Saeftinghe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Localisation de la ville
Saeftinghe

Géolocalisation sur la carte : Zélande

(Voir situation sur carte : Zélande)
Localisation de la ville
Saeftinghe

Saeftinghe était une localité de la Flandre zélandaise voisine de Nieuw-Namen, dans l'actuelle commune de Hulst. Actuellement, c'est un marais saumâtre et une réserve naturelle connue sous le nom de Pays inondé de Saeftinghe (Verdronken Land van Saeftinghe).

Le polder de Saeftinghe a été colonisé au XIIIe siècle siècle par l'abbaye de Ter Doest. Parmi les habitants de l'abbaye, on compte Willem van Saeftinghe.

Saeftinghe fut jusqu'en 1570 un polder très fertile, vivant de l'agriculture et de l'extraction de la tourbe. Saeftinghe jusqu'à sa chute une seigneurie autonome. Elle comptait quatre villages: Saeftinghe, Namen, Sint-Laureins et Casuwele[1].

À partir du XIIe siècle, la région fut menacée régulièrement d'inondations. L'inondation de la Toussaint en 1570 la mit presque entièrement sous l'eau. Quatre ans plus tard, le « Verdronken Land » atteignait Verrebroek et Kallo. Seuls Saeftinghe et quelques parcelles demeurèrent au-dessus des eaux. Pendant la Guerre de Quatre-Vingts Ans, en 1584, les soldats néerlandais pratiquèrent des brèches dans les dernières digues intactes et Saeftinghe disparut sous les eaux. L'endiguement reprit au XVIIe siècle et en 1907 le polder Hertogin Hedwige fut la dernière région reconquise sur la mer. Le hameau d'Emmadorp est actuellement voisin du verdronken land.

Références[modifier | modifier le code]

Saeftinghe