Sachsenwald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sachsenwald
zentriert
Situation de Sachsenwald dans le Landkreis de Lauenburg
Catégorie administrative :
Gemeindefreies Gebiet
Situation : à l'est de Hambourg
Coordonnées : NS=53/32/31.93/N EW=10/22/23.33/E
Land (Allemagne) : Schleswig-Holstein
Code postal 21521
Préfixe téléphonique 04104
Site web http://www.sachsenwald.de
zentriert
la Schwarze Au
zentriert
La Bille, qui forme la limite nord de la Sachsenwald, proche de Witzhave

La Sachsenwald (bois de Saxe, en français) est l'un des deux gemeindefreien Gebiete du land de Schleswig-Holstein. Ce bois se trouve à l'est de Hambourg, au nord-ouest du Landkreis de Lauenbourg et à la limite du Kreis de Stormarn.

Géographie[modifier | modifier le code]

Avec ses 70 km2, la Sachsenwald est le plus gros domaine forestier de Schleswig-Holstein. Il est géré par l'administration de Hohe Elbgeest. Le bois se divise en trois parties (dite Revier):

  • Revier Aumühle
  • Revier Wohltorf
  • Revier Stangenteich

Au recensement du 25 mai 1987, Sachsenwald était inhabité, malgré la présence de 6 lieux d'habitations à :

  • Am Riesenbett
  • Kupfermühle
  • Saupark
  • Stangenteich
  • Wildpark
  • Witzhaver Viert

La Schwarze Au traverse la Sachsenwald en direction de l'est pour finalement se jeter dans l'Elbe. Le long de la limite nord coule la Bille, qui rejoint la Schwarze Alu à Aumühle.

La Sachsenwald est surtout une forêt de feuillus. Il y a également quelques pâtures sur le domaine.

La plaine de la Bille est un domaine naturel protégé et inscrite á la Directive habitats.

Utilisation de la surface[modifier | modifier le code]

Le domaine est constitué à 94 % de bois, de 3 % de surfaces agricoles, ainsi que 3 autres pourcents pour les voies de circulation[1]:

Surface
31.12.2004
hectare Pourcentage
Bois 5490 93,9
Agriculture 145 2,5
Marais 6 0,1
Voie de circulation (hors routes) 22 0,4
Routes, chemins et places 132 2,3
habitats 1 0,0
surface non utilisée 1 0,0
surface exploitée 8 0,1
Surface en démolition 0 0,0
eau 23 0,4
Unland 16 0,3
total 5849 100,0

Circulation[modifier | modifier le code]

Routes et chemins[modifier | modifier le code]

La Sachsenwald est un lieu où les habitants de Hambourg viennent souvent se reposer. Elle est entourée de nombreuses route, et est en contact à l'ouest avec la banlieue d'Hambourg. Les axes principaux sont:

  • l'A24, qui traverse le nord de la forêt sur 4 km.
  • la B404, sur 5,5 km de Kasseburg à Schwarzenbek.
  • la L 208, la Sachsenwaldstraße longue de 10 km.
  • la L 314 sur 6 km de Aumühle vers Dassendorf.

La forêt est également traversée de nombreux chemins forestier et de petits chemins[2].

  • Schlossweg
  • Witzhaver Viert
  • Lindenallee
  • Börnsener Weg
  • Königsallee
  • Börnsener Mühlenweg
  • Baumweg
  • Saupark
  • Stangenteich
  • Radekamp
  • Stangenteichshorst

Chemin de fer[modifier | modifier le code]

  • Le domaine est traversé par la ligne Kursbuchstrecke 100 Hamburg-Schwerin-Rostock, qui est emprunté par les trains régionaux R20 s'arrêtant dans les gares environnantes de Aumühle, Friedrichsruh et Schwarzenbek.
  • Le S-Bahn 21 d'Hambourg dont le terminus se trouve à Aumühle.

Communes environnantes[modifier | modifier le code]

Les communes environnantes sont les suivantes (classé dans le sens horaire):

carte du
Kreis de Lauenburg
Commune du
Kreis de Lauenburg
Carte du
Landkreis de Stormarn
Commune du
Landkreis de Stormarn
Municipalities in RZ.svg
Municipalities in OD.svg

Histoire[modifier | modifier le code]

La Sachsenwald au XIXe siècle. Tableau de Adolph Friedrich Vollmer (1852)
étang dans la Sachsenwald, dessin de 1895
étang dans la Sachsenwald, dessin de 1895

La Sachsenwald est le reste d'une immense forêt de chênes et de hêtres qui s'étalait depuis la mer Baltique jusqu'en Basse-Saxe. Dès l'âge de pierre, l'homme s'installe dans la forêt et utilise les petites clairière pour l'agriculture et les bois pour engraisser les cochons.

Les plus vieilles preuves de la présence humaine dans la Sachsenwald et dans les environs d'Hambourg datent du IVe siècle av. J.-C. Mais comme à Hambourg, la présence de mégalithes laisse penser que l'homme y était déjà bien auparavant.

Le déboisement massif commence dès le premier siècle de notre ère, si bien qu'au Moyen Âge la forêt a quasiment disparu[3].

Déjà au Moyen Âge, la forêt est l'objet de dispute entre le duché de Saxe-Lauenburg et les villes hanséaniques de Hambourg et Lübeck. Le traité de Perleberg entre les trois partis, attribue la moitié de la forêt aux 2 villes qui administre celle-ci depuis Bergedorf[4].

Par la suite l'empereur Guillaume Ier d'Allemagne offre, le 24 juin 1871, le bois à son chancelier Otto von Bismarck pour service rendu à l'occasion de l'unification allemande. Encore aujourd'hui, Sachsenwald appartient en grande partie à ses descendants. En 2003, l'armateur Eberhard de Rantzau rachète un tiers de la forêt à la famille von Bismarck[5].

L'ancêtre du gemeindefreien Gebiete de Sachsenwald est le domaine forestier de Schwarzenbek, qui tire son nom du domaine éponyme au sud-est de Sachsenwald. Il appartenait au district de Friedrichsruh et au Kreis de Lauenbourg. Avec une superficie de 73,69 m2, il était plus grand que le domaine actuel. Le recensement du 1er décembre 19100 y dénombrait 916 habitants[6]. Le 1er juillet 1927, le domaine de Schwartenbek change de nom est devient le domaine de Friedrichsruh.

Conjointement à la dissolution de la Prusse en 1928 et 1929, le domaine est raillé des liste le 30 septembre 1929. Une partie grande de 14,46 km2 est incorporée aux communes avoisinantes, tandis que la partie restante, grande de 59,23 km2 devient le domaine de Sachsenwald[7]. En 1950, on lui dénombre 58,55 km2 et 58,49 en 1961, qui est sa surface actuelle.

Le 27 novembre 1967, Sachsenwald passe sous administration de Aumühle-Wohltorf, qui est nouvelle unité administrative. Avec la réforme administrative du Schleswig-Holstein du 1er janvier 2008, l'administration d'Aumühle-Wohltorf est dissoute et remplacée par cele de Hohe Elbgeest.

L'administrateur du domaine, tout comme les maires, est un membre du comité de direction de Hohe Elbgeest, mais n'a pas de droit de vote. Une modification du règlement interne a rendu une décision de justice sur le sujet inutile[8].

Attractions touristiques[modifier | modifier le code]

  • Château de Friedrichsruh avec le musée et le mausolée de Bismarck.
  • Jardin des papillons à Friedrichsruh (ouverture saisonnière)
  • Mur d'escalade
  • Fondation Bismarck à la gare de Friedrichsruh
  • Les poulaillers „Alter Hau“

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Rolf Hennig, Der Sachsenwald, Neumünster, Wachholtz,‎ 1983 (ISBN 3-529-06180-8)
  • (de) Kurt-Dietmar Schmidtke et Rolf Hennig, Rund um den Sachsenwald, Neumünster, Wachholtz,‎ 1994 (ISBN 3-529-05513-1)
  • (de) L. Uphoff, Der Kampf der Hansestädte Hamburg und Lübeck um den Sachsenwald, Bergedorf, Lichtwark-Ausschuß,‎ 1951

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « répartition des sols en Schleswig-Holstein et à Hambourg en 2005 » (consulté le 3 août 2011)
  2. (de) « carte de la zone » (consulté le 3 août 2011)
  3. (de) « Atlas de l'environnement d'Hambourg, chapitre 1 » (consulté le 3 août 2011)
  4. (de) « Résolution du conflit autour de la Sachsenwald » (consulté le 4 août 2011)
  5. (de) « Vente du domaine en 2003 » (consulté le 4 août 2011)
  6. (de) « Description du domaine en 1900 » (consulté le 4 août 2011)
  7. échange d'email avec http://gemeindeverzeichnis.de du 25 septembre 2009
  8. (de) « Actualité de Sachsenwald de 2008 » (consulté le 4 août 2011)