Asiatic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis SS Asiatic (1872))
Aller à : navigation, rechercher
Asiatic
Autres noms Ambriz (1873 - 1903)
Type Paquebot mixte
Histoire
Lancement
Mise en service
Statut Naufrage en février 1903
Caractéristiques techniques
Longueur 100 m
Maître-bau 11 m
Tonnage 2 122 tjb
Propulsion Voile (trois mâts) et vapeur (une hélice)
Vitesse 12 nœuds
Autres caractéristiques
Chantier naval Thomas Royden and Sons, Liverpool
Armateur White Star Line (1872- 1873)
South African Steam Ship Company (1873 - 1896)
Cie Française Charbonnage et de la Batelage (1896 - 1903)
Pavillon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1872 - 1896)
Drapeau de la France France (1896 - 1903)

L'Asiatic est un paquebot-mixte britannique mis en service pour la White Star Line en 1872 avec son sister-ship, le Tropic. Revendu dès 1873 avec son jumeau pour compenser les pertes consécutives au terrible naufrage de l’Atlantic, il navigue sous le nom d’Ambriz pour la South African Steam Ship Company, puis devient une réserve de charbon flottante pour une compagnie française. C'est en remplissant cette fonction qu'il s'échoue en 1903.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Asiatic est construit à Liverpool en 1871 pour la White Star Line. Il est le sister-ship du Tropic. Il sert tout d'abord à destination de Calcutta à partir de mars 1872, mais cette route n'est pas rentable et il en change dès l'année suivante. Pour son premier voyage à destination de l'Afrique du Sud, il est affrété par Lamport & Holt. Le , l’Asiatic effectue son premier voyage à destination de ce pays pour la White Star Line. C'est un échec commercial.

Suite au naufrage de l’Atlantic le , la compagnie se sépare des deux navires. L’Asiatic est vendu à la South African Steam Ship Company et est renommé Ambriz. C'est alors le plus gros navire de sa compagnie. Il effectue sa première traversée à destination de l'Afrique de l'Ouest le 12 septembre suivant.

En décembre 1883, le navire subit une refonte, puis est placé l'année suivante sur la route Liverpool - La Nouvelle-Orléans. Il est vendu en 1896 à la Compagnie Française Charbonnage et de la Batelage de Madagascar et sert de dépôt mobile de charbon. Il a pour mission de rallier des ports européens (généralement Cardiff au Pays de Galles) pour les approvisionner en combustible. En février 1903, sa carrière cesse lorsqu'il s'échoue sur les côtes de Madagascar.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]