Saint-Acheul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Acheul
Église Saint-Acheul.
Église Saint-Acheul.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Arrondissement d'Amiens
Canton Canton de Bernaville
Intercommunalité Communauté de communes du Bernavillois
Maire
Mandat
Marc Bettefort
2014-2020
Code postal 80370
Code commune 80697
Démographie
Population
municipale
28 hab. (2011)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 11′ 29″ N 2° 09′ 52″ E / 50.1914, 2.164450° 11′ 29″ Nord 2° 09′ 52″ Est / 50.1914, 2.1644  
Altitude Min. 37 m – Max. 110 m
Superficie 3,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Acheul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Acheul

Saint-Acheul est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie. elle fait partie de la Communauté de communes du Bernavillois dont le siège est situé à Bernaville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve plusieurs formes dans les textes anciens pour désigner Saint-Acheul: en 1260, Sanctus Accolus est attesté[1]. On trouve aussi Saaint-Aceolus puis Saint-Acheul.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous(sol[modifier | modifier le code]

Le sol de la commune est recouvert d'une mince couche de terre végétale. Le sous-sol est composé de marne et sable et par endroit d'argile[2].

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est formé de plaines ondulées, coupées de collines et de vallons. Le point culminant de la commune est à 140 m d'altitude[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de cours d'eau qui traverse le territoire communal.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents dominant de nord-ouest et d'ouest.

Géographique humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune présente un habitat groupé.

Activités économiques et de services[modifier | modifier le code]

L'activité économique principale de la commune reste l'agriculture.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Acheul
Beauvoir-Wavans
(Pas-de-Calais)
Maizicourt Saint-Acheul Béalcourt
Montigny-les-Jongleurs Prouville Heuzecourt

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 28 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
116 123 133 114 120 110 104 106 106
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
106 106 120 76 67 66 66 74 70
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
50 62 58 50 41 46 42 58 66
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
67 50 45 43 34 22 26 27 28
2011 - - - - - - - -
28 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1924 1925 Jules Normand    
1926 1976 André Roussel    
1976 1977 René Pernes    
1977 1985 Jean Vasseur    
1985 en cours
(au 6 mai 2014)
Marc Bettefort   Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Il n'y a pas trace d'occupation du territoire de la commune par l'homme avant le Moyen Age[Note 3].
  • 1131, l'existence d'une église est attestée par les textes, le prieur de Saint-Sulpice d'Abbevillle nomme à la cure[2].
  • 1213, Robert de Saint-Acheul, chevalier, vend à l'abbaye de Berteaucourt-les-Dames toute la dîme de Morchump. Son fils Ingebrand de Saint-Acheul fait don à l'abbaye de Willecourt de neuf journaux de terre au terroir du bois de Mont[2].
  • Vers 1372, Messire Robert de Beauvoir tenait du roi un fief à Saint-Acheul et le manoir de la Motte[2].
  • A l'époque moderne, la famille de Montigny était seigneur de Saint-Acheul[2].
  • Le 7 juillet 1785, l'abbaye de Willecourt possédait un manoir à Saint-Acheul[2].
  • Quatre jeunes gens de la commune combattirent pendant l'Année terrible (1870-1871)[2].
  • Le décret du 11 novembre 1948 décerne à la commune de Saint-Acheul la Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Acheul[7] (XVIe siècle).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.
  3. C'est le quartier Saint-Acheul, situé à l'Est de la ville d'Amiens qui a donné son nom à l'acheuléen, terme qui désigne une période du Paléolithique inférieur. C'est dans ce quartier en effet que furent découverts au XIXe siècle des silex décrits par le Dr Rigollot dans son livre Instruments en silex trouvés à Saint-Acheul (1854). Albert Gaudry et Gabriel de Mortillet y vinrent ensuite faire des fouilles, ce dernier proposant d'appeler acheuléen les outils découverts. Le village de Saint-Acheul n'est donc pas à l'origine du nom "Acheuléen"

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.alainmoules.com/SAINTACHEUL/saintacheul.htm
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Notice géographique et historique sur la commune de Saint-Acheul, rédigée par Madame Dupuis, institutrice, Archives départementales de la Somme
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  5. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 27 janvier 2009 (consulté le 15 mars 2009)
  6. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  7. http://clochers.org/Fichiers_HTML/Accueil/Accueil_clochers/80/accueil_80697.htm