Sahachiro Hata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
photographie du buste en bronze de Sahachiro Hata à Shimane
Le buste en bronze de Sahachiro Hata à Shimane
photographie de Sahachiro Hata en compagnie de Paul Ehrlich
Sahachiro Hata en compagnie de Paul Ehrlich

Sahachiro Hata (秦 佐 八郎, Hata Sahachirō 23 mars 1873 – 22 novembre 1938) est un bactériologiste japonais, collaborateur de Paul Ehrlich, le père de la chimiothérapie moderne, avec qui il a découvert le Salvarsan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hata naquit dans le village de Tsumo, district de Mino à Shimane, qui fait maintenant partie de la ville de Masuda, et il fit ses études médicales à Kyoto. Il étudia les maladies épidémiques à Tokyo sous les ordres de Shibasaburo Kitasato au futur Institut Kitasato pour l'étude des maladies infectieuses, et plus tard l'immunologie à l'Institut Robert Koch de Berlin. En Allemagne, il profita de l'occasion pour s'ouvrir à la chimiothérapie à l'Institut allemand national de thérapeutique expérimentale de Francfort, où il aida Paul Ehrlich à découvrir l'arsphénamine, composé arsenical dérivé de l'atoxyl d'Antoine Béchamp, qui se révéla efficace contre la syphilis. L'arsphénamine fut également nommée 606, parce qu'elle était le 606e produit essayé par Ehrlich, mais elle est restée universellement connue sous son nom commercial de Salvarsan.

Après son retour au Japon, Sahachiro Hata contribua à fonder l'Institut Kitasato, maintenant université, dont il devint directeur. Il donna également des cours à l'université Keiō.

Il fut deux fois nominé pour le Prix Nobel de médecine mais il ne le reçut jamais[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nomination pour le prix Nobel