Saccharomyces boulardii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saccharomyces boulardii est une souche tropicale de levure isolée pour la première fois en 1923 à partir de fruits de litchis et de mangoustans, par le scientifique français Henri Boulard.

Cette levure est semblable à Saccharomyces cerevisiae, de par plusieurs propriétés taxinomiques, métaboliques et génétiques. Sa position taxinomique est discutée, certains auteurs pensant qu'elle constitue une souche de S. cerevisiae d'autres pensant qu'elle constitue une espèce distincte. Les recherches sur son ADN tendent à la placer comme une variété de S. cerevisiae[1].

Utilisations médicales[modifier | modifier le code]

Cette levure est utilisée comme antidiarrhéique.

Il a été démontré que S. boulardii peut maintenir et restaurer la flore intestinale du gros intestin ainsi que celle de l'intestin grêle ; on parle de probiotique. On a découvert qu'en tant que probiotique S. boulardii est plus efficace que la bactérie lactobacillus[2]. C'est après avoir observé des populations de l'Asie du Sud-Est mâcher la peau de litchis et de mangoustans afin d'essayer de contrôler les symptômes du choléra, que Henri Boulard isola la première fois cette levure en 1920[3]. Il a été démontré que S. boulardii est non-pathogène, non-systémique (la levure reste dans le système digestif plutôt que de se répandre partout dans l'organisme), et se développe à la température inhabituellement élevée de 37 °C.

S. boulardii est souvent commercialisée sous forme lyophilisée, et à ce titre habituellement désignée par le nom de Saccharomyces boulardii lyo. Dans la plupart des pays elle est disponible génériquement et sous des noms de marques tels que Floratil, Florestor, Reflor, Repoflor, Florastor, DiarSafe, Magicflora, UltraLevure, Perenterol, Enterol, Pediarol et Biolatte Boulardii.

On a observé des fongémies causées par cette levure, chez des malades porteurs d'un catheter veineux central[4],[5].

Mécanismes d'action[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alis van der Aa Kühle and Lene Jespersen, « The Taxonomic Position of Saccharomyces boulardii as Evaluated by Sequence Analysis of the D1/D2 Domain of 26S rDNA, the ITS1-5.8S rDNA-ITS2 Region and the Mitochondrial Cytochrome- c Oxidase II Gene », Systematic and Applied Microbiology, vol. 26, no 4,‎ 2003, p. 564-571
  2. Vandenplas Y, Bacteria and yeasts in the treatment of acute and chronic infectious diarrhoea: Part I: Bacteria,‎ 1999, 299–307 p.
  3. (en) Saccharomyces boulardii: a probiotic now used world-wide for gastrointestinal health
  4. http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=18218801
  5. http://www.researchgate.net/publication/6254241_Invasive_infections_due_to_Saccharomyces_boulardii_(Ultra-levure)