Saint-Lambert-du-Lattay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Lambert-du-Lattay
Blason de Saint-Lambert-du-Lattay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Thouarcé
Intercommunalité C.C. des Coteaux-du-Layon
Maire
Mandat
François Cailleau
2014-2020
Code postal 49750
Code commune 49292
Démographie
Gentilé Saint-Lambertin, Saint-Lambertine
Population
municipale
1 918 hab. (2011)
Densité 133 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 18′ 11″ N 0° 37′ 52″ O / 47.3030555556, -0.631111111111 ()47° 18′ 11″ Nord 0° 37′ 52″ Ouest / 47.3030555556, -0.631111111111 ()  
Altitude 66 m (min. : 16 m) (max. : 96 m)
Superficie 14,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Lambert-du-Lattay

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Lambert-du-Lattay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Lambert-du-Lattay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Lambert-du-Lattay
Liens
Site web Site de Saint-Lambert-du-Lattay

Saint-Lambert-du-Lattay est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire en région Pays de la Loire.

La commune se situe dans l'appellation viticole du Coteaux-du-Layon (AOC).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Située sur l'axe Angers-Cholet (RN 160), cette commune des Mauges est distante de 24 km d'Angers et de 35 km de Cholet. Les rivières du Layon au nord et de l’Hyrôme à l'est bordent ce village viticole.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Lambert-du-Lattay est limitrophe avec cinq communes que sont Saint-Aubin-de-Luigné au nord-ouest, Rochefort-sur-Loire au nord, Beaulieu-sur-Layon au nord-est, Chanzeaux au sud et La Jumellière à l'ouest.

Rose des vents Saint-Aubin-de-Luigné Rochefort-sur-Loire Beaulieu-sur-Layon Rose des vents
La Jumellière N Rablay-sur-Layon
O    Saint-Lambert-du-Lattay    E
S
Chemillé Chanzeaux Champ-sur-Layon

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Sa superficie est de 14,44 km2 et son altitude varie de 16 à 96 mètres[1] (moyenne de 66 m).

Son territoire se trouve sur les unités paysagères du couloir du Layon et du plateau des Mauges[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les rivières du Layon et de l’Hyrôme.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

L'axe majeur de communication est la RN 160 vers Angers au nord et Cholet et les Sables-d'Olonne au sud-ouest. Saint-Lambert est notamment traversé par l'autoroute A87 et la partie méridionale du Viaduc du Layon, les accès les plus proches étant la barrière de péage de Beaulieu-sur-Layon5,4 km de la mairie) et l'échangeur de Chemillé11,7 km).

La commune est desservie par le réseau de transport interurbain AnjouBus (autocars)[3].

Toponymie et héraldique[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Formes anciennes du nom : Parochia Sancti Lamberti en 1080, Vicaria Ballia Sancti Lamberti en 1115, La paroisse de St-Lambert dou Latey en 1299, Sanctus Lambertus de Lateio en 1324, La Ville de St-Lambert en 1366, Lattay ou St-Lambert en 1726[4], Saint Lambert en 1793 pour devenir ensuite Saint-Lambert-du-Lattay (1801)[5].

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les Saint-Lambertins et Saint-Lambertines.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
D'azur, à un baton prieural d'or en pal, chargé d'une mitre du même, accosté de fleurs de lys d'or, à la bordure de gueules.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Vers 1028-1037, la comtesse d'Anjou Hildegarde concède la forêt du Lattay aux sœurs de l’abbaye du Ronceray qui décident de son peuplement et de son défrichement. C’est à cette date que commence la fondation de Saint-Lambert-du-Lattay[6].

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

En 1792, la paroisse de Sainte-Foy-en-Mauges est rattachée à Saint-Lambert-du-Lattay.

Au moment des guerres de Vendée, la paroisse de Saint-Lambert est l’une des premières à se soulever. Elle est très durement touchée par cette guerre : en particulier la bataille du Pont-Barré du 19 septembre 1793, colonnes infernales de Turreau en 1794.

Au début du XXe siècle, le phylloxéra ravage le vignoble. La population se tourne alors vers la culture des herbes médicinales : camomille, rose de Provins, soucis, etc. sous l'impulsion d'Émile Godillon, maire et pharmacien de la commune. La vigne ayant été replantée en utilisant des portes greffes américains, résistants au phylloxéra, la culture des herbes médicinales décline peu à peu et sera reprise par les communes voisines, Chanzeaux et Chemillé.

Cependant certains pieds de vigne ont étonnamment résisté au phylloxéra. Aujourd'hui encore, on peut voir ces pieds des plus vieux de France, notamment parmi les vignes de la famille Saudreau, derrière la propriété dans un lieu appelé la pironerie. Une vinification particulière faisant appel au savoir-faire d'antan permet de produire une cuvée annuelle de 250 bouteilles numérotées. Son goût très particulier témoigne des saveurs oubliées. Le musée de la Vigne et du Vin d'Anjou, créé en 1978 à Saint-Lambert-du-Lattay présente les mutations de la viticulture depuis la crise du phylloxéra jusqu'à la mécanisation de la viticulture dans les années 1950.

Administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est composé de 19 élus en 2008[7].

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
1813 1815 Jean-Aimé de Soyer (1768-1823) - Militaire
1849 1876 Eugène Réthoré-Laujardière - Médecin
1876 1881 François Courtin - -
1881 1884 Jacques Saudreau - Marchand de grains
1884 1896 Jacques Blanchard - Marchand de grains
1896 1908 Paul Saudreau - Viticulteur
1908 1912 Joseph Gilbert - -
1912 1929 Émile Martin - -
1929 1935 Louis Blot - Entrepreneur en maçonnerie
1935 1945 Raymond Français - Chirurgien
1945 1947 Jules Morin - -
1947 1965 Ludovic Piard - -
1965 1977 Yves Corbillé - Médecin
1977 1989 Jean Tissot - -
1989 mars 2014 Gino Mousseau - Enseignant
mars 2014 en cours François Cailleau[9]    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Localisation des villes jumelées avec Saint-Lambert-du-Lattay
Localisation de la ville
Saint-Lambert-du-Lattay
Voir l’image vierge
Localisation des villes jumelées avec Saint-Lambert-du-Lattay

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est intégrée à la communauté de communes des Coteaux du Layon. Cette structure intercommunale regroupe douze communes : Aubigné-sur-Layon, Beaulieu-sur-Layon, Champ-sur-Layon, Chavagnes, Faveraye-Mâchelles, Faye-d'Anjou, Martigné-Briand, Mozé-sur-Louet, Notre-Dame-d'Allençon, Rablay-sur-Layon, Thouarcé et Saint-Lambert-du-Lattay[12].

La communauté de communes est membre du syndicat mixte Pays de Loire en Layon, structure administrative d'aménagement du territoire comprenant quatre communautés de communes : Coteaux-du-Layon, Gennes, Loire-Layon et Vihiersois-Haut-Layon.

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

Saint-Lambert-du-Lattay fait partie du canton de Thouarcé et de l'arrondissement d'Angers. Le canton de Thouarcé comporte dix-sept communes.

Saint-Lambert fait partie de la quatrième circonscription de Maine-et-Loire composée de six cantons dont Saumur-Sud. La quatrième circonscription de Maine-et-Loire est l'une des sept circonscriptions législatives que compte le département.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 918 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 130 669 709 1 143 1 273 1 360 1 295 1 345 1 352
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 301 1 349 1 380 1 345 1 308 1 339 1 318 1 304 1 271
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 282 1 318 1 264 1 197 1 180 1 205 1 222 1 227 1 322
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 223 1 175 1 201 1 203 1 352 1 466 1 649 1 660 1 894
2011 - - - - - - - -
1 918 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2004[14])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est sensiblement égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,7 %, 15 à 29 ans = 13,8 %, 30 à 44 ans = 23,8 %, 45 à 59 ans = 17,8 %, plus de 60 ans = 18,9 %) ;
  • 50,3 % de femmes (0 à 14 ans = 21,5 %, 15 à 29 ans = 13,2 %, 30 à 44 ans = 24,7 %, 45 à 59 ans = 16,3 %, plus de 60 ans = 24,3 %).
Pyramide des âges à Saint-Lambert-du-Lattay en 2008 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
1,1 
90  ans ou +
3,6 
7,2 
75 à 89 ans
10,3 
10,6 
60 à 74 ans
10,4 
17,8 
45 à 59 ans
16,3 
23,8 
30 à 44 ans
24,7 
13,8 
15 à 29 ans
13,2 
25,7 
0 à 14 ans
21,5 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[16].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Située dans l'Académie de Nantes, la commune de Saint-Lambert-du-Lattay dispose de deux écoles primaires ainsi que d'une bibliothèque et d'une maison de retraite.

Bibliothèque Municipale[modifier | modifier le code]

Bibliothèque municipale avec délégation de gestion à l'association Maison culturelle. Créée en décembre 1994 la bibliothèque municipale a pris la suite de la bibliothèque paroissiale. Elle fait partie de Lirenlayon, groupement des bibliothèques informatisées de la communauté de communes des Coteaux du Layon.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Badminton, association « S.L. Bad » (Saint Lambert Badminton).
  • Basket-ball, club « S.L.S.A. Basket » (Saint Lambert Saint Aubin Basket).
  • Course à pied, association « Courir en Layon ».
  • Football, club « Jeunesse sportive du Layon ».
  • Judo, club « Judo club du Layon ».
  • Tennis, association « S.L.T.L. ».

Installations sportives :

  • une salle de sport, pour la pratique du basket-ball, du tennis et du badminton ;
  • un dojo, pour le club de judo ;
  • un complexe sportif avec deux terrains de football (un en herbe et un "stabilisé").

Économie[modifier | modifier le code]

Vignobles de la vallée de la Loire.

Tissu économique[modifier | modifier le code]

Comme dans le reste du département, l'agriculture est fortement implantée sur ce territoire rural, dont la viticulture représente la première activité agricole (47 viticulteurs[17]).

Sur 153 établissements présents sur la commune à la fin de 2009, 41,2 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 18,4 % sur le département), 3,9 % du secteur de l'industrie, 9,2 % du secteur de la construction, 33,3 % de celui du commerce et des services et 12,4 % du secteur de l'administration et de la santé[18].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Situé dans la zone des vignobles du Val de Loire, Saint-Lambert compte de nombreux producteurs viticoles, qui représente la principale économie du village.

Liste des appellations[19] AOC - AOP présentes sur le territoire :

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. IGN, Répertoire Géographique des Communes (RGC 2011), consulté le 27 février 2013
  2. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe, 2003, p. 146 et 190 - Données consultables sur WikiAnjou.
  3. « Ligne 7 Points d'arrêt et zones tarifaires », sur anjoubus.fr (consulté le 28 juin 2012)
  4. Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874 1878, Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4, p. 129 et suivantes
  5. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Fiche de Saint-Lambert-du-Lattay, consultée le 27 février 2013 - Nom de la municipalité en 1793 (an II), selon le recensement réalisé sur l’ensemble du territoire français de l’époque, et en 1801, selon les « Arrêtés de réduction des justices de paix » (actes publiés au Bulletin des lois) constituant la première nomenclature officielle des circonscriptions administratives de la France contemporaine.
  6. « Historique », sur saintlambertdulattay.fr (consulté le 28 juin 2012)
  7. « Le Conseil Municipal », sur saintlambertdulattay.fr (consulté le 28 juin 2012)
  8. « Les maires de Saint-Lambert-du-Lattay », sur francegenweb.org (consulté le 28 juin 2012)
  9. Ouest-France, François Cailleau aura cinq adjoints, article du 3 avril 2014
  10. a et b « Le comité de Jumelage », sur saintlambertdulattay.fr (consulté le 12 novembre 2011)
  11. a et b « Jumelage », sur linkebeek.info (consulté le 12 novembre 2011)
  12. Insee, Composition de l'EPCI des Coteaux du Layon (244900734), consulté le 31 août 2013
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  15. « Évolution et structure de la population à Saint-Lambert-du-Lattay en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 octobre 2012)
  16. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 octobre 2012)
  17. « Présentation », sur saintlambertdulattay.fr (consulté le 28 juin 2012)
  18. « Commune de Saint-Lambert-du-Lattay (49292), Département de Maine-et-Loire (49) », sur insee.fr (consulté le 28 juin 2012)
  19. AOC Appellation d'origine contrôlée (FR), AOP Appellation d'origine protégée (CE) - INAO, Fiche de Saint-Lambert-du-Lattay (49), consultée le 28 juin 2012
  20. Musée de la Vigne et du Vin d'Anjou