Saber Rebaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saber Rebaï
صابر الرباعي

Naissance 13 mars 1967 (47 ans)
Sfax, Tunisie
Activité principale Chanteur
Genre musical Pop
Instruments Oud et violon
Labels Rotana[1]

Saber Rebaï (صابر الرباعي), né le 13 mars 1967 à Sfax, est un chanteur et compositeur tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille sfaxienne aimant et pratiquant la musique, il est initié à l'oud dès l'âge de dix ans et psalmodie le Coran. Après avoir obtenu son baccalauréat, il s'installe à Tunis avec sa famille et s'inscrit à l'Institut supérieur de musique de Tunis, où il obtient une maîtrise en musicologie.

Lauréat d'un concours pour jeunes talents en 1985, il se produit pour la première fois au Festival international de Carthage[2]. Dès les années 1990, il est sollicité à travers le Moyen-Orient et divers compositeurs et paroliers souhaitent travailler avec lui[2]. Comme beaucoup d'artistes arabes, il parfait son art au Caire puis au Liban, où une forte médiatisation contribue à bâtir sa notoriété[2]. Il effectue des tournées partout dans le monde — Monde arabe (dont une tournée en Palestine), Europe, Amérique, Australie ou encore Corée du Sud — et se produit dans des salles comme l'Olympia à Paris[2] et l'opéra du Caire. Il se fait également remarquer par ses prestations et conseils lors d'apparitions à la Star Academy Moyen-Orient, et intègre le jury de The Voice Ahla Sawt[3].

Alliant le traditionnel au moderne, sa musique puise dans le patrimoine local, à l'image de ses albums Sidi Mansour et Athada el alem[2].

Prix[modifier | modifier le code]

Il reçoit plusieurs prix dont :

  • le Prix de la critique au Festival de la chanson tunisienne (1996) ;
  • le Prix du Micro d'or (1997)[2] ;
  • le Prix présidentiel pour la meilleure œuvre culturelle en Tunisie (27 mai 2003) ;
  • le titre de meilleur chanteur arabe (Beyrouth, 2004).

Albums[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est père de trois enfants, deux (Eslam et Safa) issus de son premier mariage avec une banquière et un (Jude Hedi) issu de son second mariage avec une hôtesse de l'air[6], qui a lieu en mars 2013[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Saber Rebaï et Rotana, ça continue ! », Mosaïque FM, 12 novembre 2008
  2. a, b, c, d, e et f (fr) Fawzia Zouari, « Saber Rebaï, un Tunisien à l'Olympia », Jeune Afrique, 17 janvier 2006
  3. (fr) « Yosra Mahnouch perd en finale de The Voice », Shems FM, 14 décembre 2012
  4. (fr) « Exclusif : Saber Rebaï signe son nouvel album ! », Mosaïque FM, 22 avril 2009
  5. (fr) « Saber 2011 enfin dans les bacs ! (interview) », Mosaïque FM, 26 novembre 2011
  6. (fr) « Le 3e enfant de Saber Rebaï né le jour de la Saint Valentin », Kapitalis, 15 février 2014
  7. (fr) « Saber Rebai s'est marié pour la seconde fois », Shems FM, 26 mars 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]