Saint-Ganton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Ganton
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Redon
Canton Pipriac
Intercommunalité communauté de communes du pays de Redon
Maire
Mandat
Bernard Gefflot
2014-2020
Code postal 35550
Code commune 35268
Démographie
Population
municipale
418 hab. (2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 57″ N 1° 53′ 20″ O / 47.7658333333, -1.88888888889 ()47° 45′ 57″ Nord 1° 53′ 20″ Ouest / 47.7658333333, -1.88888888889 ()  
Altitude 80 m (min. : 25 m) (max. : 102 m)
Superficie 14,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Ganton

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Saint-Ganton

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Ganton

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Ganton

Saint-Ganton (Sant-Weganton) est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Saint-Ganton viendrait de saint Guenganton ou Hingueten, moine de l'abbaye de Saint-Méen ou évêque de Vannes au VIIe siècle.

Saint-Ganton est une ancienne trêve de Pipriac qui tire son nom d'un ancien prieuré, aujourd’hui disparu, élevé sous le vocable de saint Guenganton pour les moines de Saint-Méen. La paroisse n’a été érigée qu’en 1803[1].

Le 4 septembre 2012, le village a connu sa première rentrée scolaire depuis 33 ans, dans une école construite en partie par les parents d'élèves. Depuis 1979 et la fermeture de la classe unique de l'école privée, le village n'avait en effet plus d'école, sachant que l'école publique avait fermé en 1942. En septembre 2013, les élèves étaient répartis en 4 classes, de la maternelle à l'élémentaire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1929 1939 Pierre Orève SE Agriculteur
1989 1995 Maurice Huet DVD Retraité
1995 en cours Bernard Gefflot[2] - Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 418 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
504 429 437 449 487 510 488 489 520
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
524 506 602 572 583 703 664 686 694
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
728 743 709 646 610 618 597 536 506
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
504 490 461 405 381 388 408 418 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La commune ne compte aucun monument historique. Parmi les éléments de son patrimoine bâti, on peut noter :

  • L’église Saint-Quentin, reconstruite dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Le clocher-porche a été construit au milieu du XIXe siècle par Joseph-Fleury Chenantais[6].
  • La chapelle Saint-Mathurin, située sur la route de Saint-Just, est une chapelle frairienne construite au début du XVIIe siècle (mentionnée en 1636)[7].
  • La chapelle Saint-Cornély, édifiée au XIXe siècle, à proximité de la précédente[8].
  • La fontaine Saint-Eutrope, construite au XXe siècle, en contrebas de l’église[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Orêve, né le 29 septembre 1879 à Saint-Ganton, abbé, infirmier militaire à l'hôpital Saint-Yves de Rennes pendant la guerre 14-18, décédé le 10 septembre 1916. Frère de Marie-Louise Orêve-Lebreton (1877-1956) et de Pierre Orêve, Maire de Saint-Ganton de 1929 à 1939. De sa famille, est issu un missionnaire à Haïti.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]