Saint-Offenge-Dessous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Offenge-Dessous
Image illustrative de l'article Saint-Offenge-Dessous
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Chambéry
Canton Aix-les-Bains-Nord-Grésy
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Lac du Bourget
Maire
Mandat
Bernard Gelloz
2014-2020
Code postal 73100
Code commune 73263
Démographie
Population
municipale
672 hab. (2011)
Densité 85 hab./km2
Population
aire urbaine
54 409 hab.
Géographie
Coordonnées 45° 44′ 10″ N 6° 00′ 10″ E / 45.7361111111, 6.0027777777845° 44′ 10″ Nord 6° 00′ 10″ Est / 45.7361111111, 6.00277777778  
Altitude Min. 404 m – Max. 1 410 m
Superficie 7,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de Savoie
City locator 14.svg
Saint-Offenge-Dessous

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de Savoie
City locator 14.svg
Saint-Offenge-Dessous

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Offenge-Dessous

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Offenge-Dessous

Saint-Offenge-Dessous est une commune française, située dans le département de la Savoie en région Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Offenge-Dessous se situe sur le versant occidental du massif des Bauges. Ce massif forme un vaste losange entre lac d'Annecy, lac du Bourget et vallée de l'Isère. Saint Offenge-Dessous est donc à 12 km d'Aix-les-Bains et à un peu moins de 30 km d'Annecy et de Chambéry.

La commune fait partie du Parc naturel régional du Massif des Bauges.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint Offenge est une déformation de Sainte Euphémie. Avec le temps on a perdu le sens originel si bien que Saint Offenge est devenu un saint masculin. Si au XIIIe siècle on peut encore lire la désignation “Sancta Euphemia”, deux siècles plus tard la transformation est en cours avec la mention “Sancta Offengia”[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les pourtours du massif mais aussi le cœur des Bauges ont livré des traces d’occupation humaine dès l’âge du fer, puis à l’époque gallo-romaine, enfin durant le Haut Moyen Âge : structures d’habitat avec mosaïque à la Motte en Bauges, éléments d’amphores et d’aqueduc à Saint François de Sales, sépultures, monnaies, armes.

Ainsi, à Saint Offenge-Dessous ont été mises au jour, à la fin du XIXe siècle, des tombes sous tuiles contenant un vase et des monnaies, datées de 250 à 600 après Jésus-Christ [2].

Le 24 juillet 1785 les communautés du Montcel et des deux Saint Offenge étaient affranchies de leurs redevances à leur seigneur, le comte de Clermont marquis de Mont Saint Jean, en fait en application de l’affranchissement général de 1771, elles lui rachetaient ces droits. Ce contrat d’affranchissement représentait une somme de 15 790 livres dont 1861 soit 12 % auront été payés en 1792, quand à la faveur du rattachement à la République française ces dettes seront annulées[3].

L'enquête agricole de 1862 recensait 127 exploitations agricoles, dont 110 en pleine propriété. Un tiers d'entre elles avaient moins de 5 hectares, et 36 de 5 à 10 hectares. Le bétail est composé de 411 bovins, 114 moutons, 30 porcs, 24 chèvres, 250 animaux de basse-cour et 100 ruches. La commune possédait aussi des activités artisanales, un charron, trois tisserands[4].

Cette petite commune possédait un POS, Plan d'Occupation des Sols, en 1984, et la municipalité précédente a donc transformée ce POS en PLU, Plan Local d'Urbanisme, depuis le 7 septembre 2004. Une vingtaine de constructions par an, et un groupe scolaire qui est utilisé par les deux communes, st Offenge Dessus et st Offenge Dessous, qui est à saturation, avec 99 enfants scolarisés en 2010. La Fromagerie, est au centre du village.

Année 2008 classée en catastrophe naturelle par les très fortes pluies du 10 juin 2008, et avec de très importantes précipitations le 12 septembre 2008 à nouveau qui produisirent, les mêmes effets[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977   François Rassat   ...
1983   François Rassat   ...
1989   François Rassat   ...
1995   Jean-François Burnat   ...
2001   Jean-François Burnat   ...
2008 en cours Bernard Gelloz   ...
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 672 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
505 557 638 672 788 737 639 643 644
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
678 669 632 655 626 541 522 512 502
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
400 388 367 346 294 308 261 239 228
1982 1990 1999 2006 2011 - - - -
299 421 491 566 672 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Une petite commune avec au 31 décembre 2008 : ~~ 566 Habitants, ~~ 213 ménages, ~~ 85 % de résidence Principale ~~ ~~ 273 actifs, 20 chômeurs, 142 autres actifs, 97 retraités, 34 élèves étudiants-stagiaires, et 99 élèves dans le groupe scolaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Paul Guichonnet. Bien que né à Megève (Haute-Savoie) le 9 juin 1920 Paul Guichonnet est rattaché à Saint-Offenge-Dessous par son grand-père qui y est né, et où il conserve de la famille.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Tous les ans depuis une trentaine d'année les deux communes de Saint Offenge-Dessous et Saint Offenge-Dessus organisent le troisième week-end de juillet la "Fête du Gruyère": outre le concours d'Emmenthal auquel participent de nombreuses fruitières de la région, le dimanche est aussi marqué par des spectacles folkloriques. Chaque année, au 3ème Dimanche de Juillet, c'est la fête du village, qui a lieu autour de la salle des fêtes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chanoine Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 516 p. (ISBN 978-2-84206-268-2), p. 428, Article « Saint-Offenge-Dessous ».
  2. C.Ménigaud (sous la direction de), La Traversée des Saint Offenge, 2004
  3. Max Bruchet, L'abolition des droits seigneuriaux en Savoie, Lafitte rééditions,1979
  4. Philippe Paillard (sous la direction de), Histoire des communes savoyardes, Horvath
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :