Sylvania (navire, 1957)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SS Genoa)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sylvania et Albatros.
Sylvania
Image illustrative de l'article Sylvania (navire, 1957)
Le Fairwind désarmé à Southampton en 1969.

Autres noms Fairwind (1968-1988)[1]
Sitmar Fairwind (1988)
Dawn Princess (1988-1993)[2]
Albatros (1993-2003)[3]
Genoa (2003-2004)[4],[5]
Type Paquebot (1949-1972)[6]
Navire de croisière (1972-1974)[7]
Histoire
Lancement
Mise en service
Statut Détruit en 2004 à Alang[4],[5]
Caractéristiques techniques
Longueur 185,4 m
Maître-bau 24,5 m
Tirant d'eau 8,9 m
Capacité 878 passagers (1957-1970)
906 passagers (1970-2004)
Tonnage 21 989 tonnes (1957-1965)
20 017 tonnes (1965-1970)
21 985 tonnes (1970-2004)
Propulsion 4 turbines à vapeur John Brown & Company
Puissance 18 277 ch
Vitesse 20 nœuds
Autres caractéristiques
Chantier naval John Brown & Company, à Clydebank (Écosse)
Armateur Cunard Line (1957-1968)
Sitmar Line (en) (1968-1988)
P & O Cruises (1988-1993)
Happy Days Shipping (1993-2003)
Affréteur Phoenix Reisen (1993-1998)
Pavillon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1957-1968)
Drapeau du Libéria Liberia (1968-1993)
Drapeau des Bahamas Bahamas (1993-2004)
Port d'attache Liverpool (1957-1968)
Monrovia (1968-1993)
Nassau (1993-2004)
IMO 5347245

Le Sylvania[6] est un paquebot construit en 1956 par les chantiers John Brown & Company de Clydebank pour la compagnie Cunard Line. Il est lancé le et mis en service le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

En 1951, la Cunard Line commande quatre navires aux chantiers John Brown & Company de Clydebank pour s’imposer face à la Canadian Pacific Steamship Company sur la liaison LiverpoolMontréal. Il s’agit de la classe Saxonia, composée du Saxonia, de l’Ivernia, du Carinthia et du Sylvania.

Construction[modifier | modifier le code]

Le Sylvania[6] est un paquebot construit en 1956 par les chantiers John Brown & Company de Clydebank pour la compagnie Cunard Line. Il est lancé le et mis en service le .

En 1965, il est amélioré par les chantiers navals Harland and Wolff de Belfast et son Sun Deck est agrandi; mais navigue à perte des 1967. Par conséquent, la Cunard Line le désarme avec le Carinthia et le Caronia à Southampton et les met en vente[8].

Sitmar Line[modifier | modifier le code]

En , il est vendu à la compagnie Sitmar Line (en) qui le renomme Fairwind. La compagnie souhaite le mettre en service entre Southampton et l’Australie, mais cette itinéraire est en perte de vitesse à cause du développement de l’aviation et le navire reste désarmé à Southampton jusqu’en 1970[9], lorsqu’il est transformé en navire de croisière à Trieste[7]. Il est remis en service le et effectue des croisières depuis les États-Unis.

Le Sitmar Fairwind amarré à Miami en .

En 1988, Sitmar Line (en) change son identité visuelle en faisant changer la livrée de toute sa flotte et en ajoutant Sitmar devant le nom des navires. Par conséquent, le Fairwind est renommé Sitmar Fairwind; mais la compagnie est rachetée par la P & O Cruises en et le navire est rebaptisé Dawn Princess[réf. souhaitée].

En 1991, pendant sa période d’entretien à Portland, de l’amiante est découverte à bord. Afin de pouvoir continuer à lui faire effectuer des croisières depuis les États-Unis, la compagnie doit le désamianté. L’opération s’étale sur trois mois, puis le Dawn Princess est remis en service; mais, en 1992, P & O Cruises le désarme et le met en vente, considérant qu’il ne correspond plus à l’image de la compagnie, qui a reçu de nouveaux navires.

Phoenix Reisen[modifier | modifier le code]

L’Albatros amarré à Auckland en .

En 1993, il est acheté par la compagnie Happy Days Shipping, une filiale de V-Ships (en), et devient l’Albatros[3]. Il est rénové et reçoit un propulseur d’étrave avant de reprendre du service en pour Phoenix Reisen dans le cadre d’un contrat d’affrètement pour cinq ans avec possibilité de le reprolonger de cinq ans, ce qui sera fait en 1998.

Le , alors qu’il navigue en mer Rouge, un incendie se déclare dans sa salle des machines. Les passagers sont évacués à Djeddah et le navire se dirige vers Livourne où il est provisoirement réparé, puis à Bremerhaven où les réparations sont achevées.

Le , il connait un autre accident lorsq’il heurte un récif immergé et commence à prendre l’eau alors qu’il est aux îles Scilly. Les passagers sont évacués et le navire est envoyé à Southampton où il est réparé Il n’est remis en service qu’en .

Fin[modifier | modifier le code]

En 2003, l’Albatros[3] est victime de nombreuses pannes qui pousse Phoenix Reisen à rompre le contrat d’affrètement en . Le navire est alors désarmé à Gênes en attendant que V-Ships (en) prenne une décision sur son avenir, ce qui est fait en , lorsque l’Albatros est vendu à la casse.

Il arrive à Alang le sous le nom de Genoa et est détruit[4],[5].

Navires jumeaux[modifier | modifier le code]

Il a trois navires jumeaux:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]