SQL:2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

SQL:2011 ou ISO/CEI 9075:2011 (sous le nom "Information technology – Database languages – SQL") est la septième révision de la norme du Langage de requête de Base de données SQL par l'ISO (1987) et l'ANSI (1986). Il remplace la version précédente, SQL:2008, et a été officiellement adopté le 15 décembre 2011[1]. Cette norme définit le SQL, c'est-à-dire la définition d'une structure de donnée et les opérations qui peuvent être effectuées sur les données stockées dans cette structure. Elle englobe les exigences minimales du langage, et d'autres parties définissent des extensions.

Ajouts notables[modifier | modifier le code]

Voici quelques ajouts notables apportés par la norme SQL:2011 [2]

  • Des extensions au mot clef WINDOW tel que NTILE, LEAD, LAG, FIRST_VALUE, LAST_VALUE, NTH_VALUE, GROUPS.
  • La possibilité d'utiliser un INSERT, UPDATE, DELETE, ou MERGE comme table dérivée.
  • L'apparition de paramètres nommés lors d'une instruction CALL, avec ou sans valeur par défaut.
  • De nouvelles fonctionnalités pour mieux gérer la pagination des résultats.

Documentation[modifier | modifier le code]

La norme SQL n'est pas distribuée gratuitement. La norme complète peut être achetée auprès de l'ISO.

Parties[modifier | modifier le code]

La norme est découpée selon les parties suivantes[3]:

La partie la plus importante est la partie 2, qui est aussi la plus longue avec 1470 pages, soit 100 pages de plus que pour SQL:2008. Les parties manquantes sont des parties qui ont été retirées pour diverses raisons, lorsqu'un numéro de partie est utilisé il n'est plus réutilisé[4].

Références[modifier | modifier le code]