Saint-Couat-d'Aude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Couat-d'Aude
Église Saint-Cucufat de Saint-Couat-d'Aude
Église Saint-Cucufat de Saint-Couat-d'Aude
Blason de Saint-Couat-d'Aude
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Arrondissement Carcassonne
Canton Capendu
Intercommunalité Communauté de communes du Piémont d'Alaric
Maire
Mandat
Solange Sanchis-Forin
2008-2014
Code postal 11700
Code commune 11337
Démographie
Gentilé Saint-Couatais
Population
municipale
406 hab. (2011)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 12′ 13″ N 2° 37′ 48″ E / 43.2036, 2.63 ()43° 12′ 13″ Nord 2° 37′ 48″ Est / 43.2036, 2.63 ()  
Altitude Min. 48 m – Max. 96 m
Superficie 5,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative d'Aude
City locator 14.svg
Saint-Couat-d'Aude

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique d'Aude
City locator 14.svg
Saint-Couat-d'Aude

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Couat-d'Aude

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Couat-d'Aude

Saint-Couat-d'Aude est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Saint-Couatais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Saint-Couat-d'Aude
Blason de Saint-Couat-d'Aude Blason D'or à trois pals d'azur.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

  • En 778, dans la charte de Charlemagne qui fonda l'abbaye de Lagrasse, apparait le nom San Cucufati.
  • Saint Cucufa était un africain, martyr à Barcelone dont les reliques ont été apportées à l'abbaye de Saint-Denis et probablement aussi à Lagrasse.
  • En 838, la Charte de Pépin attribua au monastère de Lagrasse les terres de Sancti Cucufati.
  • Au fil des temps, le nom évolua pour donner aujourd'hui Saint-Couat-d'Aude. Cette dernière mention a été ajoutée pour distinguer la commune située sur le cours de l'Aude de son homonyme Saint-Couat-du-Razès située dans le même département sur une autre rivière.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1796 Pierre Camp   Maire
1796 1799 Guillaume Royer   Maire
1799 1800 Pierre Camp   Maire
1800 1812 François Cabaillès   Maire
1812 1821 Simon Pierre Routtes   Maire
1821 1826 Jean Petit   Maire
1826 1837 Jean Mathieu   Maire
1837 1840 Jean Pagès   Maire
1840 1843 Pierre Camp   Maire
1843 1848 Lucien Routtes Gach   Maire
1848 1850 François Vidal   Maire
1850 1851 Alexandre Cabaillès   Maire
1851 1851 Jean Baptiste Mathieu   Maire
1851 1865 Toussaint Bidard   Maire
1865 1870 Elie Pagès   Maire
1870 1871 Firmin Vidal   Maire
1871 1874 Julien Gaudefroy Bouttes   Maire
1874 1881 François Vidal   Maire
1881 1884 Barthélémy Colombiès   Maire
1884 1885 Pascal Magniébat   Maire
1885 1888 François Vidal   Maire
1888 1889 Numa Mathieu   Maire
1889 1894 Adrien Pech   Maire
1894 1894 Justin Cabaillès   Maire
1894 1894 Alfred Mestre   Maire
1894 1896 Etienne Garrigues   Maire
1896 1901 Alfred Mestre   Maire
1901 1905 Joseph Mathieu   Maire
1905 1917 Alphonse Dellac   Maire
1917 1917 Jacques Marty   Maire
1917 1919 Alfred Mestre   Maire
1919 1936 Henri Colombiès   Maire
1936 1944 Louis Magniébal   Maire
1944 1947 Armand Bonnal   Maire
1947 1965 Marius Oustic   Maire
1965 1977 Bernard de Volontat   Maire
1977 1991 Marcel Sala   Maire
1991 1995 Louis Merino   Maire
1995 2008 Pierre de Volontat   Maire
mars 2008 en cours Solange Sanchis-Forin   Maire

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 406 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
172 201 213 220 278 264 254 283 300
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
318 314 373 388 422 563 509 527 555
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
621 589 568 583 580 565 541 437 440
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
421 350 287 286 286 339 341 341 387
2011 - - - - - - - -
406 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Cucufat

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011