Sabur ibn Sahl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sābūr ibn Sahl ibn Sābūr est un médecin persan du IXe siècle, de religion chrétienne, mort sans doute à Samarra le 30 novembre 869.

Originaire de la province du Khuzestan, au sud-ouest de l'Iran, il appartenait très probablement à l'Église nestorienne. Il fut formé et exerça d'abord au célèbre hôpital de Gundishapur. Il devint médecin du calife sous le règne de Jafar al-Mutawakkil et le resta jusqu'à sa mort.

On conserve de lui trois ouvrages : deux traités consacrés à la diététique, et surtout une version courte de sa Pharmacopée en 22 volumes (al-Aqrābādhīn), qui fut un ouvrage de référence dans le monde arabe jusqu'au XIIe siècle, époque à laquelle elle fut remplacée par la Pharmacopée d'Amin al-Dawla ibn al-Tilmidh.

Édition[modifier | modifier le code]

  • Oliver Kahl (éd.), Sābūr ibn Sahl's Dispensatory in the Recension of the 'Aḍudī Hospital (texte arabe et traduction anglaise), E. J. Brill, 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oliver Kahl, « A Note on Sābūr ibn Sahl », Journal of Semitic Studies XLIV/2, 1999, p. 245-249.