Saint-Adolphe-d'Howard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Adolphe-d'Howard
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Comté ou équivalent Les Pays-d'en-Haut
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Lisette Lapointe
2013-2017
Constitution 1er janvier 1883
Démographie
Gentilé Adolphin, ine
Population 3 702 hab. (2011[1])
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 00″ N 74° 20′ 00″ O / 45.966672, -74.33333845° 58′ 00″ Nord 74° 20′ 00″ Ouest / 45.966672, -74.333338  
Superficie 14 400 ha = 144 km2
Divers
Fuseau horaire [[]]
Code géographique 77065
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Saint-Adolphe-d'Howard

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Saint-Adolphe-d'Howard
Liens
Site web http://www.stadolphedhoward.qc.ca

Saint-Adolphe-d'Howard est une municipalité dans la municipalité régionale de comté des Pays-d'en-Haut au Québec, située dans la région administrative des Laurentides. Elle est nommée en l'honneur de l'abbé Adolphe Jodoin et de sir Frederic Howard[2].


La municipalité est situé au sud-est de Sainte-Agathe-des-Monts, et au nord de Morin-Heights.


En 1983 Saint-Adolphe a fêté son centenaire, plusieurs activités furent organisée afin de commémorer l'établissement des premiers colons.

Lors des élections municipales de 2013, Lisette Lapointe, ancienne députée péquiste de Crémazie est élue mairesse de la municipalité avec 36,82% des suffrages[3].

Le conseil municipale issue des élections de 2013 est le suivant :

  • Lisette Lapointe, mairesse
  • Marjorie Bourbeau, conseillère, siège 1
  • Mathieu Harkins, conseiller, siège 2
  • Jean-Claude Massie, conseiller, siège 3
  • Dre. Chantal Valois, conseillère, siège 4
  • Monique Richard, conseillère, siège 5
  • Dr. Pierre Roy, conseiller, siège 6

La vie de la municipalité de Saint-Adolphe est riche en culture, avec le Camp Musical des Laurentides[4], la grande dégustation de Vin[5], et le Festival Baroque[6]. Autrefois centre touristique d'importance, Saint-Adolphe-d'Howard est maintenant quelque peu délaissé par les touristes qui sont plus attirées par les stations touristique du Mont-Tremblant et de Saint-Sauveur. La municipalité peut, en outre, compter sur ses lacs afin d'y attirer une clientèle en recherche de plaisirs nautiques. De plus, l'hiver, la station des sports Mont-Avalanche accueille les familles désirant dévaler ses pentes.


L'ancien premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau y possédait une résidence secondaire, sur les rives du lac du Cœur[réf. nécessaire].


Lors de la guerre froide entre le bloc de l'Est et de l'Ouest, une base militaire de NORAD effectuait la surveillance aérienne de la région de Montréal et du sud-ouest du Québec. Elle fut démantelée un peu avant la fin de la guerre froide. Il reste encore des vestiges de l'occupation militaire canadienne sur la montagne du Lac-St-Denis[7].


La municipalité est reliée à la commune d'Anthy-sur-Leman, dans la Région Rhône-Alpes, en France.


Dans les années 1950 aux années 1980 Saint-Adolphe-d'Howard accueillait la base militaire du Lac-Saint-Denis.


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Faustin–Lac-Carré Sainte-Agathe-des-Monts Val-David Rose des vents
Montcalm N Val-Morin
O    Saint-Adolphe-d'Howard    E
S
Wentworth-Nord Morin-Heights

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Gouvernement du Québec, « Saint-Adolphe-d'Howard », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

Liens externes[modifier | modifier le code]