Saint-André-de-Roquelongue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-André.
Saint-André-de-Roquelongue
L'église du XIIe siècle de Saint-André-de-Roquelongue
L'église du XIIe siècle de Saint-André-de-Roquelongue
Blason de Saint-André-de-Roquelongue
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Arrondissement Narbonne
Canton Lézignan-Corbières
Intercommunalité Communauté de communes de la Région Lézignanaise, Corbières et Minervois
Maire
Mandat
Roger Dupuy
2008-2014
Code postal 11200
Code commune 11332
Démographie
Population
municipale
1 183 hab. (2011)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 06′ 53″ N 2° 50′ 16″ E / 43.1147, 2.8378 ()43° 06′ 53″ Nord 2° 50′ 16″ Est / 43.1147, 2.8378 ()  
Altitude Min. 48 m – Max. 291 m
Superficie 30,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte administrative d'Aude
City locator 14.svg
Saint-André-de-Roquelongue

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique d'Aude
City locator 14.svg
Saint-André-de-Roquelongue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-André-de-Roquelongue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-André-de-Roquelongue

Saint-André-de-Roquelongue est une commune française, située dans le département de l'Aude en région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Saint Andréens et Saint Andréennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans les Corbières sur l'Aussou

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Lorsque, par un édit de 1696, Louis XIV veut remédier aux abus héraldiques, ses conseillers n'oublient pas de faire créer de nouveaux offices et d'imposer l'enregistrement des armoiries. Il est probable que la communauté de Saint-André ne pouvait financer un tel projet dont elle ne voyait pas l'utilité puisqu'elle n'hébergeait pas un seigneur particulier, et qu'elle partageait les affaires communales avec celle de Montséret.

Voici quelques années, un spécialiste en héraldique a imaginé un blason pour la commune en utilisant les armes de Fontfroide.

Blason de Saint-André-de-Roquelongue Blason D’argent au sautoir ancrée de gueules, à l’écusson d’or chargé d’une croix cléchée et pommetée de douze pièces aussi de gueules, brochant sur le tout.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Roger Dupuy[1] PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Politique[modifier | modifier le code]

Le maire de ce village est Mickael Mars. Son bras droit, Roger Capdevielle père de 3 enfants prend toute les décision..

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 183 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
200 320 368 363 368 403 405 397 448
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
425 417 493 523 624 958 1 111 1 228 1 190
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 194 1 123 1 023 1 125 1 103 1 125 1 092 903 903
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
866 813 756 680 755 828 959 1 003 1 092
2011 - - - - - - - -
1 183 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

  • Léopold Servole, capitaine de l'équipe de France de rugby à XV et également joueur de rugby à XIII

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :