Saint-Martinville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Martinville
Parc d'État historique de Longfellow-Evangeline
Parc d'État historique de Longfellow-Evangeline
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Louisiane Louisiane
Paroisse Saint-Martin
Maire Neil Bordelon
Démographie
Population 6 989 hab. (2000)
Densité 2 330 hab./km2
Géographie
Coordonnées 30° 07′ 30″ N 91° 49′ 50″ O / 30.125, -91.830556 ()30° 07′ 30″ Nord 91° 49′ 50″ Ouest / 30.125, -91.830556 ()  
Altitude 7 m
Superficie 300 ha = 3 km2
· dont terre 3 km2 (100 %)
· dont eau 0 km2 (0 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Fondation 1765
Localisation
Carte de la paroisse
Carte de la paroisse

Géolocalisation sur la carte : Louisiane

Voir sur la carte administrative de Louisiane
City locator 14.svg
Saint-Martinville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Saint-Martinville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Saint-Martinville
Liens
Site web www.stmartinville.org/

Saint-Martinville est le chef-lieu de la paroisse de Saint-Martin, en Louisiane (États-Unis). Peuplée de 6 989 habitants, la ville, située au cœur de la région Acadiane, est considérée comme le centre de la culture cadienne. Elle est nommée ainsi en l'honneur de Martin de Tours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au 16e siècle, la région était occupée par différentes tribus du peuple amérindien des Atakapas. Les Européens arrivèrent en 1699, après la fondation de la Louisiane. Une nouvelle implantation française du nom de Poste des Atakapas se forma alors au bord du Bayou Teche. Parmi les premiers colons, certains arrivèrent directement de France, alors que d'autres venaient des divers établissements français de Louisiane, comme La Mobile.

Un second groupe de colons européens mené par Joseph Brossard (dit Beausoleil) arriva en 1765. Il s'agit des Acadiens, rescapés du nettoyage ethnique entrepris par les Britanniques dans l'actuelle province canadienne de Nouvelle-Écosse (connue à l'époque sous le nom d'Acadie). Ils furent accueillis par Jean-Jacques Blaise d'Abbadie, gouverneur de Louisiane.

Le recensement du 25 avril 1766 dénombra 409 habitants, dont 150 au Poste des Atakapas.

En 1768-1769, 15 familles originaires de Saint-Domingue et de Paris arrivèrent via la Pointe Coupée.

Après que Napoléon Bonaparte eut vendu la Louisiane en 1803, le territoire des Atakapas fut réorganisé avec la création de la Paroisse civile de Saint-Martin en 1807. Le Poste des Atakapas prit alors le nom de Saint-Martinville.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Architecture et monuments[modifier | modifier le code]

Statue d'Evangeline à Saint Martinville

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe : Architecture acadienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://books.google.fr/books?id=xaySg2GC4EsC&pg=PT16&dq=1815,+la+%22maison+Olivier%22.&hl=fr&ei=Z8_FTavnFo_D8QOC88T2Bw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&ved=0CDgQ6AEwAQ#v=onepage&q=1815%2C%20la%20%22maison%20Olivier%22.&f=false
  2. http://books.google.fr/books?id=z6xF3flz6cgC&pg=PA77&lpg=PA77&dq=%22maison+olivier%22+longfellow&source=bl&ots=TlATVUyD3E&sig=RFUvXKllPaCjpEWi8k_narj5FI4&hl=fr&ei=Jd3FTbLIJdG0hAecspHxAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=10&ved=0CHMQ6AEwCQ#v=onepage&q=%22maison%20olivier%22%20longfellow&f=false

Sur les autres projets Wikimedia :