Saint-Capraise-de-Lalinde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Caprais.
Saint-Capraise-de-Lalinde
Le bourg de Saint-Capraise-de-Lalinde au bord de la Dordogne.
Le bourg de Saint-Capraise-de-Lalinde
au bord de la Dordogne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Lalinde
Intercommunalité Communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord
Maire
Mandat
Laurent Péréa
2014-2020
Code postal 24150
Code commune 24382
Démographie
Population
municipale
522 hab. (2011)
Densité 136 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 32″ N 0° 39′ 13″ E / 44.842222, 0.65361144° 50′ 32″ Nord 0° 39′ 13″ Est / 44.842222, 0.653611  
Altitude Min. 18 m – Max. 132 m
Superficie 3,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Capraise-de-Lalinde

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Capraise-de-Lalinde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Capraise-de-Lalinde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Capraise-de-Lalinde
Liens
Site web saint-capraise-de-lalinde.fr

Saint-Capraise-de-Lalinde est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canal de Lalinde en amont du bourg

Au sud du département de la Dordogne, en Périgord pourpre, dans l'aire urbaine de Bergerac, la petite commune de Saint-Capraise-de-Lalinde est entièrement située en rive droite de la Dordogne qui, longée par le canal de Lalinde, limite le territoire communal au sud.

L'altitude minimale, 18 mètres, se trouve à l'ouest, juste en contrebas du barrage de Tuilières, là où la Dordogne quitte la commune pour servir de limite entre celles de Mouleydier et Varennes. L'altitude maximale avec 132 mètres est localisée au nord-est, en limite de la commune de Baneuil, à l'ouest du lieu-dit la Cassenade.

Le bourg, traversé par la route départementale 660 (l'ancienne route nationale 660), se situe, en distances orthodromiques, sept kilomètres à l'ouest de Lalinde et treize kilomètres à l'est de Bergerac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Capraise-de-Lalinde
Cause-de-Clérans
Mouleydier Saint-Capraise-de-Lalinde Baneuil
Saint-Agne Varennes

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bien que portant un nom féminin, la commune tire son nom de saint Caprais, évêque d'Agen, martyrisé en l'an 303, ainsi que de sa proximité avec la bastide de Lalinde[1].

En occitan, la commune porte le nom de Sent Grapasi de La Linda[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le XIIIe siècle, le lieu est identifié sous le nom latin de Sanctus Caprasius[1] puis, sur la carte de Cassini qui représente la France entre 1756 et 1789, sous le nom de « Saint Caprais »[3].

Du temps de la batellerie sur la Dordogne, le village était un port[1]. Le canal de Lalinde fut creusé dans les années 1838 à 1843[4]. Le barrage de Tuilières, partagé entre Saint-Capraise-de-Lalinde et Saint-Agne, sur la rive gauche de la Dordogne, fut édifié de 1905 à 1908[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Capraise-de-Lalinde a, dès 1790, été rattachée au canton de la Linde qui dépendait du district de Bergerac. En 1800, les districts sont supprimés et le canton de Lalinde (nouvelle orthographe) dépend désormais de l'arrondissement de Bergerac[6].

En 2002, Saint-Capraise-de-Lalinde intègre dès sa création la communauté de communes Entre Dordogne et Louyre. Cette structure intercommunale fusionne avec quatre autres pour former au 1er janvier 2013 la communauté de communes des Bastides Dordogne-Périgord.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1792 1800 Chanaud Lestang    
1800 1803 Pierre Delmas    
1803 1813 Pierre Marsalet    
1813 1814 Pierre Laroche Lafargue    
1814 1818 Laval Lafond    
1818 1820 Franc Babut    
1820 1843 Laroche Lafargue    
1843 1870 Pierre Delmas Marsalet Saint-Hilaire    
1870 (1877 ou 1878) Bernard Lacoste Laval    
janvier 1878 1878 Oscar Delmas Saint-Hilaire    
mai 1878 août 1887 Joseph Édouard Stipal    
août 1887 1888 Pierre Gouzou Lafond    
mai 1888 1890 Bernard Lacoste Laval    
octobre 1890 mai 1900 Jean Adrien Biras   Architecte
mai 1900 1904 Pierre Delmas Saint-Hilaire    
mai 1904 1912 Joseph Édouard Stipal    
mai 1912 1934 Émile Stipal   Ingénieur architecte
mai 1934 février 1937 Jean Rochette[Note 1]   Retraité
février 1937 mars 1977 Arthur Maurice Gontier   Chef d'usine
mars 1977 juin 1995 Roger Besse    
juin 1995 mars 2008 Jean-Claude Laval PS Professeur
mars 2008[7] (réélu en mars 2014[8]) en cours Laurent Péréa PCF Collaborateur d'élus

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Capraise-de-Lalinde depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Capraise-de-Lalinde[9]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2011, Saint-Capraise-de-Lalinde comptait 522 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
335 303 349 355 371 383 448 360 407
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
409 428 407 408 423 380 382 332 289
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
290 407 341 347 334 384 392 401 422
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
460 485 506 555 584 531 554 563 524
2011 - - - - - - - -
522 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2012, Saint-Capraise-de-Lalinde est organisée en regroupement pédagogique intercommunal (RPI) avec les communes de Lanquais, Varennes et Verdon au niveau des classes de maternelle et de primaire. Des classes sont assurées à Saint-Capraise-de-Lalinde, aussi bien en maternelle qu'en primaire.

Économie[modifier | modifier le code]

L'usine hydroélectrique de Tuilières.

Emploi[modifier | modifier le code]

Au recensement de 1999, la population active totale (actifs + chômeurs) de Saint-Capraise-de-Lalinde s'élève à 205 personnes[12]. Le taux d'activité entre 20 et 59 ans y est de 77 %, ce qui place la commune en dessous de la moyenne nationale (82,2 %). On y dénombre 35 chômeurs (17,1 % des actifs, taux supérieur à la moyenne nationale 12,9 %). En tout et pour tout, la population comprend 38,5 % d'actifs, 22,6 % de retraités, 20,3 % de jeunes scolarisés et 18,6 % d'autres personnes sans activité[12].

Par rapport aux moyennes nationales, le pourcentage de retraités y est plus important (22,6 % contre 18,2 %) et le pourcentage de jeunes scolarisés y est à l'inverse, sensiblement inférieur (20,3 % contre 25 %).

En 2008[13], la population active totale représente 240 personnes, soit 44,7 % de la population. Le nombre de chômeurs s'est légèrement abaissé (33) et le taux de chômage de la population active s'établit à 13,7 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2009, la commune compte 45 établissements dont 21 au niveau des commerces, transports et services, 8 dans l'industrie, 6 au niveau de l'agriculture, la sylviculture et la pêche, et 5 dans la construction[14].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Liées à la présence de la Dordogne, plusieurs zones naturelles du territoire communal sont protégées.

Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le lac de retenue du barrage de Tuilières sur la Dordogne, en aval du bourg de Saint-Capraise-de-Lalinde.

Deux zones Natura 2000 sont délimitées sur le territoire de Saint-Capraise-de-Lalinde :

  • la Dordogne[18], protégée pour différentes espèces de poissons,
  • les coteaux calcaires qui bordent la Dordogne sur sa rive droite, dans l'angle sud-est du territoire communal, à l'est du lieu-dit les Mérilles[19].

Protection du biotope[modifier | modifier le code]

Comme l'ensemble des communes du département baignées par la Dordogne, Saint-Capraise-de-Lalinde est soumise à un arrêté préfectoral de protection de biotope de 1991 destiné à favoriser la migration et le frai de plusieurs espèces de poissons[20].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Démissionnaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 307.
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 1er novembre 2013.
  3. St. Caprais sur Géoportail. Consulté le 30 septembre 2010.
  4. « Pont-canal de Saint-Capraise-de-Lalinde », base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 mars 2012.
  5. Barrage de Tuilière sur le site Structurae, consulté le 9 mars 2012.
  6. Notice communale de Saint-Capraise-de-Lalinde sur le site Ldh/EHESS/Cassini, consulté le 9 mars 2012.
  7. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 27 août 2014.
  8. Anne-Marie-Sopkowitz, Un nouveau président à l'intercommunalité, Sud Ouest édition Dordogne du 13 mai 2014, p. 20h.
  9. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 22 mars 2014)
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  12. a et b Données Insee compulsées par le journal du Net- Emploi à Saint-Capraise-de-Lalinde. Consulté le 5 mars 2012.
  13. Insee Chiffres-clés - Emploi -Population active. Consulté le 5 mars 2012.
  14. Chiffres clés - Caractéristiques des entreprises et des établissements sur le site de l'Insee, consulté le 4 avril 2012.
  15. « Canal de Lalinde (pont-canal et murs d'encaissement qui lui font suite) », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 29 septembre 2010.
  16. « Canal de Lalinde (bassin de stationnement, y compris sa cale pavée) », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 29 septembre 2010.
  17. « Canal de Lalinde (bassin de radoub, y compris son gril) », base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 29 septembre 2010.
  18. FR7200660 - La Dordogne : SIC sur le site de l'INPN, consulté le 5 mars 2012.
  19. FR7200664 - Coteaux calcaires de la vallée de la Dordogne : SIC sur le site de l'INPN, consulté le 5 mars 2012.
  20. Arrêté préfectoral de la Dordogne no 911909 portant conservation du biotope du saumon, de la Grande Alose "Alosa Alosa", alose Feinte "Alosa fallax", lamproie fluviatile "Lampetra fluviatillis", lamproie Marine "Petromyzon Marinus" constitué par l'ensemble du cours de la Rivière Dordogne dans le Département sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 5 mars 2012.