Saint-Barthélemy-de-Bellegarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Barthélemy.
Saint-Barthélemy-de-Bellegarde
La mairie de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde.
La mairie de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Montpon-Ménestérol
Intercommunalité Communauté de communes Isle Double Landais
Maire
Mandat
Brigitte Cabirol
2014-2020
Code postal 24700
Code commune 24380
Démographie
Population
municipale
521 hab. (2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 43″ N 0° 12′ 40″ E / 45.0786111111, 0.21111111111145° 04′ 43″ Nord 0° 12′ 40″ Est / 45.0786111111, 0.211111111111  
Altitude Min. 42 m – Max. 126 m
Superficie 33,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Barthélemy-de-Bellegarde

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Barthélemy-de-Bellegarde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Barthélemy-de-Bellegarde

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Barthélemy-de-Bellegarde

Saint-Barthélemy-de-Bellegarde est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La forêt de la Double au sud du bourg de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde.

À l'ouest du département de la Dordogne, la commune de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde est implantée dans la forêt de la Double. Son territoire, parsemé de nombreux étangs et traversé par la Duche, est en grande partie forestier.

L'altitude minimale, 42 mètres, se trouve au sud-ouest, au lieu-dit le Gravet, là où la Duche quitte la commune et entre sur celle de Montpon-Ménestérol. L'altitude maximale avec 126 mètres est localisée au niveau du château d'eau du bourg de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde[1].

Au croisement des routes départementales 12, 40 et 708 (l'ancienne route nationale 708), le bourg de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde est implanté sur une hauteur. Il se situe, en distances orthodromiques, neuf kilomètres au nord-nord-est de Montpon-Ménestérol et treize kilomètres à l'ouest-nord-ouest de Mussidan.

Environnement[modifier | modifier le code]

Deux affluents de l'Isle, le Babiol qui marque la limite sud-est du territoire communal et la Duche qui, avec son affluent le ruisseau de la Forêt, irrigue la partie ouest de la commune, font partie, des vallées de la Double, considérées comme site important par le réseau Natura 2000[2] pour la conservation d'espèces animales européennes menacées. On peut y trouver notamment la cistude d'Europe (Emis orbicularis), l'écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), la loutre (Lutra lutra), le vison d'Europe (Mustela lutreola), le chabot commun (Cottus gobio) ou encore la lamproie de Planer (Lampetra planeri)[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Barthélemy-de-Bellegarde
Servanches Échourgnac
Eygurande-et-Gardedeuil Saint-Barthélemy-de-Bellegarde Saint-Michel-de-Double
Montpon-Ménestérol Saint-Laurent-des-Hommes

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Sent Bertomiu de Belagarda[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Barthélemy-de-Bellegarde est au départ une bastide anglaise fondée en 1316. Son ancien nom était Saint-Barthélemy-de-Double.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 mars 2008 Maurice Ruelle    
mars 2008 (réélue en mars 2014) en cours Brigitte Cabirol SE[5] puis DVD[6] Secrétaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Barthélemy-de-Bellegarde depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2004, 2009, 2014, etc. pour Saint-Barthélemy-de-Bellegarde[7]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2011, Saint-Barthélemy-de-Bellegarde comptait 521 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700 791 711 694 928 834 808 877 895
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
849 848 909 900 907 951 964 894 854
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
828 840 760 691 670 628 620 570 484
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
484 372 401 451 408 464 491 497 516
2011 - - - - - - - -
521 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chât. d'Eau sur Géoportail. Consulté le 26 mars 2013.
  2. Carte des Vallées de la Double sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 26 mars 2013.
  3. Vallées de la Double sur le site du réseau Natura 2000, consulté le 26 mars 2013.
  4. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 22 mars 2014.
  5. Voici vos 557 maires, supplément à Sud Ouest édition Dordogne du 3 avril 2008, p. 16.
  6. [1]
  7. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 22 mars 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011