Sable de reconstitution

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le sable de reconstitution décrit un processus par lequel des sédiments (généralement du sable) sont perdus à cause de l'érosion et du sable est pulvérisé en lieu et place pour compenser les pertes. Une plage plus large peut réduire les dommages créés par des tempêtes, par dissipation de l'énergie dans la zone de la houle et protéger les bâtiments et les terres adjacentes.

Des îles artificielles peuvent également être construites quand l'environnement le permet, par exemple dans le golfe Persique.

Le sable de reconstitution est une des méthodes permettant de protéger les rives; les autres étant la construction d'une digue ou d'un revêtement, d'épis ou de brise-lames.

Pluie de sable aux Pays-Bas

Les causes de l'érosion[modifier | modifier le code]

Exigences pour une reconstruction efficace[modifier | modifier le code]

Questions environnementales[modifier | modifier le code]

Le rechargement des plages a des impacts importants sur les écosystèmes locaux, le sable dispersé peut entraîner la mort de nombreux organismes qui se retrouvent enterrés sous du sable neuf. L'habitat du fond marin est perturbé, par exemple, sur les récifs coralliens ou lorsque le sable déposé durcit. Le sable importé peut avoir une composition différente (chimique, granulométrie, etc.). La luminosité peut être réduite ce qui affecte les récifs voisins et la végétation aquatique submergée. Le sable importé peut contenir des matières toxiques pour les espèces locales. Le lieu de prélèvement peut aussi être perturbé. La pente des côtes submergées est modifiée, ce qui peut déstabiliser le rivage. Les tentatives destinées à réduire l'érosion peuvent donner un faux sentiment de sécurité et ainsi augmenter le développement de l'urbanisation.

Les tortues de mer[modifier | modifier le code]

Le nouveau sable peut durcir et compliquer le creusement de nidification des tortues. Cependant, il peut aussi leur fournir un meilleur habitat, ainsi que pour les oiseaux de mer et la flore locale. En Floride un dispositif a été élaboré pour aspirer du sable à travers une grille sans prendre les tortues[1].

Alternatives[modifier | modifier le code]

Coûts[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier projet de ce genre aux États-Unis était à Coney Island, New York en 1922-1923[2],[3].

Projets dans le monde[modifier | modifier le code]

Cancun, Mexique[modifier | modifier le code]

Gold Coast, Queensland, Australie[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Hawaii[modifier | modifier le code]

Waikiki[modifier | modifier le code]

Maui[modifier | modifier le code]

Hong Kong[modifier | modifier le code]

Mesurer l'impact du projet[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.stormingmedia.us/69/6983/A698382.html
  2. P.P. Farley, « Coney Island public beach and boardwalk improvements. Paper 136 », The Municipal Engineers Journal, The Municipal Engineers of the City of New York, vol. 9, no 4,‎ 1923
  3. Modèle:Cite magazine

Liens externes[modifier | modifier le code]