Saint-Léon-le-Grand (La Matapédia)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Léon.
Saint-Léon-le-Grand
Vue aérienne de Saint-Léon-le-Grand en hiver
Vue aérienne de Saint-Léon-le-Grand en hiver
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent La Matapédia
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Daniel Dumais
2013 - 2017
Constitution 12 août 1903
Démographie
Gentilé Léonais, aise
Population 1 005 hab. (2014)
Densité 7,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 49″ N 67° 30′ 18″ O / 48.380283, -67.50500548° 22′ 49″ Nord 67° 30′ 18″ Ouest / 48.380283, -67.505005  
Superficie 12 852 ha = 128,52 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418
Code géographique 07030
Localisation
Localisation de Saint-Léon-le-Grand dans La Matapédia
Localisation de Saint-Léon-le-Grand dans La Matapédia

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Saint-Léon-le-Grand

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Léon-le-Grand

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Léon-le-Grand

Saint-Léon-le-Grand est une municipalité de paroisse canadienne à vocations agricole et forestière de plus de 1 000 habitants située dans l'est du Québec dans la vallée de la Matapédia au Bas-Saint-Laurent. Celle-ci fut fondée en 1907.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom retenu pour la paroisse est Saint-Léon-le-Grand en l'honneur du curé Léon D'Auteuil d'Amqui qui fut le premier desservant de l'endroit[1]. Dans la région, le nom de la municipalité est souvent abrégé simplement en « Saint-Léon ». Saint-Léon-le-Grand partage son toponyme avec une autre municipalité située en Mauricie dans la municipalité régionale de comté de Maskinongé.

Les gentilés sont nommés Léonais et Léonaises tandis que les gentilés de Saint-Léon-le-Grand en Mauricie sont nommés Léongrandais et Léongrandaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Saint-Léon-le-Grand est situé sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 430 km au nord-est de Québec et à 300 km à l'ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Saint-Léon-le-Grand sont Rimouski à 110 km et Mont-Joli à 80 km au nord-ouest ainsi que Matane à 75 km et Amqui à 12 km au nord. Saint-Léon-le-Grand est situé sur la route 195 à mi-chemin entre Lac-Humqui et Amqui. Le territoire de Saint-Léon-le-Grand couvre une superficie de 127 km2. La majeure partie de ce territoire est montagneuse et recouverte de forêts. Ce territoire fait partie des cantons de Humqui et de Pinault.

La municipalité de Saint-Léon-le-Grand est située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de La Matapédia dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[2]. La paroisse éponyme de Saint-Léon-le-Grand est située dans l'Archidiocèse de Rimouski et, plus précisément, dans la région pastorale de La Matapédia. Saint-Léon-le-Grand fait partie de la région touristique de la Gaspésie dans la sous-région touristique de la vallée de la Matapédia.

Topographie[modifier | modifier le code]

Saint-Léon-le-Grand est sise au pied des montagnes qui forment la chaîne des Appalaches dans la section des monts Chic-Chocs.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière Humqui traverse le territoire de Saint-Léon-le-Grand.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population de Saint-Léon-le-Grand
Année Nombre d'habitants[3]
1923 1 560
1991 1 270
2001 1 144
2006 1 073

La population de Saint-Léon-le-Grand était de 1 073 en 2006 et de 1 144 en 2001. Cela correspond à une décroissance démographique de 6,2 %[4]. 99 % de la population de Saint-Léon-le-Grand a le français en tant que langue maternelle ; le restant a une autre langue que le français et l'anglais comme langue maternelle[4]. 3,8 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[4].

29,7 % de la population de 15 ans et plus de Saint-Léon-le-Grand n'ont aucun diplôme d'éducation. 54,9 % de la population n'ont que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. Il y a des diplômés d'université habitant à Saint-Léon-le-Grand[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire a d'abord été une concession forestière appartenant à la compagnie Price[5]. Les premiers colons arrivèrent en 1896 de Baie-des-Sables, de Cap-Chat, de Sainte-Félicité, de Chicoutimi et du Lac-Saint-Jean. Dans la fin des années 1980, Jos Néron, François Gagné, Eusèbe Gagnon, Polyte Bouchard, Louis Girard, Henri Desbiens, Achille Potvin, Polyte Bouchard (le grand) et Hector Desbiens sont les premiers pionniers de la région[1]. La mission catholique fut fondée en 1901. À l'inverse de la coutume, l'érection civile a eu lieu avant l'érection canonique de la paroisse. La municipalité fut fondée civilement officiellement le 12 août 1903 tandis que la paroisse fut érigée canoniquement quatre ans plus tard, le 9 décembre 1907. Cependant, les registres paroissiaux étaient ouverts depuis 1905. Pour sa part, le bureau de poste a été créé en 1903. La caisse populaire a été fondé le 15 juillet 1940. Un important incendie se déclara dans un commerce en 1941 et détruisit une douzaine d'habitations de Saint-Léon-le-Grand.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Saint-Léon-le-Grand tourne principalement autour de l'agriculture et de l'industrie forestière. Le sciage et la menuiserie sont aussi des activités importantes.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Il y a plusieurs sentiers pédestres aménagés dans les montagnes à Saint-Léon-le-Grand.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et sont effectuées en bloc sans division territoriale.

mandat fonction nom
2013-2017 maire M. Daniel Dumais
conseillers
#1 M. Serge Imbeault
#2 Mme Nancy Paquin Lauzier
#3 Mme Colette Plourde
#4 Mme Claudette Plourde
#5 Mme Sarah-Christine Ayotte
#6 M. Ghislain Martin

Représentations politiques[modifier | modifier le code]

Drapeau : Québec Québec : Saint-Léon-le-Grand fait partie de la circonscription provinciale de Matapédia. Lors de l'élection générale québécoise de 2008, la députée sortante Danielle Doyer, du Parti Québécois, a été réélue pour représenter la population léonaise à l'Assemblée nationale.

Drapeau du Canada Canada : Saint-Léon-le-Grand fait partie de la circonscription fédérale de Haute-Gaspésie—La Mitis—Matane—Matapédia. Lors de l'élection fédérale canadienne de 2008, le député sortant Jean-Yves Roy, du Bloc québécois, a été réélu pour représenter la population léonaise à la Chambre des communes.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Irène Amqui Rose des vents
N Lac-au-Saumon
O    Saint-Léon-le-Grand    E
S
Saint-Zénon-du-Lac-Humqui Rivière-Vaseuse Albertville

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Matapédia
  2. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Léon-le-Grand », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 17 février 2011)
  3. Statistiques Canada
  4. a, b, c et d Saint-Léon-le-Grand sur Statistiques Canada
  5. Saint-Léon-le-Grand sur Commission de toponymie du Québec

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Michel Dompierre et Bertrand Leblanc, La Matapédia, Édition MRC de La Matapédia,‎ 2004 (ISBN 2-9808660-0-8) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jos D. Michaud, Notes historiques sur la Vallée de la Matapédia, La voix du lac,‎ 1922, 254 p..
  • Œuvre de collaboration, Atlas écologique de la MRC de La Matapédia, Édition MRC de La Matapédia,‎ 2007 (ISBN 978-2-9808660-4-3)
  • Michel Pelletier, Mon coin de pays... La Matapédia!,‎ 1995 (ISBN 2-9804604-0-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources en ligne[modifier | modifier le code]