Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière
Image illustrative de l'article Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière
Présentation
Culte Catholique romain
Début de la construction 1670
Style dominant Classicisme
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Commune Paris
Coordonnées 48° 50′ 25″ N 2° 21′ 43″ E / 48.840236, 2.361821 ()48° 50′ 25″ Nord 2° 21′ 43″ Est / 48.840236, 2.361821 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière

La chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière, située au no 47 boulevard de l'Hôpital à Paris, est un édifice religieux édifié à la demande de Louis XIV pour l’hôpital de la Salpêtrière.

Histoire[modifier | modifier le code]

En décembre 1669, le roi Louis XIV demande à son architecte Louis Le Vau de construire, sous le contrôle de Jean-Baptiste Colbert contrôleur général des finances et surintendant des bâtiments du roi, une chapelle pour l’hôpital de la Salpêtrière. Moins d’un an plus tard (le 11 octobre 1670), Louis le Vau décède avant le début des travaux et le projet est confié à Libéral Bruant, l’architecte des Invalides, qui reprend le plan de Le Vau.

Aujourd’hui, après une longue période d’abandon, ce lieu a retrouvé une activité cultuelle tout en abritant désormais de nombreuses manifestations artistiques notamment des expositions et des concerts.

Description[modifier | modifier le code]

Plan et organisation[modifier | modifier le code]

Entrée principale de la chapelle

Cette chapelle est construite sur le modèle de la croix grecque ; elle possède quatre chapelles (chapelle Saint-Vincent, du Bon-Pasteur, de la Vierge et de Sainte-Geneviève) et quatre nefs (nef principale, nef Lassay, nef coupée, nef Mazarin), toutes reliées à une chapelle centrale avec un dôme octogonal surmonté d’un clocheton illuminée par des verrières et un occulus sommital. Cette organisation répondait ainsi au besoin de réunir, sans les mélanger, diverses catégories de personnes indigentes lors des offices religieux.

Galeries[modifier | modifier le code]

Les nefs
Le dôme central

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :