Sadio Gassama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sadio Gassama, né en 1954 à Gory, est un militaire et un homme politique malien.

Diplômé de l'école militaire inter-armes (EMIA) de Kati en 1978, il est promu colonel en 1997 et général de brigade en 2005[1].

Chef d’État major de l'armée de terre de 1995 à 1999 puis chef d’État major général adjoint des armées en 2001, il devient ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection Civile du gouvernement d'Ousmane Issoufi Maïga, de Modibo Sidibé et Cissé Mariam Kaïdama Sidibé sous la présidence d'Amadou Toumani Touré.

Il est nommé ministre de la Défense à l'occasion de l'insurrection au Nord-Mali le 2 février 2012[2].

Le 21 mars 2012, il se rend au camp militaire de Kati mais doit faire face aux mécontentements des soldats qui quelques heures après renverse le président Amadou Toumani Touré lors d'un coup d'État[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Sadio Gassama », sur http://www.primature.gov.ml, Site officiel du gouvernement malien (consulté le 24 mars 2012)
  2. « Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg », Jeune Afrique,‎ 2 février 2012
  3. Salima Tlemçani, « le Mali au bord de l’implosion », El Watan,‎ 23 mars 2012 (lire en ligne)