Sagy (Val-d'Oise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sagy.
Sagy
Mairie de Sagy
Mairie de Sagy
Blason de Sagy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Vigny
Intercommunalité Communauté de communes des Trois Vallées du Vexin
Maire
Mandat
Guy Paris
2014-2020
Code postal 95450
Code commune 95535
Démographie
Gentilé Sagyens
Population
municipale
1 155 hab. (2011)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 00″ N 1° 57′ 00″ E / 49.05, 1.95 ()49° 03′ 00″ Nord 1° 57′ 00″ Est / 49.05, 1.95 ()  
Altitude 56 m (min. : 42 m) (max. : 130 m)
Superficie 10,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sagy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sagy

Sagy est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Sagyen(ne)s ou Sasien(ne)s.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village, composé de cinq hameaux, se situe dans la vallée de l'Aubette de Meulan, petite rivière du Vexin français.

La commune est limitrophe de : Ableiges, Courcelles-sur-Viosne, Puiseux-Pontoise, Courdimanche, Menucourt, Condécourt et Longuesse. Elle est située à proximité immédiate de l'agglomération nouvelle de Cergy-Pontoise.

Communes limitrophes de Sagy[1]
Longuesse Ableiges Courcelles-sur-Viosne
Puiseux-Pontoise
Sagy[1]
Condécourt Menucourt Courdimanche

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom provient de l'anthroponyme latin Sabius ou plutôt du nom gaulois Sagius avec le suffixe gallo-romain -acum, d'origine celtique *-āko, le domaine de.

Le territoire de la commune est occupé depuis la période néolithique. Le fief dépend de l'abbaye de Saint-Denis depuis 1071, date à laquelle il fut cédé par Jean de Bayeux, évêque de Rouen.

Au XVe siècle, le village eut comme maître d'école Guillaume Postel (1510-1581), qui enseignait à l'âge de 14 ans et qui devint professeur au Collège de France, titulaire des chaires de mathématiques et de langues orientales sous le règne de François Ier. Pendant la Révolution, les villages de Chardronville, Condécourt, La Maresche, Le Grand-Mesnil et Le Petit-Mesnil sont réunis à Sagy pour former une seule et même commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Guy Paris[2] DVD Conseiller général depuis 2001
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 155 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
648 636 638 729 730 698 662 684 627
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
559 602 600 620 533 523 514 480 483
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
453 425 400 356 414 399 382 373 464
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
546 539 750 969 1 096 1 127 1 140 1 155 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sagy ne compte aucun monument historique classé ou inscrit sur son territoire.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Église Saint-Sulpice, rue du Moulin et rue de l'Église : Elle remplace un édifice précédent du XIIe siècle endommagé par un incendie, et est bâtie dans un seul jet en 1740. C'est la seule église du Vexin français construite exclusivement dans le style classique, avec celle de Saint-Cyr-en-Arthies. L'église se compose simplement d'une nef unique non voûtée aboutissant à un chevet à trois pans. L'avant-nef est surmontée d'un clocher-porche carré assez trapu, dépassant à peine en hauteur le faîtage du toit de la nef, et coiffé d'une toiture d'ardoise. Le portail occidental est flanqué de pilastres à peine saillants et surmonté d'un fronton triangulaire très sobre, sans aucune décoration. Toutes les baies sont en plein cintre et sans remplage, et les contreforts sont plats, à l'exception de la première travée de la nef supportant le clocher. À l'instar des façades, l'intérieur est également d'une grande simplicité et complètement dépourvu d'ornementation[5],[6].
  • Lavoir couvert de Saillancourt, rue de la Vallée (RD 81) : C'est l'un des rares lavoirs à se situer en plein centre d'un village, au milieu d'une place publique.
  • Pompe à godets de marque « Dragor » : Cette pompe en fonte date de la seconde moitié du XIXe siècle et correspond à un modèle particulièrement répandu dans le Vexin français[6].
  • Musée de la moisson, au hameau du Petit-Mesnil : C'est l'un des musées et maisons à thème du parc naturel régional du Vexin français. Il conserve des machines agricoles destinées aux cultures céréalières, qui sont sorties chaque année lors de la fête des moissons (le deuxième dimanche de septembre). Le musée n'ouvre que le dimanche après-midi de mars à juillet et de septembre à octobre[6],[7].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Sagy

Les armes de Sagy se blasonnent ainsi :

Parti : au premier d'azur au clou de la Passion d'argent surmonté d'une couronne royale fermée d'or et soutenu de trois fleurs de lys du même ordonnées 2 et 1, au second de gueules à Saint Sulpice évêque d'or bénissant de sa dextre et tenant dans sa senestre une crosse contournée du même

Devise : sagiacensis civis semper sagit (le citoyen de Sagy a toujours l'esprit subtil)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Communes limitrophes de Sagy sur Géoportail.
  2. Site officiel de la préfecture du Val d‘Oise-liste des maires (doc pdf)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Sagy, Paris, Éditions du Valhermeil,‎ 1988, 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 275.
  6. a, b et c Jacques Sirat et Stéphane Gasser, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Sagy », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ octobre 1999, p. 1007-1008 (et 540) (ISBN 2-84234-056-6).
  7. « Le musée de la Moisson - Sagy », sur Parc naturel régional du Vexin français (consulté le 3 novembre 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]