Sadakazu Fujii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sadakazu Fujii (藤井 貞和, Fujii Sadakazu?, né le 20 avril 1942 à Tokyo) est un poète japonais et spécialiste de littérature japonaise[1] dont les anciens romans, le Man'yōshū, la littérature orale, la langue et la culture d'Okinawa, la langue aïnu et la poésie contemporaine. Son étude du Genji monogatari fait autorité. Ses poèmes comme ses palindromes sont utilisées dans les compositions musicales de Yūji Takahashi.

Il est lauréat du prix Jun Takami en 2010

Publications[modifier | modifier le code]

  • The New Poetry of Japan—The 70s and 80s. Eds. Thomas Fitzsimmons and Yoshimasu Gozo. Katydid Books. 1993. 186 pp. Paper, (ISBN 0-942668-36-7). [Ce livre contient les œuvres de cinq poètes japonais des années 1970 et 80 dont Fujii Sadakazu, Hirata Toshiko, Hisaki Matsuura, Yoshida Tuminori et Inagawa Masato.]
  • The Relationship Between the Romance, and Religious Observances: Genji Monogatavi as Myth, Fujii Sadakazu, Japanese journal of Religious Studies 912-3 June–September 1982 PDF file Google HTML version
  • Monogatari riron kogi [Lectures on the Theory of Narrative], By Fujii Sadakazu, Tokyo Daigaku Shuppankai, 2004. 212, 150 mm. 224 pp.(ISBN 4-13-083038-4).
  • Monogatari bungaku seiritsushi (History of the Rise of Monogatari Literature). Fujii, Sadakazu. Tokyo: Tokyo UP, 1987.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The anatomy of bias: how neural circuits weigh the options, MIT Press,‎ 28 février 2010 (ISBN 978-0-262-12310-5, lire en ligne), p. 49

Source de la traduction[modifier | modifier le code]