Saint-Mars-d'Outillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Mars.
Saint-Mars-d'Outillé
La vue sud de l'église Saint-Médard.
La vue sud de l'église Saint-Médard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Le Mans
Canton Écommoy
Intercommunalité Communauté de communes du Sud-Est du Pays Manceau
Maire
Mandat
Laurent Taupin
2014-2020
Code postal 72220
Code commune 72299
Démographie
Gentilé Saint-Martien
Population
municipale
2 285 hab. (2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 52′ 15″ N 0° 19′ 56″ E / 47.870833, 0.33222247° 52′ 15″ Nord 0° 19′ 56″ Est / 47.870833, 0.332222  
Altitude Min. 74 m – Max. 168 m
Superficie 38,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Saint-Mars-d'Outillé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 2 285 habitants[Note 1] (les Saint-Martiens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Couvrant 3 804 hectares, le territoire de Saint-Mars-d'Outillé est le plus étendu du canton d'Écommoy.

Communes limitrophes de Saint-Mars-d'Outillé[1]
Teloché Brette-les-Pins Parigné-l'Évêque
Teloché Saint-Mars-d'Outillé[1] Parigné-l'Évêque
Écommoy Marigné-Laillé Le Grand-Lucé (par un angle),
Pruillé-l'Éguillé

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1947   Auguste Bouhoux   Cultivateur
1959   Félix Luce   Cultivateur
1965 juin 1995 Max Blouère   Cultivateur
juin 1995 mars 2008 Luc Lemarchand    
mars 2008[2] juin 2011[3] Serge Soualle   Chargé d'affaires
septembre 2011[4] en cours Laurent Taupin[5]   Technicien
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.


Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 285 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Saint-Mars-d'Outillé[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Mars-d'Outillé a compté jusqu'à 2 415 habitants en 1851.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 561 1 605 1 995 1 945 2 046 2 225 2 293 2 329 2 415
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 389 2 325 2 253 2 093 2 066 1 945 1 962 1 956 1 915
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 800 1 812 1 778 1 661 1 678 1 571 1 486 1 493 1 522
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 554 1 668 2 025 1 770 1 739 1 834 2 149 2 175 2 250
2011 - - - - - - - -
2 285 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monumentss[modifier | modifier le code]

  • Château de Segrais, demeure reconstruite aux XVIIIe et XIXe siècles.
  • Château de Grammont ou Grandmont, vestiges du prieuré de Grammont en Bercé du XVIIIe siècle.
  • Château de la Fontaine à Outillé, aujourd'hui détruit, il ne reste aujourd'hui que quelques bâtiments des communs dont un pigeonnier. Le château avait été reconstruit aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Maison seigneuriale de Haut Baigneux dont il reste un pigeonnier.
  • Maison seigneuriale du Paradis, au bourg (face à la mairie), encore visible.
  • Maison seigneuriale du Houx, au bourg (face à l'église), aujourd'hui détruite.
  • Maison seigneuriale de la Vivancière, encore visible en partie.
  • Maison seigneuriale de la Grassinière, aujourd'hui détruite.
  • Autres maisons d'importance : relais de poste au Pont Outillé (XVe siècle) ; maison de la Croix du Bourg au carrefour des routes de Marigné et du Grand Lucé (XVe siècle : aujourd'hui détruite) ; maison de la Fouas (XIXe siècle) ; maison de la Gonterie (XVIIIe siècle) ; maison Royau rue Gambetta (XVIIIe siècle), maison du Docteur Poix au Bourg rue Nationale (XIXe siècle) ; maison Lair à la Vivancière (XIXe siècle) ; presbytère au Bourg (XVIIIe siècle ?), école des Sœurs de la Charité au Bourg derrière l'église (XIXe siècle), maison Cornilleau au Bourg rue Nationale (XVIIIe siècle ?) ; maison Fleureau au Bourg route d'Écommoy (XXe siècle) ; la Grand-Maison (XIXe siècle ; maison Cazeau au Bourg rue Nationale (XIXe siècle) ; maison Rouzé rue Jules Lambert (XIXe siècle)…
  • Moulins sur le Rhonne : Billerbault, GrêlePoix, Coulevé, la Chesnaie, Rouillon, Outillé.
  • Moulins sur le Narais : Grammont (détruit), la Sinetterie.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Médard, bâtie aux XIe et XIIe siècles, et agrandie aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elle abrite plusieurs œuvres classées à titre d'objets aux Monuments historiques[10]
  • Chapelle au château de Segrais avec retable de Mathurin Ribailler.
  • Chapelle de Grammont, vestige du prieuré (ancien) de Bercey (appartenant à l'Ordre de Grandmont).
  • Chapelle à la Ratelière, aujourd'hui détruite, elle faisait partie d'une maison de maître possédée par les dames Ursulines du Mans et vendue comme bien national à la Révolution.
  • Chapelle à Outillé aujourd'hui détruite (elle fut démolie vers 1900), elle avait été reconstruite à la fin du XVe siècle.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Foucher (1798-1866), maître de pension et instituteur à Saint-Mars-d'Outillé, il est mort à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Magloire Tournesac (1805-1875), abbé, professeur d'archéologie au séminaire du Mans, a collaboré à la construction de l'église Saint-Joseph-de-Sainte-Croix au Mans, il est né à Saint-Mars-d'Outillé d'un père cordonnier.
  • Clément Maudet (1829-1863), sous-lieutenant du capitaine Danjou mort à la bataille de Camerone au Mexique en 1863, il est né à Saint-Mars-d'Outillé d'un père sacristain.
  • Léon Gerbe (1902-1985), écrivain et auteur de Saint Mars en Pays d'Outillé en 1971, L'Hommedaire en 1972, Histoire du Canton d'Ecommoy en 1977, et Le Pâtou en 1978, Il a vécu à la fin de sa vie à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Gaston Chevereau (1909-2003), instituteur et auteur de Une enfance à la campagne en 1985, de De l'étable au tableau en 1989 et a collaboré au tome 2 de Parler sarthois en 1987, il est né à Saint-Mars-d'Outillé.
  • André Fefeu (1938-), ancien footballeur professionnel né à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Sylvain Boulay (1955-), pilote de sport automobile français né à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Aurélie Claudel (1980-), mannequin née le 7 août 1980 à Saint-Mars-d'Outillé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Léon Gerbe, St Mars en Pays d'Outillé
  • Léon Gerbe, Histoire du Canton d'Ecommoy
  • Le Patrimoine des communes de la Sarthe, éditions Flohic
  • J. R. Pesche, Dictionnaire topographique historique et statistique de la Sarthe
  • Registres paroissiaux et d'état-civil de Saint-Mars-d'Outillé
  • Archives de Saint-Mars-d'Outillé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Premier conseil pour Serge Soualle, élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 octobre 2014)
  3. « Ouest-france.fr - Décès de Serge Soualle, maire de Saint-Mars-d'Outillé - Parigné-l'Évêque » (consulté le 10 décembre 2011)
  4. « Le nouveau maire Laurent Taupin poursuivra les projets en cours - Saint-Mars-d'Outillé » (consulté le 10 décembre 2011)
  5. Réélection 2014 : « Les maires élus suite aux élections municipales de mars 2014 », sur le site de la Préfecture de la Sarthe (consulté le 13 avril 2014).
  6. « Saint-Mars-d'Outillé (72220) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2014)
  7. Date du prochain recensement à Saint-Mars-d'Outillé, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  10. « Œuvres mobilières à Saint-Mars-d'Outillé », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :