Saint-Mars-d'Outillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Mars.
Saint-Mars-d'Outillé
La vue sud de l'église Saint-Médard.
La vue sud de l'église Saint-Médard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Le Mans
Canton Changé
Intercommunalité Communauté de communes du Sud-Est du Pays Manceau
Maire
Mandat
Laurent Taupin
2014-2020
Code postal 72220
Code commune 72299
Démographie
Gentilé Saint-Martien
Population
municipale
2 323 hab. (2012)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 52′ 15″ N 0° 19′ 56″ E / 47.870833, 0.33222247° 52′ 15″ Nord 0° 19′ 56″ Est / 47.870833, 0.332222  
Altitude Min. 74 m – Max. 168 m
Superficie 38,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Mars-d'Outillé

Saint-Mars-d'Outillé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 2 323 habitants[Note 1] (les Saint-Martiens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Couvrant 3 804 hectares, le territoire de Saint-Mars-d'Outillé est le plus étendu du canton d'Écommoy.

Communes limitrophes de Saint-Mars-d'Outillé[1]
Teloché Brette-les-Pins Parigné-l'Évêque
Teloché Saint-Mars-d'Outillé[1] Parigné-l'Évêque
Écommoy Marigné-Laillé Le Grand-Lucé (par un angle),
Pruillé-l'Éguillé

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1947   Auguste Bouhoux   Cultivateur
1959   Félix Luce   Cultivateur
1965 juin 1995 Max Blouère   Cultivateur
juin 1995 mars 2008 Luc Lemarchand    
mars 2008[2] juin 2011[3] Serge Soualle   Chargé d'affaires
septembre 2011[4] en cours Laurent Taupin[5]   Technicien
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.


Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 323 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Saint-Mars-d'Outillé[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Mars-d'Outillé a compté jusqu'à 2 415 habitants en 1851.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 561 1 605 1 995 1 945 2 046 2 225 2 293 2 329 2 415
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 389 2 325 2 253 2 093 2 066 1 945 1 962 1 956 1 915
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 800 1 812 1 778 1 661 1 678 1 571 1 486 1 493 1 522
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 554 1 668 2 025 1 770 1 739 1 834 2 149 2 175 2 250
2012 - - - - - - - -
2 323 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Segrais, demeure reconstruite aux XVIIIe et XIXe siècles.
  • Château de Grammont, du XVIIIe siècle, et vestiges du prieuré de Grandmont, du XIIe siècle, en Bercé.
  • Château (ancien) de la Fontaine à Outillé, dont il ne reste aujourd'hui que quelques bâtiments des communs et un pigeonnier. Le château avait été reconstruit aux XVIIe et XVIIIe siècles.
  • Maison seigneuriale de Haut Baigneux, dont il reste un pigeonnier.
  • Maison seigneuriale du Paradis, au bourg (face à la mairie), encore visible.
  • Maison seigneuriale du Houx, au bourg (face à l'église), aujourd'hui détruite.
  • Maison seigneuriale de la Vivancière, encore visible en partie.
  • Maison seigneuriale de la Grassinière, aujourd'hui détruite.
  • Autres maisons d'importance : relais de poste au Pont Outillé, du XVe siècle ; maison de la Croix du Bourg au carrefour des routes de Marigné et du Grand Lucé, du XVe siècle, aujourd'hui détruite ; maison de la Fouas, du XIXe siècle ; maison de la Gonterie, du XVIIIe siècle ; maison Royau, rue Gambetta, du XVIIIe siècle ; maison du Docteur Poix, au Bourg, rue Nationale, du XIXe siècle ; maison Lair, à la Vivancière, du XIXe siècle ; presbytère, à proximité ouest de l'église, probablement du XVIIIe siècle ; école des Sœurs de la Charité, derrière l'église, du XIXe siècle ; maison Cornilleau, rue Nationale, probablement du XVIIIe siècle ; maison Fleureau, route d'Écommoy, du XXe siècle ; la Grand-Maison, au bourg, du XIXe siècle ; maison Cazeau, rue Nationale, du XIXe siècle ; maison Rouzé, rue Jules Lambert, du XIXe siècle.
  • Moulins sur le Rhonne : Billerbault, GrêlePoix, Coulevé, la Chesnaie, Rouillon, Outillé.
  • Moulins sur le Narais : Grammont (détruit), la Sinetterie.


Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Médard, bâtie aux XIe et XIIe siècles, et agrandie aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elle abrite plusieurs œuvres classées Monuments historiques au titre d'objets[10].
  • Chapelle du château de Segrais, avec retable de Mathurin Ribailler.
  • Chapelle de Grammont, vestige du prieuré (ancien) Saint-Étienne-de-Bercey, ou des Bons-Hommes de Grandmont, appartenant à l'Ordre de Grandmont.
  • Chapelle à la Ratelière, aujourd'hui détruite, elle faisait partie d'une maison de maître propriété des dames Ursulines du Mans et vendue comme bien national à la Révolution.
  • Chapelle d'Outillé, reconstruite à la fin du XVe siècle, aujourd'hui détruite (elle fut démolie vers 1900).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Foucher (1798-1866), maître de pension et instituteur à Saint-Mars-d'Outillé, il est mort à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Magloire Tournesac (1805-1875), abbé, professeur d'archéologie au séminaire du Mans, a collaboré à la construction de l'église Saint-Joseph-de-Sainte-Croix au Mans, il est né à Saint-Mars-d'Outillé d'un père cordonnier.
  • Clément Maudet (1829-1863), sous-lieutenant du capitaine Danjou mort à la bataille de Camerone au Mexique en 1863, il est né à Saint-Mars-d'Outillé d'un père sacristain.
  • Léon Gerbe (1902-1985), écrivain et auteur de Saint Mars en Pays d'Outillé en 1971, L'Hommedaire en 1972, Histoire du Canton d'Ecommoy en 1977, et Le Pâtou en 1978, Il a vécu à la fin de sa vie à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Gaston Chevereau (1909-2003), instituteur et auteur de Une enfance à la campagne en 1985, de De l'étable au tableau en 1989 et a collaboré au tome 2 de Parler sarthois en 1987, il est né à Saint-Mars-d'Outillé.
  • André Fefeu (1938-), ancien footballeur professionnel né à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Sylvain Boulay (1955-), pilote de sport automobile français né à Saint-Mars-d'Outillé.
  • Aurélie Claudel (1980-), mannequin née le 7 août 1980 à Saint-Mars-d'Outillé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Léon Gerbe, St Mars en Pays d'Outillé
  • Léon Gerbe, Histoire du Canton d'Ecommoy
  • Le Patrimoine des communes de la Sarthe, éditions Flohic
  • J. R. Pesche, Dictionnaire topographique historique et statistique de la Sarthe
  • Registres paroissiaux et d'état-civil de Saint-Mars-d'Outillé
  • Archives de Saint-Mars-d'Outillé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Premier conseil pour Serge Soualle, élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 octobre 2014)
  3. « Ouest-france.fr - Décès de Serge Soualle, maire de Saint-Mars-d'Outillé - Parigné-l'Évêque » (consulté le 10 décembre 2011)
  4. « Le nouveau maire Laurent Taupin poursuivra les projets en cours - Saint-Mars-d'Outillé » (consulté le 10 décembre 2011)
  5. Réélection 2014 : « Les maires élus suite aux élections municipales de mars 2014 », sur le site de la Préfecture de la Sarthe (consulté le 13 avril 2014).
  6. « Saint-Mars-d'Outillé (72220) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2014)
  7. Date du prochain recensement à Saint-Mars-d'Outillé, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  10. « Œuvres mobilières à Saint-Mars-d'Outillé », base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :