Saint-Gabriel-de-Rimouski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Gabriel-de-Rimouski
Église de Saint-GabrielLocalisation de Saint-Gabriel-de-Rimouski dans la MRC de La Mitis
Église de Saint-Gabriel
Carte MRC La Mitis - Saint-Gabriel-de-Rimouski.svg
Localisation de Saint-Gabriel-de-Rimouski dans la MRC de La Mitis
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent La Mitis
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Georges Deschenes
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Gabriélois, oise
Population 1 293 hab. (2006)
Densité 9,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 00″ N 68° 10′ 00″ O / 48.416672, -68.166672 ()48° 25′ 00″ Nord 68° 10′ 00″ Ouest / 48.416672, -68.166672 ()  
Superficie 13 210 ha = 132,10 km2
Divers
Code géographique 09025
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Saint-Gabriel-de-Rimouski

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Gabriel-de-Rimouski

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Gabriel-de-Rimouski

Saint-Gabriel-de-Rimouski, anciennement simplement connue sous le nom de Saint-Gabriel, est une municipalité canadienne de plus de 1 200 habitants située dans la municipalité régionale de comté de La Mitis au Bas-Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1998, la municipalité portait simplement le nom de Saint-Gabriel[1]. Saint-Gabriel fut le nom adopté par la paroisse catholique érigée canoniquement en 1873[1]. La municipalité repris ce nom lors de sa création officielle en 1877[1]. Le nom de « Gabriel » est en l'honneur de l'abbé Gabriel Nadeau (1808-1869) qui fut le premier desservant et le premier curé de la paroisse de Sainte-Luce[1]. Malgré le changement de nom en 1998, les gens continuent d'appeler la municipalité simplement Saint-Gabriel localement.

Le bureau de poste local a connu plusieurs noms : Saint-Gobert de 1878 à 1884, Fleurian (prononcé Fleuriau) de 1884 à 1895 et, finalement, Saint-Gabriel-de-Rimouski à partir de 1895[1].

Le gentilé des résidents de Saint-Gabriel-de-Rimouski, adopté en 1986, est Gabriélois ou Gabriéloises[1],[2].

La municipalité de Fleuriault créée en 1952 fusionna avec Saint-Gabriel en 1989 et la nouvelle municipalité conserva le nom de Saint-Gabriel[1]. Le nom de « Fleuriault » était repris du canton de Fleuriault où est situé la municipalité[1]. Ce nom est en l'honneur de Charles-Jean-Baptiste Fleuriau, sieur de Morville, (1686-1732) qui était un homme politique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Saint-Gabriel-de-Rimouski est situé sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 350 km au nord-est de Québec et à 360 km au sud-ouest de Gaspé. Les villes importantes près de Saint-Gabriel-de-Rimouski sont Mont-Joli à 25 km au nord, Rimouski à 40 km à l'est et Matane à 85 km au nord-est. Le territoire du Saint-Gabriel-de-Rimouski couvre une superficie de 132,10 km2[2].

La municipalité de Saint-Gabriel-de-Rimouski est située dans la municipalité régionale de comté de La Mitis dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. La paroisse catholique Saint-Gabriel de Saint-Gabriel-de-Rimouski fait partie de l'Archidiocèse de Rimouski.

Transports[modifier | modifier le code]

Route 234 à Saint-Gabriel-de-Rimouski pendant le Festival Country-Western de 2007

Saint-Gabriel-de-Rimouski est situé sur la route 234 entre Saint-Marcellin à l'est et Sainte-Angèle-de-Mérici à l'ouest. De plus, la route 298 relie Saint-Gabriel-de-Rimouski à Sainte-Luce en passant par Saint-Donat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les colons commencèrent à arriver dans ce territoire au début des années 1860[1]. La paroisse catholique fut érigée canoniquement en 1873 sous le nom de Saint-Gabriel[1]. La municipalité fut créée officiellement en 1877 et repris le nom de la paroisse[1]. En 1989, la municipalité de Fleuriault fusionne à Saint-Gabriel[1]. En 1998, le nom de la municipalité est changé en Saint-Gabriel-de-Rimouski[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

Distribution de l'âge en 2006
Population de Saint-Gabriel-de-Rimouski
Année Nombre d'habitants[3],[4]
1996 1 223
2001 1 208
2006 1 228

Selon Statistiques Canada, la population de Saint-Gabriel-de-Rimouski était de 1 228 habitants en 2006. Saint-Gabriel-de-Rimouski la seule municipalité de La Mitis à avoir connu un changement démographique positif au cours des dernières années. En effet, sa population était de 1 208 habitants en 2001 ; ce qui correspond à un taux de croissance démographique de 1,7 % en cinq ans[3]. L'âge médian de la population gabriéloise est de 41 ans[3].

Le nombre total de logements privés de la municipalité est de 539. Cependant, seulement 479 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[3]. La majorité des logements de Saint-Gabriel-de-Rimouski sont des maisons individuelles[3].

Statistiques Canada ne recense aucun immigrant à Saint-Gabriel-de-Rimouski[3]. Toute la population de Saint-Gabriel-de-Rimouski a le français comme langue maternelle[3]. 9,5 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[3].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 19,8 % en 2006[3].

34,7 % de la population âgée de 15 ans de Saint-Gabriel-de-Rimouski n'a aucun diplôme d'éducation. 40,8 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. 7,1 % de cette population a un diplôme de niveau universitaire[3]. 2 % des diplômés de Saint-Gabriel-de-Rimouski ont effectué leurs études à l'extérieur du Canada<raf name="statistiques"/>. Les deux domaines d'études principaux des Gabriélois sont le « génie, l'architecture et les services connexes » ainsi que le « commerce, la gestion et l'administration publique »[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village a d'abord été axée principalement sur l'agriculture et l'industrie forestière[1]. Aujourd'hui, l'économie locale est surtout basée sur le tourisme[1]. L'usine de transformation des viandes de l'UPA fut ouverte en 2009.

Culture[modifier | modifier le code]

Saint-Gabriel-de-Rimouski est l'hôte d'un festival western, le Festival-Country Western, qui se déroule annuellement pendant la deuxième semaine d'août. Le festival a 2 millions de dollars de retombées économiques sur la région et a 40 000 visiteurs.

Personnalité connue[modifier | modifier le code]

L'écrivain québécois Jean-Marc Cormier est un résident de St-Gabriel particulièrement attaché au secteur dit des Sept-Lacs.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale[2]. Le conseil municipal est composé d'un maire et de six conseillers.

mandat fonction nom[2]
2009 - 2013 Maire Georges Deschenes
Conseillers
#1 Sylvain Deschênes
#2 Chantal Proulx
#3 Stéphane Deschênes
#4 Manon Blanchette
#5 Marcelle Robichaud
#6 Guildo Castonguay

De plus, Martin Normand est le directeur-général et le secrétaire-trésorier de la municipalité[2]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Donat Sainte-Angèle-de-Mérici Rose des vents
Saint-Anaclet-de-Lessard N Sainte-Jeanne-d'Arc
O    Saint-Gabriel-de-Rimouski    E
S
Saint-Marcellin Les Hauteurs

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Saint-Gabriel-de-Rimouski sur Commission de toponymie du Québec, page consultée le 18 septembre 2010
  2. a, b, c, d et e Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Gabriel-de-Rimouski », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 16 février 2011)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Profils des communautés de 2006 - Saint-Gabriel-de-Rimouski sur Statistiques Canada, page consultée le 18 septembre 2010
  4. Profils des communautés de 2001 - Saint-Gabriel-de-Rimouski sur Statistiques Canada, page consultée le 18 septembre 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]