Saint-Germain-d'Arcé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Germain.
Saint-Germain-d'Arcé
Le dolmen d'Amenon.
Le dolmen d'Amenon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Canton Le Lude
Intercommunalité Communauté de communes du Bassin Ludois
Maire
Mandat
Martine Boulay
2014-2020
Code postal 72800
Code commune 72283
Démographie
Gentilé Arcéen
Population
municipale
378 hab. (2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 22″ N 0° 17′ 29″ E / 47.6228, 0.2914 ()47° 37′ 22″ Nord 0° 17′ 29″ Est / 47.6228, 0.2914 ()  
Altitude Min. 36 m – Max. 108 m
Superficie 29,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Germain-d'Arcé

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Germain-d'Arcé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-d'Arcé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Germain-d'Arcé

Saint-Germain-d'Arcé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 378 habitants[Note 1] (les Arcéens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Saint-Germain-d'Arcé dans le département de la Sarthe.

Saint-Germain-d'Arcé, commune du sud du département de la Sarthe, est située au cœur du Maine angevin. Le village se trouve, en distances orthodromiques, à 42 km au sud du Mans, la préfecture du département, et à 10,7 km au sud-est du Lude, la ville la plus proche[1]. Les communes limitrophes sont Vaas, La Bruère-sur-Loir, Chenu, Aubigné-Racan, La Chapelle-aux-Choux, ainsi que Villiers-au-Bouin dans le département d'Indre-et-Loire[2].

Communes limitrophes de Saint-Germain-d'Arcé
Aubigné-Racan Vaas La Bruère-sur-Loir
La Chapelle-aux-Choux Saint-Germain-d'Arcé Chenu
Villiers-au-Bouin (Indre-et-Loire)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 2 919 hectares. L'altitude varie entre 36 et 108 mètres[3]. Le point le plus haut se situe à l'est du bourg, à proximité du lieu-dit « Fontenay », tandis que le point le plus bas se situe sur la Fare, au nord-ouest, où la rivière se jette dans le Loir[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le principal cours d'eau de Saint-Germain-d'Arcé est la Fare, qui traverse la commune du sud-est vers le nord-ouest[4]. Elle rejoint le Loir, qui borde Saint-Germain-d'Arcé et délimite la limite communale avec Aubigné-Racan[5].

Climat[modifier | modifier le code]

Saint-Germain-d'Arcé est soumise à un climat de type océanique dégradé. Les données climatiques sont comparables à celles de la station Le Mans-Arnage, située à près de 35 km à « vol d'oiseau » de la commune.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Saint-Germain-d'Arcé se situe au carrefour de la RD 141, qui arrive à l'ouest depuis La Chapelle-aux-Choux et repart vers l'est en direction de Chenu, et de la RD 217 qui entre au nord en provenance de Vaas et repart au sud vers Villiers-au-Bouin[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous l'Ancien Régime, la commune dépendait de la sénéchaussée angevine de Baugé et du tribunal spécial ou « grenier à sel » du Lude.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Jean Gillet    
mars 2014 Jean-François Moral SE  
en cours Martine Boulay[6] SE Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 378 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
835 867 831 800 766 762 738 776 762
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
753 769 778 759 723 735 717 755 716
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
715 730 741 627 651 618 583 564 572
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
592 493 430 376 352 347 358 357 385
2011 - - - - - - - -
378 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 24 731 €, ce qui plaçait Saint-Germain-d'Arcé au 23 602e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole[9].

En 2009, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 238 personnes, parmi lesquelles on comptait 76,1 % d'actifs dont 66 % ayant un emploi et 10,1 % de chômeurs[A 1].

On comptait 150 emplois dans la zone d'emploi, contre 190 en 1999. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 160, l'indicateur de concentration d'emploi est de 93,9 %, ce qui signifie que la zone d'emploi offre un peu moins d'un emploi pour un habitant actif[A 2].

L'économie de la commune est fortement liée au secteur primaire. Au 31 décembre 2010, Saint-Germain-d'Arcé comptait 43 établissements : 20 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 1 dans l'industrie, 1 dans la construction, 18 dans le commerce-transports-services divers et 3 étaient relatifs au secteur administratif[A 3]. En 2011, une entreprise a été créée à Saint-Germain-d'Arcé[A 4].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Germain du XVIe siècle.
  • Stèle commémorative du poste de commandement Touraine-Anjou-Maine (TAM) de l'Organisation de la Résistance de l'Armée (ORA) au lieu-dit le Potireau.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • 1er mai : tournoi de pétanque.
  • 14 juillet : défilé et retraite aux flambeaux le soir.
  • Dernier dimanche de juillet : vide-greniers et marché du terroir suivi d'un feu d'artifice aux alentours de 23 heures 30.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Pierre Damien (né le 6 février 1824 à Saint-Germain-d'Arcé). Il fit ses études au petit séminaire de Précigné. Artiste modeste et consciencieux, la pierre, le bois, le bronze, le marbre lui étaient familiers (œuvre dans la cathédrale de Tours, l'hôpital, basilique Saint-Martin)[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Fiche Insee de la commune[modifier | modifier le code]

  1. EMP T1 - Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  2. EMP T5 - Emploi et activité.
  3. CEN T1 - Établissements actifs par secteur d'activité au 31 décembre 2010.
  4. DEN T1 - Créations d'entreprises par secteur d'activité en 2011.

Autres références[modifier | modifier le code]