SS90

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SS90
Marque Drapeau : Royaume-Uni SS Cars Ltd
Années de production 1935 - 1940
Production 23 exemplaires
Classe sportive
Usine(s) d’assemblage Coventry, Royaume-Uni
Moteur et transmission
Moteur(s) 6 cylindres en ligne
Position du moteur longitudinal avant
Cylindrée 2 663 cm3
Puissance maximale 68 ch (51 kW)
Transmission propulsion
Boîte de vitesses manuelle 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 143 kg
Vitesse maximale 140 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 24,1 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) roadster 2 places, coupé 4 places
Coefficient de traînée 0,75
Suspensions ressorts semi-elliptiques
Freins tambours
Dimensions
Longueur 3 810 mm
Largeur 1 590 mm
Hauteur 1 372 mm
Empattement 2642 mm
Chronologie des modèles
Précédent SS1 Jaguar SS100 Suivant

La SS90 était une voiture de sport britannique, construite par SS Cars Ltd, à Coventry (Angleterre), en 1935. Son nom vient de sa vitesse maximale, 90 mph.

La SS90 fut le premier modèle sportif de SS Cars Ltd, qui, jusqu'à cette date, se consacrait principalement à la production de berlines. Présenté en mars 1935, la voiture était destinée à la saison de rallyes 1935. Elle attira rapidement l'attention, par son dessin sportif élégant, dû à William Lyons, mais ne fut guère prisée par la communauté sportive, car ses performances n'étaient pas au niveau de son apparence. De vraies performances sportives durent attendre la SS100, en 1936, d'un dessin et avec une suspension similaires, mais avec un moteur équipé d'un arbre à cames en tête conçu par Harry Weslake.

La SS90 ne semble pas avoir été testée par aucun magazine indépendant, et ses performances de l'époque ne sont pas connues, mais on admet généralement qu'elle pouvait atteindre 140 km/h. La voiture passait de 0 à 80 km/h en 12 secondes. Départ arrêté, la voiture parcourait les 400 m en 23,9 s, atteignant 94 km/h, et les 1 000 m en 43,8 s, atteignant 119 km/h[1].

En 1935, le roadster de base était vendu 395 £. 23 véhicules furent produits en 1935, avant que la production ne soit arrêtée. La SS100 lui succéda.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La voiture était propulsée par un moteur Standard six cylindres, à refroidissement à eau, d'une puissance de 68 ch (51kW), déjà utilisé par la SS1, mais développant 20 ch de plus que ce dernier. Le bloc moteur était en acier coulé, avec deux soupapes latérales par cylindre. Ce moteur différait de ceux utilisés dans les voitures ordinaires par ses bielles en dural, une culasse en aluminium, avec un taux de compression de 7,0:1, et deux carburateurs RAG. Le moteur avait une course de 73,0 mm et un alésage de 106,0 mm. Le rapport de boîte le plus élevé était 1,0, celui de pont 4,25.

Le châssis, en acier, de 2 640 mm, était une version raccourcie de celui utilisé pour la SS1, et provenait aussi de Standard. La suspension était constituée de ressorts à lames semi-elliptiques, les amortisseurs étaient des Andre Telecontrol. Les essieus étaient rigides, avec un essieu arrière surbaissé. Le système de freinage était constitué de quatre freins à tambour Bendix. La voiture avait une longueur de 3,81 m et une largeur de 1,59 m, et pesait typiquement 1 143 kg[2]. La carrosserie comportait deux portes.

Note[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lord Montagu de Beaulieu, Jaguar, 1990. ISBN 1-870948-46-7
  • Schrader, Halwart, Typenkompass Jaguar - Personenwagen seit 1931, éd. Motorbuch-Verlag, Stuttgart (2001), ISBN 3-613-02106-4* Stertkamp, Heiner, Jaguar - Die komplette Chronik von 1922 bis heute, 2. Auflage, éd. Heel-Verlag (2006), ISBN 3-89880-337-6
  • Thorley, Nigel, Jaguar - The Complete Works, éd. Bay View Books Ltd., Devon (Royaume-Uni) (1996), ISBN 1-870979-69-9

Liens externes[modifier | modifier le code]