Sagittaire (galaxie naine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sagittaire.
Galaxie naine du Sagittaire
Données d’observation - Époque J2000.0
Ascension droite 18h 55m 04,3s
Déclinaison -30° 28′ 42″
Coordonnées galactiques = 05,61 · b = -14,09
Constellation Sagittaire
Vitesse radiale +142,1±0,5 km/s
Ellipticité ?
Magnitude apparente (V) ?
Indice de couleur (B-V) 0,7 environ
Rougissement (B-V) 0,15
Absorption d’avant-plan (V) 0,46
Type dSph
Magnitude absolue (V) -13,8±0,9
Module de distance 17,02
Distance environ 24,4 kpc (∼79 600 a.l.)
Distance au centre de masse du Groupe local environ 460 kpc (∼1,5 millions d' a.l.)
Rayon effectif 1,25° (0,5 kpc)
Découvreur R. Ibata, M. Irwin & G. Gilmore
Date de découverte 1994
Autres désignations Galaxie naine elliptique du Sagittaire, galaxie naine sphéroïdale du Sagittaire, SagDEG
Masse 1,5×108 M
Masse d’hydrogène atomique (HI) moins de 1×104 M
Nombre d’amas globulaires 4
Nombre de nébuleuses planétaires 2
Abondance d’oxygène (12 + log(O/H)) 8,35
Abondance de fer ([Fe/H]) -1,1±0,3

La galaxie naine du Sagittaire est une galaxie satellite de la Voie lactée. D’environ 10 000 années-lumière de diamètre, elle se trouve actuellement à 80 000 années-lumière de la Terre et voyage sur une orbite polaire à environ 50 000 années-lumière du centre de la Voie lactée. Son type fait l’objet de débats, ayant été considéré comme elliptique et sphéroïdal, aussi les termes de galaxie naine sphéroïdale du Sagittaire ou galaxie naine elliptique du Sagittaire sont-ils aussi mentionnées. Ce dernier possède l’abréviation SagDEG (de l’anglais pour Sagittarius Dwarf Elliptical Galaxy) également usitée. Cette galaxie ne doit pas être confondue avec la galaxie naine irrégulière du Sagittaire, abrégé SagDIG (pour Sagittarius Dwarf Irregular Galaxy).

Découverte en 1994 par Rodrigo Ibata, M. Irwin, et G. Gilmore[1], il s’agissait à l’époque de la galaxie la plus proche connue de la nôtre — titre qu’elle a perdu en 2003 au profit de la Galaxie naine du Grand Chien. Elle se situe à un emplacement diamétralement opposé au système solaire par rapport au centre galactique, ce qui en fait un objet très difficile à observer, bien qu’elle couvre une large région du ciel.

SagDEG semble être une galaxie ancienne. Les analyses spectroscopiques semblent indiquer qu’elle ne possède que peu de poussière interstellaire et qu’elle est composée principalement d’étoiles de population II, vieilles et pauvres en métaux.

Elle devrait traverser le disque galactique de la Voie lactée dans les prochaines 100 millions d’années et se fera vraisemblablement absorber à terme par notre galaxie. Il semble qu’il s’agissait à l’origine d’une galaxie naine sphéroïde, mais elle a été considérablement étirée par les forces de marée de la Voie lactée, aussi un grand nombre de ses étoiles et un courant de gaz semblent dispersés tout au long de son orbite. Quatre amas globulaires appartenant à la Voie lactée ont visiblement leur origine dans SagDEG : M54, Arp 2, Terzan 7 et Terzan 8. Au moins deux nébuleuses planétaires ont été identifiées dans SagDEG : Wray 16-423 et He 2-436[2].

Les études divergent pour savoir si SagDEG est en orbite depuis longtemps autour de la Voie lactée (certaines parlent de plusieurs milliards d’années) ou s’il s’agit d’un compagnon récent.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rodrigo Ibata, M. Irwin & G. Gilmore, A Dwarf Satellite Galaxy in Sagittarius, Nature, 370, 194-196 (1994) Voir en ligne (accès restreint).
  2. (en) A. A. Zijlstra, G. Dudziak & J. R. Walsh, Two planetary nebulae discovered in the Sagittarius dwarf galaxy, ESO Messenger, 85, 28-30 (1996) Voir en ligne.