Saguenéens de Chicoutimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saguenéens de Chicoutimi (homonymie).

Saguenéens de Chicoutimi

alt=Description de l'image Saguenéens de Chicoutimi.gif.
Fondé en 1973
Siège Saguenay, Canada
Patinoire (aréna) Centre Georges-Vézina
Couleurs Bleu marine, bleu poudre et blanc
Ligue LHJMQ
Division TELUS Est
Capitaines adjoints Sébastien Sylvestre et Philippe Archambault
Entraîneur-chef Patrice Bosch[1]
Entraîneur(s) associé(s) Mathieu Turcotte et Patrick Gosselin
Directeur général Marc Fortier
Président Pierre-Marc Bouchard
Site web http://www.sagueneens.com/

Les Saguenéens de Chicoutimi est un club de hockey sur glace de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) depuis 1973 et sont la propriété de la Ville de Saguenay. C'est l'une des plus vieilles équipes de la ligue. Le nom du club fut choisi en l'honneur de l'équipe du même nom qui évolua au début du XXe siècle et dont le gardien fut Georges Vézina en 1909. Basée à Saguenay au Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'équipe évolue au Centre Georges-Vézina.

En 2005, les Saguenéens de Chicoutimi ont été nommés la meilleure franchise de la Ligue canadienne de hockey.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du Centre Georges-Vézina, domicile des Saguenéens.

C’est en 1972 qu’un groupe souhaite doter Chicoutimi d’une équipe dans la LHJMQ[2]. Ses actionnaires (Gilles Tremblay, Gaston Sénéchal, Jean-Marc Caron, Jean-Marc Lavoie, Gervais Lepage, Roland Hébert, Denis Cantin, Jacques Gagnon, Georges Quenneville, Jules Bouchard et Dan Walker) savaient que le défi était énorme, mais que le jeu en valait la chandelle. Après de nombreuses discussions, on accorda une franchise à la ville de Georges Vézina ; les Saguenéens étaient nés. On décida de leur donner le même nom que la franchise de la défunte ligue senior. La même année, les Festivals de Hull (aujourd’hui les Olympiques) commençaient leurs activités.

Le 30 septembre 1973, les Sags disputèrent la première rencontre de leur histoire face au Junior de Montréal, une défaite de 7-2 devant une foule de plus de 6000 spectateurs. Le premier but de l’histoire de l’équipe fut marqué par Marc Desforges, aujourd’hui coactionnaire de la formation.

Bobby Nadeau défendant le filet des Saguenéens lors d'un match au Colisée Pepsi contre leurs grands rivaux, les Remparts de Québec, en 2006.

La concession a changé de main à quelques reprises au fil des ans. Au milieu des années 80, la ville de Chicoutimi contrôle en quelque sorte la franchise, mais décide de s’en départir. À l’aube de la saison 1988-89, les Sags deviennent la propriété de la Corporation de développement économique de Chicoutimi. Deux ans plus tard, l’équipe est vendue à Cegerco, Multisoda et Autocar Jasmin. La concession est encore vendue le 28 mai 1993 et tombe entre les mains de Yvon Bouchard[3], Benoit Boulianne et Marc Tremblay. Ce dernier passera à un cheveu de mettre l’équipe hors du Saguenay[4].

Le 28 décembre 1998, le propriétaire Marc Tremblay échange Marc Bouchard, Ramzi Abid et Mathieu Benoit ainsi que deux autres joueurs contre des joueurs au statut encore en devenir[5]. Cet échange sera le point de départ de trois années de misère, où les menaces de déménagement[6] se font entendre[7]. Afin d'éviter le départ de l'équipe à l'extérieur de la région, la Ville de Chicoutimi s'en porte acquéreur par l'entremise de la Corporation économique de Chicoutimi, la CEDEC, et demande à Gaston Vachon, alors président des journaux Le Quotidien et Progrès-Dimanche, d'en assumer la présidence (pendant deux années) afin de relancer l'équipe pour ainsi la conserver dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean. Par la suite, un groupe (Gestion Sport-Sags Inc.) mené par Guy Carbonneau devient gestionnaire de l'équipe en 2000[8] après que la ville de Chicoutimi ait exercé son droit de premier refus pour devenir officiellement propriétaire de l'équipe[9]. Depuis, la concession a retrouvé le succès d'antan aux guichets[10]. En 2003, l'arrivée d'un nouvel entraîneur natif de la région en Richard Martel[11] suscite un intérêt grandissant[12]. La rivalité avec les Remparts de Québec y est également pour beaucoup et les amateurs de hockey du Saguenay-Lac-Saint-Jean se réapproprie leur équipe[13]. Les Saguenéens profiteront d'ailleurs de cet intérêt grandissant pour être candidats à l'obtention du tournoi de la coupe Memorial en 2009, sans succès toutefois[14].

En décembre 2011, la ville de Saguenay propriétaire de l'équipe, décide d'aller en appel d'offres[15] pour déterminer les personnes[16] intéressés[17] à assurer la gestion des Saguenéens de Chicoutimi. Depuis près de 10 ans, le groupe de Guy Carbonneau dirige le club. Le contrat de gestion actuel se termine le 30 juin 2012[18]. L'appel de candidatures pour la gestion de la franchise est publié le 18 mai 2012 dans le journal Le Quotidien[19]. Le 12 juin 2012, le journal Le Quotidien[20] dévoile que cinq groupes d'intéressés[21] ont complété la première étape du processus de sélection en déposant une garantie financière de 200 000$[22]. Deux jours plus tard, le même journal titrait que tous les groupes qui avaient démontré leur intérêt pour la gestion des Saguenéens passent à l'étape suivante en raison de la conformité de leur dossier[23].

Le 27 juin 2012, le journal Le Quotidien mentionne[24] que le groupe de gestionnaires composé de Pierre-Marc Bouchard, Laval Ménard, Martin Lavoie et Alain Deschênes aurait déposé la meilleure offre[25]. D'autre part, le même journal écrivait que le prochain gouverneur des Saguenéens de Chicoutimi sera nommé par la ville de Saguenay[26] et que de nouvelles charges établies par la municipalité entraîneront des frais supplémentaires aux nouveaux gestionnaires[27].

Le 28 juin 2012, à la suite d'une réunion du comité exécutif, la ville de Saguenay octroyait le contrat de gestion des Saguenéens de Chicoutimi pour les sept prochaines années au groupe composé de Messieurs Laval Ménard, Pierre-Marc Bouchard, Martin Lavoie et Alain Deschênes[28]. Ces derniers avaient soumis la meilleure offre parmi les cinq groupes d'intéressés[29].

Le 4 juillet 2012, la ville de Saguenay entérinait la nomination de Phil Desgagné[30] à titre de nouveau gouverneur des Saguenéens de Chicoutimi et siégera au Bureau des gouverneurs de la Ligue de Hockey Junior Majeur du Québec[31].

Le 12 août 2012, débutait le 40e camp d'entraînement de l'histoire des Saguenéens de Chicoutimi en présence du nouveau président de l'équipe Pierre-Marc Bouchard[32]. Un nouveau slogan a été adopté par l'équipe ; Je suis Sags.

Le 21 août 2012, le commissaire de la LHJMQ Monsieur Gilles Courteau en visite à Saguenay mentionnait[33] lors d'une conférence de presse en présence du maire Jean Tremblay que : « Le travail de la ville de Saguenay dans le dossier d'appel d'offres pour la gestion des Saguenéens de Chicoutimi a été remarquable »[34].

Résultats[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison
Saison PJ  V   D  N DP DF % V BP BC Pts Classement Séries éliminatoires
1973-1974 70 21 49 0 - - 30,0 269 457 42 5e de la division Est Hors des séries
1974-1975 72 24 42 6 - - 37,5 315 420 54 3e de la division Est Demi-finale
1975-1976 72 29 31 12 - - 48,6 353 372 70 3e de la division Est 1/4 de finale
1976-1977 72 42 24 6 - - 62,5 393 357 90 2e de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1977-1978 72 16 45 11 - - 29,9 335 458 43 4e de la division Frank-Dilio Hors des séries
1978-1979 72 26 36 10 - - 43,1 337 346 62 4e de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1979-1980 72 42 27 3 - - 60,4 442 347 87 2e de la division Frank-Dilio Demi-finale
1980-1981 72 41 30 1 - - 57,6 389 364 83 2e de la division Frank-Dilio Demi-finale
1981-1982 64 31 31 2 - - 50,0 296 310 64 6e de la LHJMQ Demi-finale
1982-1983 70 37 32 1 - - 53,6 397 388 75 2e de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1983-1984 70 30 38 2 - - 44,3 303 382 62 4e de la division Frank-Dilio Hors des séries
1984-1985 68 41 23 4 - - 63,2 334 288 89 2e de la division Frank-Dilio Finale
1985-1986 72 34 34 4 - - 50,0 393 351 72 3e de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1986-1987 70 37 28 5 - - 56,4 411 353 79 3e de la division Frank-Dilio Finale
1987-1988 70 38 31 1 - - 55,0 352 318 77 1er de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1988-1989 70 32 37 1 - - 46,4 335 348 65 9e de la LHJMQ Hors des séries
1989-1990 70 34 33 3 - - 50,7 280 297 71 8e de la LHJMQ 1/4 de finale
1990-1991 70 43 21 6 - - 65,7 299 223 92 1er de la division Frank-Dilio Coupe du Président
1991-1992 70 31 33 6 - - 48,6 279 304 68 3e de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1992-1993 70 38 29 3 - - 56,4 342 321 79 3e de la division Frank-Dilio 1/4 de finale
1993-1994 72 43 24 5 - - 63,2 340 254 91 1er de la division Frank-Dilio Coupe du Président
1994-1995 72 38 29 5 - - 56,3 290 269 81 3e de la division Frank-Dilio 1/8 de finale
1995-1996 70 35 29 6 - - 52,8 274 242 76 2e de la division Frank-Dilio Demi-finale
1996-1997 70 37 30 3 - - 53,5 271 222 77 4e de la division Frank-Dilio Finale
1997-1998 70 36 33 1 - - 52,1 272 285 73 3e de la division Frank-Dilio 1/8 de finale
1998-1999 70 20 48 2 - - 30,0 200 344 42 8e de la division Frank-Dilio Hors des séries
1999-2000 72 22 44 3 3 - 34,7 226 320 50 4e de la division Est Hors des séries
2000-2001 72 22 39 10 1 - 38,2 242 313 55 3e de la division Est 1/8 de finale
2001-2002 72 40 27 1 4 - 59,0 278 269 85 1er de la division Est 1/8 de finale
2002-2003 72 28 40 1 3 - 41,7 239 292 60 3e de la division Est 1/8 de finale
2003-2004 70 32 27 7 4 - 52,1 218 220 75 2e de la division Est Demi-finale
2004-2005 70 38 19 6 7 - 63,6 264 217 89 2e de la division Est Demi-finale
2005-2006 70 51 15 - 2 2 75,7 321 185 106 1er de la division Ouest 1/4 de finale
2006-2007 70 34 28 - 7 1 54,3 235 236 76 8e de la division Telus 1/8 de finale
2007-2008 70 37 25 - 2 6 58,6 235 203 82 4e de la division Telus 1/8 de finale
2008-2009 68 24 32 - 4 8 44,1 215 256 60 3e de la division Telus Est 1/8 de finale
2009-2010 68 26 33 - 4 5 45,6 186 257 61 3e de la division Telus Est 1/8 de finale
2010-2011 68 27 29 - 5 7 48,5 197 220 66 5e de la division Telus Est 1/8 de finale
2011-2012 68 35 24 - 3 6 58,1 235 232 79 5e de la division Telus Est Demi-finale
2012-2013 68 30 31 - 2 5 49,3 198 225 67 5e de la division Telus Est 1/8 de finale
2013-2014 68 27 40 - 1 0 40,4 183 254 55 5e de la division Telus Est 1/8 de finale

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Pour modifier l'effectif, suivez ce lien
Effectif
No Nom Nat. Position Arrivée
30 Billia, JulioJulio Billia Drapeau : Canada Gardien de but 2012
60 Graham, DomenicDomenic Graham Drapeau : Canada Gardien de but 2013
2 Archambault, PhilippePhilippe ArchambaultA Drapeau : Canada Défenseur 2012
4 D'Astous-Moreau, GabrielGabriel D'Astous-Moreau Drapeau : Canada Défenseur 2012
7 Lepage, JulienJulien Lepage Drapeau : Canada Défenseur 2013
12 Blier, SamuelSamuel Blier Drapeau : Canada Ailier gauche 2013
13 Puhakka, JanneJanne Puhakka Drapeau : Finlande Ailier droit 2013
17 Tremblay, SimonSimon Tremblay Drapeau : Canada Ailier gauche 2011
19 Roussy, SamuelSamuel Roussy Drapeau : Canada Défenseur 2013
22 Lépine, JérémyJérémy Lépine Drapeau : Canada Ailier gauche 2012
24 Gignac, WilliamWilliam Gignac Drapeau : Canada Ailier droit 2013
26 Bouchard, JérémyJérémy Bouchard Drapeau : Canada Ailier gauche 2013
27 Dauphin, LaurentLaurent Dauphin Drapeau : Canada Centre 2011
28 Lyamkin, NikitaNikita Lyamkin Drapeau : Russie Défenseur 2013
36 Carignan, JérémyJérémy Carignan Drapeau : Canada Ailier gauche 2012
39 Tremblay, CarlCarl Tremblay Drapeau : Canada Défenseur 2011
44 Carrier, ScottScott Carrier Drapeau : Canada Défenseur 2012
55 Roy, NicolasNicolas Roy Drapeau : Canada Ailier droit 2013
58 Allard, FrédéricFrédéric Allard Drapeau : Canada Défenseur 2013
90 Boutet, JasminJasmin Boutet Drapeau : Canada Centre 2013
91 Provencher, VictorVictor Provencher Drapeau : Canada Ailier gauche 2013
93 Beauchemin, DominicDominic Beauchemin Drapeau : Canada Ailier gauche 2013
94 Beaupré, LudovicLudovic Beaupré Drapeau : Canada Ailier gauche 2013

Numéros retirés[modifier | modifier le code]

Personnel[modifier | modifier le code]

  • Marc Fortier (directeur gérant) : né à Windsor au Québec en 1966, Marc Fortier a été embauché par les Saguenéens de Chicoutimi en 2011 pour remplacer Jos Canale à titre de directeur général. Il n'a jamais été repêché. Marc joue son hockey junior avec les Saguenéens de Chicoutimi dans la LHJMQ. Il évolue ensuite dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Nordiques de Québec, les Sénateurs d'Ottawa et les Kings de Los Angeles, en Allemagne (DEL) avec les Eisbären Berlin et les Frankfurt Lions et en Suisse (LNA et LNB). En 212 matchs dans la LNH, il marque 42 buts et obtient 60 passes pour un total de 102 points. Il joue également pour l'équipe du Canada de hockey sur glace. Après sa carrière de joueur, il devient entraîneur pour le CRS Express de Saint-Georges (LNAH) en 2005-2006 et les Assur-Experts de Québec (LHJAAAQ) en 2007-2008. Les Sags ont retiré son numéro 20. Le contrat de Marc Fortier à titre de directeur général de l'équipe est prolongé pour une période de deux ans à la suite d'une entente avec le groupe de nouveaux gestionnaires[37].

Administration[modifier | modifier le code]

  • Président : Pierre-Marc Bouchard
  • Gouverneur : Phil Desgagné
  • Vice-président Ventes et promotions :
  • Vice-président Administration : Alain Deschenes
  • Vice-président Marketing : Martin Lavoie
  • Vice-président hockey :
  • Directeur-général : Marc Fortier

Entraîneurs dans l'histoire de la formation[modifier | modifier le code]

  • 1973-1974, Germain Munger et Yvan Gingras ;
  • 1974-1975 à 1976-1977, Yvan Gingras ;
  • 1977-1978, Yvan Gingras, Guy Brassard et Jean-Charles Gravel ;
  • 1978-1979 à 1979-1980, Orval Tessier ;
  • 1980-1981 à 1981-1982, Michel Morin ;
  • 1982-1983, Michel Morin et Germain Munger ;
  • 1983-1984, Michel Parizeau ;
  • 1984-1985, Mario Bazinet ;
  • 1985-1986, Mario Bazinet et Pierre Sévigny ;
  • 1986-1987 à 1989-1990, Gaston Drapeau ;
  • 1990-1991 à 1992-1993, Joe Canale ;
  • 1993-1994 à 1994-1995, Gaston Drapeau ;
  • 1995-1996, Réal Paiement ;
  • 1996-1997, Réal Paiement et Christian La Rue ;
  • 1997-1998, Christian La Rue;
  • 1998-1999, Christian La Rue et Martin Daoust ;
  • 1999-2000, Martin Daoust;
  • 2000-2001, Martin Daoust et Alain Rajotte ;
  • 2001-2002, Alain Rajotte;
  • 2002-2003, Alain Rajotte et René Matte ;
  • 2003-2004, René Matte, Yannick Jean et Richard Martel ;
  • 2004-2005 à 2010-11, Richard Martel ;
  • 2010-2011, Richard Martel et Guy Carbonneau ;
  • 2011-2012 à 2012-2013, Marc-Étienne Hubert ;
  • Depuis 2013-2014, Patrice Bosch.

Gestionnaires[modifier | modifier le code]

Le groupe composé de Messieurs Pierre-Marc Bouchard, Laval Ménard, Martin Lavoie et Alain Deschênes, assume la gestion de la franchise à la suite de l'octroi du contrat par la ville de Saguenay, propriétaire du club[38].

Mascotte[modifier | modifier le code]

La mascotte des Saguenéens de Chicoutimi se nomme Sago. Elle a une apparence d'abeille avec ses deux antennes sur la tête. Elle porte le numéro 02 qui symbolise la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Parties à la radio[modifier | modifier le code]

C'est la station KYK RadioX FM95,7 qui diffusera pour les trois prochaines années les parties des Saguennéens de Chicoutimi[39].

Rivalités[modifier | modifier le code]

Depuis le retour des Remparts de Québec dans la LHJMQ, mais surtout depuis que Patrick Roy a pris les rênes de la formation, les Saguenéens de Chicoutimi et leurs adversaires de Québec se livrent une lutte sans merci[40]. En 2008, pour la première fois depuis le printemps 2005, les deux équipes s'affrontaient en séries éliminatoires. Cette série passera à l'histoire non pas pour la qualité de son jeu, mais pour les événements disgracieux qui se sont produits sur la glace. En analogie aux événements du vendredi saint ayant opposé les Canadiens de Montréal aux défunts Nordiques de Québec en 1984, cette partie fut surnommée match du samedi saint, celui-ci s'étant produit la veille du jour de Pâques.

Le 22 mars 2008 au Centre Georges-Vézina de Chicoutimi, les Saguenéens ont l'avance 7-1 dans la deuxième rencontre de la série menée 1-0 par les Remparts[41]. À ce moment, une mêlée éclate et tous les joueurs sur la patinoire y prennent part alors que le gardien auxiliaire des Remparts, Jonathan Roy, s'attaque au gardien des Saguenéens, Bobby Nadeau, qui souhaite visiblement éviter le combat. Le fils de l'entraîneur des Remparts, Patrick Roy, frappe à plusieurs reprises son adversaire avant de lancer des doigts d'honneur à la foule.

Patrick Roy sera suspendu pour cinq rencontres, son fils Jonathan pour sept rencontres[42]. D'autres joueurs des deux équipes seront aussi suspendus, dont aussi l'entraîneur-chef Richard Martel des Saguenéens. La série se terminera en six parties en faveur des Remparts de Québec.

À la suite de ces événements, la Ministre québécoise de l'Éducation, des Loisirs et du Sports, Michelle Courchesne, met sur pied un comité visant à enrayer les bagarres du hockey junior majeur canadien. Bien que son initiative reçoit de prime abord l'appui de plusieurs politiciens et hommes de hockey influents, le discours change de teneur dans les semaines qui suivirent de la part de ces derniers, notamment du commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau.

Il est finalement important de dénoter une rivalité certaine, mais de moindre ampleur, avec le Drakkar de Baie-Comeau, rivalité tirant ses origines de la proximité géographique des deux équipes et de l'appartenance passée de plusieurs dirigeants des Saguenéens à la concession nord-côtière. Une autre rivalité existe dans une bien moindre mesure avec l'Océanic de Rimouski, dernière équipe complétant la section Telus-Est de la LHJMQ avec Baie-Comeau, Chicoutimi et Québec.

Honneurs d'équipe[modifier | modifier le code]

  • Participations à la Coupe Memorial : (1991, 1994, 1997)
  • Trophée Jean-Rougeau (1er au classement général) : 1990-1991
  • Trophée du Président (Champions des séries) : 1990-91, 1993-94

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.rds.ca/hockey/lhjmq/les-sags-ont-leur-homme-1.645620
  2. « Histoire des Saguenéens », Le Quotidien, jeudi 9 avril 2009, p. 47.
  3. Roger Tremblay, « Bouchard quitte la direction des Saguenéens », Le Quotidien, samedi 2 mai 1998, p. 55.
  4. Stéphane Bégin, « Marc Tremblay demeure en poste pour 1998-99 », Le Quotidien, mardi 21 avril 1998, p. 39.
  5. Stéphane Bégin, « Transaction difficile à digérer », Le Quotidien, jeudi 31 décembre 1998, p. 39.
  6. Stéphane Bégin, « Jean Tremblay n'aime pas ce qui se passe en ce moment », Le Progrès-Dimanche, 31 octobre 1999, p. A93.
  7. Stéphane Bégin, « Oubliez la vente des Saguenéens », Le Quotidien, mardi 16 juin 1998, p. 39.
  8. Stéphane Bégin, « Nouveaux gestionnaires des Sags », Le Quotidien, lundi 14 août 2000, p. 31.
  9. Roger Tremblay, « La ville de Chicoutimi reprend les Sags », Le Progrès-Dimanche, dimanche 13 août 2000, p. A87.
  10. Roger Tremblay, « Méconnaissable les Sags! », Le Progrès-Dimanche, 7 décembre 2003, p. A87.
  11. Roger Tremblay, « Impatient de commencer », Le Quotidien, samedi 29 novembre 2003, p. 55.
  12. Serge Émond, « Les gestionnaires en place jusqu'en juin 2006 », Le Quotidien, mardi 31 août 2004, p. 31.
  13. Bertrand Tremblay, « Les Sags, un excellent investissement pour la ville », Le Quotidien, mardi 29 mars 2005, p. 8.
  14. Serge Émond, « La coupe Memorial à Rimouski », Le Quotidien, vendredi 4 avril 2008, p. 31.
  15. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/sports/201112/16/01-4478446-gestion-des-sags-saguenay-ira-en-appel-doffres.php
  16. Katerine Belley-Murray, « Marc Denis réfléchit », Le Progrès-Dimanche, 20 mai 2012, p. 95.
  17. Katerine Belley-Murray, « Martel n'a pas pris sa décision », Le Progrès-Dimanche, 20 mai 2012, p. 95.
  18. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/201204/10/01-4513811-lappel-doffres-au-debut-mai.php
  19. Stéphane Bégin, « Saguenay cherche la meilleure offre », Le Quotidien, vendredi 18 mai 2012, p. 6.
  20. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/sports/201206/12/01-4534004-la-bataille-des-anciens-sags.php
  21. Gilles Moffet, « Saguenéens. Nouvelle bataille rangée », Le Journal de Québec, mercredi 13 juin 2012, p. 91.
  22. http://www.journaldemontreal.com/2012/06/12/les-sags-toujours-en-mode-series
  23. Dave Ainsley, « Gestion des Saguenéens. Les groupes tous retenus », Le Quotidien, jeudi 14 juin 2012, p. 44.
  24. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/sports/201206/27/01-4538654-tres-loin-devant.php
  25. Serge Émond, « Gestion des Saguenéens. Très loin devant », Le Quotidien, mercredi 27 juin 2012, p. 38-39.
  26. Serge Émond, « Le prochain gouverneur de l'équipe sera sélectionné par la ville », Le Quotidien, mercredi 27 juin 2012, p. 39.
  27. Serge Émond, « De nouvelles charges établies par Saguenay alourdiront la facture des futurs gestionnaires », Le Quotidien, mercredi 27 juin 2012, p. 38.
  28. Dave Ainsley, « Gestion des Saguenéens. L'Aval de la ville », Le Quotidien, vendredi 29 juin 2012, p. 31.
  29. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/sports/201206/28/01-4539112-le-groupe-de-pierre-marc-bouchard-concretise-son-avance.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_322_section_POS1
  30. http://www.lapresse.ca/le-quotidien/sports/sagueneens/201207/05/01-4540884-phil-desgagne-nomme-gouverneur.php
  31. Dave Ainsley, « Phil Desgagné nommé gouverneur », Le Quotidien, jeudi 5 juillet 2012, p. 39.
  32. Dave Ainsley, « Début du camp des Sags. Pierre-marc Bouchard sur la glace », Le Quotidien, lundi 13 août 2012, p. 37.
  33. Mélanie Côté, « Gilles Courteau en visite à Saguenay. Approuvé, Le Quotidien, mercredi 22 août 2012, p. 47.
  34. http://www.courrierdusaguenay.com/NOS%20SAGUEN%C3%89ENS%20/2012-08-21/article-3057626/Gilles-Courteau-enterine-le-choix-de-la-Ville/1
  35. [1]
  36. Les Saguenéens de Chicoutimi - Le chandail de Marc Fortier retiré
  37. Samuel Tremblay, « Entente de deux ans pour Fortier », Le Quotidien, jeudi 12 juillet 2012, p. 37.
  38. Dave Ainsley, « Jean Tremblay est satisfait du résultat de son initiative en allant en appel d'offre », Le Quotidien, vendredi 29 juin 2012, p. 30.
  39. http://www.journaldequebec.com/2012/08/02/de-retour-a-radio-x
  40. « Deux entraîneurs, deux visions », Le Quotidien, samedi 11 octobre 2008, p. 62.
  41. Roger Tremblay, « Les Ramparts K-O. Spectacle discracieux des deux Roy dans une défaite de 10-1 », Le Progrès-Dimanche, 23 mars 2008, p. 99.
  42. Carl Tardif, « Plus médiatisée que la mort de Jean-Paul II », Le Soleil, jeudi 27 mars 2008, p. 28.