Saint-Mathias-sur-Richelieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Mathias-sur-Richelieu
Cimetière de l'église Saint-Mathias
Cimetière de l'église Saint-Mathias
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Comté ou équivalent Rouville
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jocelyne G. Deswarte
2013 - aujourd'hui
Constitution 1er juillet 1855
Démographie
Gentilé Mathiassois, Mathiassoise
Population 4 645 hab. (2013)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 34″ N 73° 15′ 24″ O / 45.459468, -73.2567545° 27′ 34″ Nord 73° 15′ 24″ Ouest / 45.459468, -73.25675  
Superficie 4 720 ha = 47,20 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 24 55065
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Voir sur la carte administrative de Montréal
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Mathias-sur-Richelieu
Liens
Site web http://www.st-mathias.org/

Saint-Mathias-sur-Richelieu est une municipalité du Québec située dans la MRC de Rouville en Montérégie[1].

Le recensement de 2006 y dénombre 4 506 habitants[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Situation dans la MRC de Rouville

Saint-Mathias-sur-Richelieu est située à l'extrémité ouest de la MRC de Rouville, à l'est de la rivière Richelieu où se trouve le Bassin de Chambly. Son artère principale est le « Chemin des Patriotes » (Route 133).

Elle est traversée par la rivière des Hurons

Toponyme[modifier | modifier le code]

Saint-Mathias-sur-Richelieu est ainsi baptisée en mémoire de l'apôtre Mathias.

« À l'époque de la fondation de la paroisse de L'Immaculée-Conception-de-la-Pointe-à-Olivier en 1739, le territoire était identifié comme Pointe-à-Olivier, depuis environ 1700. Le peu de dévotion qui animait les paroissiens à l'endroit de saint Olivier entraîne, en 1809, le remplacement de cet hagionyme par Saint-Mathias, choix de monseigneur Plessis. Sur le plan municipal, la municipalité de Saint-Mathias-de-Chambly voit le jour en 1845. Abolie en 1847, cette municipalité se verra substituer celle de Saint-Mathias en 1855, que les Mathiassois transforment en Saint-Mathias-sur-Richelieu en 1988[3]. »

Attraits[modifier | modifier le code]

Outre le Parc des Voiles et sa marina, l'église Saint-Mathias est la principale attraction touristique de la municipalité.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Mathias-sur-Richelieu », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 21 mars 2011)
  2. Recensement 2006
  3. Commission de toponymie du Québec

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Basile-le-Grand McMasterville,
Otterburn Park
Mont-Saint-Hilaire Rose des vents
Carignan N Saint-Jean-Baptiste
O    Saint-Mathias-sur-Richelieu    E
S
Chambly Richelieu Marieville