau est de mauvaise à très mauvaise. La densité d'organismes benthiques augmente, mais les organismes sensibles à la pollution sont beaucoup plus rares. La présence de mercure dans les poissons limite leur consommation. Les meuniers noirs présentent également une forte contamination par les polychlorobiphényles. Donc les poissons pris dans la Noire, doivent être consommés avec beaucoup de prudence.

Ponts[modifier | modifier le code]

La rivière est traversée par quatre ponts : le pont ferroviaire, le vieux pont de Saint-Pie (fermé à la circulation automobile, mais ouvert aux piétons), le pont de la route 235, et le Pont Damase-Fontaine, qui a été fermé de 2006 à 2009, car jugé trop dangereux. Le pont a été entièrement reconstruit (pour environ 4 millions de dollars). Le pont a été rouvert à la circulation en juin 2009 évitant ainsi de long détour pour contourner la rivière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Hyacinthe Saint-Dominique Rose des vents
Saint-Damase N Sainte-Cécile-de-Milton
O    Saint-Pie    E
S
Saint-Césaire Saint-Paul-d'Abbotsford

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Pie », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 21 mars 2011)
  2. Toponymie : Saint-Pie
  3. Recensement 2011 : Saint-Pie
  4. Sanair

Liens externes[modifier | modifier le code]