Saint-Félix (Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Félix.
Saint-Félix
La mairie et l'église
La mairie et l'église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Oise
Arrondissement Clermont
Canton Mouy
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Thelle
Maire
Mandat
Patrick Vonthron
2014-2020
Code postal 60370
Code commune 60574
Démographie
Population
municipale
624 hab. (2011)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 55″ N 2° 17′ 11″ E / 49.3486, 2.2864 ()49° 20′ 55″ Nord 2° 17′ 11″ Est / 49.3486, 2.2864 ()  
Altitude Min. 42 m – Max. 140 m
Superficie 5,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Picardie

Voir sur la carte administrative de Picardie
City locator 14.svg
Saint-Félix

Géolocalisation sur la carte : Picardie

Voir sur la carte topographique de Picardie
City locator 14.svg
Saint-Félix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Félix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Félix

Saint-Félix est une commune française située dans le département de l'Oise en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes

La commune se situe à 60,5 kilomètres au sud d'Amiens, à 17 kilomètres à l'est de Beauvais, à 40 kilomètres à l'ouest de Compiègne et à 54,5 kilomètres au nord de Paris[Note 1].

Communes limitrophes de Saint-Félix
Forêt de Hez-Froidmont (La Neuville-en-Hez)
Hermes Saint-Félix
Heilles Hondainville

Topographie et géologie[modifier | modifier le code]

La commune s'étend entre 42 mètres sur les rives du Thérain et 140 mètres d'altitude à la limite nord du territoire, dans la forêt de Hez-Froidmont. Son étendue s'étire de la vallée du Thérain jusqu'à cette même forêt située sur un plateau dominant le village d'environ 90 mètres. Le village de Saint-Félix se trouve entre le fond de la vallée et les premiers coteaux du plateau du lieu-dit « la montagne ». Le hameau de Fay-sous-Bois se situe dans le vallon du ruisseau de la maladrerie naissant à l'orée de la forêt. D'autres fonds et vallons descendent vers la vallée du Thérain comme le fond du val à l'est, le val Hémont au nord-ouest et la vallée Belle-Fille au nord. Le village se localise à 48 mètres au-dessus du niveau de la mer, le hameau de Fay-sous-Bois à 58 mètres et le moulin à eau de Saint-Félix, sur les rives du Thérain, à 43 mètres d'altitude[1]. La commune se situe en zone de sismicité 1[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Thérain.

La commune de Saint-Félix se trouve sur la rive gauche du Thérain, sous-affluent la Seine, naissant à Grumesnil et jetant dans l'Oise à Saint-Leu-d'Esserent. Son cours constitue la majeure partie de la limite communale sud. Après être passé sous le pont de la route départementale 89, il se divise en deux bras au niveau du moulin-brosserie de Saint-Félix avant de quitter la commune[3]. Le rû de la maladrerie[4] prend sa source au nord du hameau de Fay-sous-Bois, passe à l'ouest du village avant de rejoindre l'un des nombreux étangs au sud du village puis conflue avec le Thérain. Un lavoir existe toujours rue du Palais-Blanc[1]. Les zones à proximité du Thérain se situent en zone inondable[2] et se trouvent au-dessus de plusieurs nappes phréatiques sous-affleurantes[5].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

La rue de Fay-sous-Bois, reliant le village au hameau du même nom.

La commune est desservie par trois routes départementales, la D12, la D12E et la D89. La route départementale 12, de Therdonne à Saint-Leu-d'Esserent, traverse le village d'ouest en est par la rue principale. Reliant indirectement Beauvais à Creil, s'agit du principal axe routier traversant le territoire. Le second tronçon de la route départementale 89 (le premier reliant Ansacq à Hondainville) se sépare de la route départementale 12 et rejoint la commune d'Heilles par la rue du même nom. La D12E, antenne de la route départementale 12, relie cet axe, dans le prolongement de la route du le hameau de Caillouel (commune d'Hermes), au hameau de Fay-sous-Bois. Plusieurs routes communales relient les hameaux et communes limitrophes comme entre le chef-lieu et Fay-sous-Bois ainsi que l'ancienne D12 rejoint Caillouel. Situé à un 2 km au sud, la gare d'Heilles-Mouchy, établie sur la ligne de Creil à Beauvais, est la gare ferroviaire la plus proche de la commune[6]. La gare d'Hermes-Berthecourt se trouve à 3 km à l'ouest, sur le même ligne[7]. La commune est desservie par le réseau Kéolis Oise par la ligne 61 (Moulincourt-Montataire-Creil) ainsi plusieurs lignes de transports scolaires rejoignant le collège de Mouy et les établissements de l'agglomération de Clermont[8]. L'aéroport de Beauvais-Tillé se trouve à 18 km à l'ouest de la commune[9] et l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle se trouve à 42 km au sud-est[10]. Il n'existe aucune liaisons entre la commune et ces aéroports par des transports en commun.

Le sentier de grande randonnée 124, de Cires-lès-Mello (Oise) à Rebreuviette (Pas-de-Calais), traverse une partie du hameau de Fay-sous-Bois par les rues de l'hôtel-dieu et du marais de feu. Il se dirige ensuite vers La Neuville-en-Hez[1].

Milieux naturels[modifier | modifier le code]

Les étangs communaux.

Hormis les surfaces urbanisées et agricoles, la commune se compose de zones boisées et marécageuses. La superficie boisée correspond à la forêt de Hez-Froidmont, au nord, au fond des vallées du Thérain et de Fay-sous-Bois ainsi que sur les coteaux. Près de Fay-sous-Bois se trouve un petit marais[1]. Les étangs et milieux alluviaux de Saint-Félix[11] et la forêt de Hez-Froidmont et ses bois périphériques[12] sont inscrits en zone ZNIEFF de type 1. Ce même massif forestier fait l'objet d'un classement en zone natura 2000 sur le territoire communal[13]. Les coteaux de la vallée du Fay-sous-Bois et de la vallée du Thérain constituent des corridors écologiques potentiels[14].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Félix (60), carte de Cassini

Saint-Félix est un village situé le long du Thérain, au sud-est de Beauvais, à une quarantaine de kilomètres au nord de Paris, qui s'appelait autrefois Bourg-Lançon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Pierre Dejardin    
mars 2008 mai 2011[15] Philippe Dupret   Démissionnaire
2011 en cours
(au 9 avril 2014)
Patrick Vonthron   Réélu pour le mandat 2014-2020[16]
Les données manquantes sont à compléter.

La commune, située sur le Thérain, est concernée par le plan de prévention du risque inondation dit du Thérain-aval, approuvé le 13 octobre 2005[17]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 624 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300 327 328 313 271 285 294 296 288
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
268 270 268 261 258 240 292 281 260
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270 293 277 266 284 305 260 249 254
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
254 226 221 348 417 486 504 504 607
2011 - - - - - - - -
624 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2004)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (10,7 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 24 %, 15 à 29 ans = 14,8 %, 30 à 44 ans = 24,3 %, 45 à 59 ans = 25,5 %, plus de 60 ans = 11,4 %) ;
  • 47,8 % de femmes (0 à 14 ans = 21,6 %, 15 à 29 ans = 16,2 %, 30 à 44 ans = 24,5 %, 45 à 59 ans = 27,8 %, plus de 60 ans = 9,9 %).
Pyramide des âges à Saint-Félix en 2007 en pourcentage[19]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
2,7 
75 à 89 ans
3,7 
8,7 
60 à 74 ans
6,2 
25,5 
45 à 59 ans
27,8 
24,3 
30 à 44 ans
24,5 
14,8 
15 à 29 ans
16,2 
24,0 
0 à 14 ans
21,6 
Pyramide des âges du département de l'Oise en 2007 en pourcentage[20]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,8 
4,5 
75 à 89 ans
7,1 
11,0 
60 à 74 ans
11,5 
21,1 
45 à 59 ans
20,7 
22,0 
30 à 44 ans
21,6 
20,0 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
19,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Félix possède deux monuments historiques sur son territoire.


  • Église Saint-Félix : construite entre le XIIIe et le XVe siècle, elle abrite une poutre de gloire avec statuettes, des fonts baptismaux du XIIe siècle et un lutrin du XVIIIe siècle. Elle possède une flèche à clochetons pointus. L'édifice fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 1960[21].
  • Moulin-Musée de la brosserie, installé dans un ancien moulin du XIXe siècle[22], qui fournissait l'énergie aux machines permettant la fabrication des brosses grâce à trois roues hydrauliques. L'entreprise, qui fut fondée en 1876, fonctionna jusqu'en 1979 et a été transformée en musée en 1994. Les machines y sont présentées en état de fonctionnement[23]. Il fait l'objet d'une inscription aux monuments historiques depuis 1990[24].

Autres éléments du patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Manoir, rue du Palais-Blanc : long et bas édifice à étage, du XIIIe siècle, dont le pignon est presque intact.
  • Ancienne auberge, rue principale
  • Lavoir, rue du Palais-Blanc
  • Monument aux morts, sur la façade de la mairie
  • Croix de cimetière

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Félix

Les armes de Saint-Félix se blasonnent ainsi :

D’or au sautoir de gueules cantonné en chef d’une étoile d’azur et en pointe, d’un cœur enflammé aussi de gueules.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine-Joseph Warmé, Mouy et ses environs : Saint-Félix, Beauvais, Impr. de D. Père,‎ 1873, 520 p. (lire en ligne), p. 421-428

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « orthodromie : distance à vol d'oiseau », sur le site lion1906.com, site personnel de Lionel Delvarre (consulté le 25 octobre 2013)
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Carte 1/25 000e sur Géoportail.
  2. a et b « Risques potentiels majeurs de la commune de Saint-Félix », sur macommune.prim.net (consulté le 25 octobre 2013)
  3. « Bras du Thérain », sur www.services.sandre.eaufrance.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  4. « Ruisseau de la maladrerie », sur www.services.sandre.eaufrance.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  5. « Carte de remontée des nappes », sur www.innondationsnappes.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  6. « Orthodromie entre Saint-Félix et Heilles (60) », sur www.lion1906.com (consulté le 25 octobre 2013)
  7. « Orthodromie entre Saint-Félix et Hermes (60) », sur www.lion1906.com (consulté le 25 octobre 2013)
  8. « Transports en commun à Saint-Félix (carte et lignes) », sur www.oise-mobilté.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  9. « Orthodromie entre Saint-Félix et Tillé (60) », sur www.lion1906.com (consulté le 25 octobre 2013)
  10. « Orthodromie entre Saint-Félix et Roissy-en-France (95) », sur www.lion1906.com (consulté le 19 octobre 2013)
  11. « étangs et milieux alluviaux de Saint-Félix, fiche znieff détaillée », sur www.donnees.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  12. « Forêt de Hez-Froidmont et ses bois périphériques, fiche znieff détaillée », sur www.donnees.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  13. « Massif forestier de Hez Froidmont et Mont César », sur www.natura2000-picardie.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  14. « Corridor écologique potentiel sur la commune de Saint-Félix (carte) », sur www.donnees.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 25 octobre 2013)
  15. « Le maire et ses colistiers démissionnent », Le Parisien, édition de l'Oise,‎ 9 mai 2011 (lire en ligne)
  16. « Patrick Vonthron rend hommage à ses trois adjoints », Le Bonhomme picard, édition de Clermont, no 3284,‎ 9 avril 2014, p. 14 (ISSN 1144-5092)
  17. Source : Page du site http://www.prim.net
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. « Évolution et structure de la population à Saint-Félix en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 octobre 2010)
  20. « Résultats du recensement de la population de l'Oise en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 octobre 2010)
  21. « église Saint-Félix », base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Le site fut utilisé auparavant par un moulin à blé, puis un moulin à foulon, et enfin par le moulin à brosserie actuel, sous le nom de moulin d'Achon puis de Saint-Félix
  23. « Site du moulin musée de la Brosserie », sur Saint Félix, notre village (consulté le 25 octobre 2013)
  24. « Ancienne brosserie Autun », base Mérimée, ministère français de la Culture