Saguinus inustus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Saguinus inustus (tamarin à face marbrée) est une espèce de primate de la famille des Callitrichidae.

Autres noms[modifier | modifier le code]

  • Mottle-faced tamarin
  • Diablito, mico diablo, huevoblanco, car le mâle a un scrotum blanc (Colombie).

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Sud-est de la Colombie (entre le Río Caquetá au sud et le Río Guaviare au nord, à l’ouest jusqu’aux Ríos Apaporis et Mesay, dans les départements d’Amazonas, Caquetá, extrême sud du Meta, Guaviare, Vaupés et Guiania) et nord-ouest du Brésil (au nord de l’Amazone entre le Rio Japurá au sud et le Rio Negro au nord, à l’est jusqu’à la partie occidentale du PN de Jaú). Limites occidentale et orientale mal connues.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Il existe peut-être des sous-espèces, déterminables en fonction du blanc présent sur les joues et autour des yeux.

Habitat[modifier | modifier le code]

Forêt pluviale, terra ferme ou inondable, primaire ou secondaire. Forêts-galeries. Forêts de savane de la vallée du Río Guaviare (affluent de l’Orénoque).

Description[modifier | modifier le code]

Pelage noir. Dos brun chocolat. Arrière-train rouge sombre. Flancs cannelle. Queue noire. Face presque nue, rose mouchetée de noir. Quelques poils blancs sur le nez et les lèvres. Joues et pourtour des yeux nus blancs, plus ou moins marbrés de noir. Oreilles nues et noires avec parfois des zones blanches. Aire génitale blanche.

Mensurations[modifier | modifier le code]

  • Corps 23 cm (de 21 à 25 cm)
  • Queue 36,6 cm (de 33 à 41 cm)
  • Poids : 400-500 g.

Domaine[modifier | modifier le code]

35ha (Comeyafú), étude sur une courte période (donc plus vaste, en réalité).

Locomotion[modifier | modifier le code]

Quadrupède.

Comportements basiques[modifier | modifier le code]

Diurne. Arboricole.

Activités[modifier | modifier le code]

Parcourt chaque jour 961 m (de 750 à 1 100 m), à Comeyafú.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Frugivore-gommivore-insectivore.

À Comeyafú (bas Río Caquetá), il consomme 23 espèces de fruits, dont la pulpe de pijiture camure (Mendoncia ovata), uayapala (Tapirira guianensis), cahayú (Rollinia mucosa), yuuchi (Couma macrocarpa), gemacacu (Lacmellea cf. arborescens), caamú (Pourouma cecropiifolia), cahamulá (Pourouma tomentosa), cumela (Buchenavia cf. viridiflora), amasí (Pseudolmedia laevis), de trois espèces de Pouteria et de Abuta grandifolia, les arilles de 8 espèces d’Inga et le péricarpe du yukurú (Mouriri cf. acutiflora).

Taille du groupe[modifier | modifier le code]

4,4 (de 3 à 6), à Comeyafú.

Communication orale[modifier | modifier le code]

Les membres gazouillent au petit matin pour affirmer leur présence et les groupes alentour leur répondent par d’autres gazouillements.

Conservation[modifier | modifier le code]

PN de la Serranía de Chiribiquete, RN de Nukak et RN de Puinawai (Colombie). R. d’Amanã, extrême ouest du PN de Jaú et PN du Pico da Neblina (Brésil).

Référence[modifier | modifier le code]

  • Schwarz, 1951 : A new marmoset monkey from Brazil. American Museum novitates, n. 1508, p. 1-3 (texte original).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :