Saducismus Triumphatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Médium d'Endor: du frontispice du livre Saducismus Triumphatus de Joseph Glanvill.

Saducismus triumphatus[1] est un livre traitant des sorcières écrit par Joseph Glanvill, publié à titre posthume en Angleterre en 1681.

L'éditeur est probablement Henry More, qui a contribué de façon certaine au volume ; des annotations au sujet de la sorcellerie en Suède ont été ajoutées par Anthony Horneck aux éditions suivantes. Sur celle de 1683, cela représente de longues appendices[2]. La contribution de Horneck s'appuie sur un pamphlet néerlandais de 1670[3],[4].

Le livre affirme l'existence de sorcières maléfiques au pouvoirs magiques surnaturels, et attaque le scepticisme concernant leurs compétences. Glanvill associe ces sceptiques aux Sadducéens, une secte juive du temps de Jésus qui étaient réputés pour nier l'immortalité de l'âme, d'où le titre du livre : Saducismus triumphatus signifie en latin « La défaite des Sadducéens »[5]. Le livre analyse aussi une ancienne histoire de poltergeist intitulée Drummer of Tedworth (« Le tambour de Tedworth »).

Influence[modifier | modifier le code]

Illustration de la lévitation d'un enfant.

Le livre influence fortement Cotton Mather dans son Discours sur la Sorcellerie (1689) et les procès des Sorcières de Salem (1692-1693). Le livre Merveilles du Monde Invisible, écrit en 1693 par Mather, est largement inspiré du livre de Glanvill et de ses rapports, en particulier ce qui concerne le procès de la sorcière de Mora en 1669[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Saducismus Triumphatus » (voir la liste des auteurs)

  1. Saducismus triumphatus : ou, Évidence totale concernant les sorcières et les apparitions. En deux parties. La première traitant de leurs capacités. La seconde de leur existence réelle.
  2. (en) Dictionary of National Biography, Smith, Elder & Co,‎ 1885-1900
  3. a et b Ankarloo, Bengt and Henningsen, Gustav (editors) Early Modern European Witchcraft: Centres and Peripheries (1990). Oxford: Oxford University Press. p. 431-3.
  4. Le titre complet en 1682 est : « Un rapport sur ce qui s'est passé au royaume de Suède dans les années 1669, 1670, et au-delà. En relation avec des personnes accusées de sorcellerie, jugées et exécutées par ordre du Roi. Conjointement avec les détails d'un très triste accident arrivé à un garçon à Malmoe en Schonen en 1678. Les méthodes de sorcelleries, attestées par les hommes les plus capables et judicieux de cette ville. Traduit depuis le Haut-Néerlandais en Anglais par Anthony Horneck où Haut-Néerlandais est en fait de l'allemand.
  5. Soit "Les Sadduccéens dont on a triomphé".

Lien externe[modifier | modifier le code]