Sadek al-Azem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azem.
Sadek al-Azem

Sadik Al-Azm ou Sadek Al-Azem (en arabe : صادق جلال العظم  ; translittération : Sadīq Dschalāl al-ʿAzm), né en novembre 1934 à Damas, est un philosophe syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sadik Al-Azm a obtenu un B.A. en philosophie de l'université américaine de Beyrouth en 1957. Il a continué ses études à l'université Yale aux États-Unis, obtenant un M.A. en 1959 puis un Ph.D. en 1961, en philosophie moderne.

Il revient en Syrie en 1962, étant professeur à l'université de Damas. Puis de 1963 à 1968 il est professeur à l'université américaine de Beyrouth et en 1969 enseigne à l'université de Jordanie. Il enseignera de nouveau la philosophie moderne à l'université de Damas de 1977 à 1999.

Il a enseigné en tant que professeur invité dans beaucoup d'universités dans le monde, dont celle de Berlin et de Hambourg.

Son travail repose essentiellement dans l'étude de l'histoire de la modernisation de l'Europe, aussi bien au niveau technologique que politique et de sa possible application dans le monde arabo-musulman, et en particulier dans l'application d'une politique séculière dans le monde arabe.

En 2001, il signe un manifeste réclamant la démocratisation de la Syrie, et la proclamation d'un État de droit.

En juin 2005, il devient docteur honoris causa à l'université de Hambourg.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ces interdits qui nous hantent, éditions Parenthèses - MMSH - IFPO, coll. « Parcours méditerranéens », 2008.