SORM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

SORM (du russe : Система Оперативно-Розыскных Мероприятий, « littéralement système pour activité d'enquête opératoire ») est un système de recherche et de surveillance de l'internet. En 1995, une loi est promulguée pour permettre à la FSB (Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie) d'écouter les communications par téléphone et sur l'internet.

SORM-1[modifier | modifier le code]

le système SORM-1 est établi en 1996 pour écouter les communications téléphoniques.

SORM-2[modifier | modifier le code]

En juillet 1998 le système est remplacé par SORM-2 afin de permettre la surveillance de l'internet, en plus des communications téléphoniques. Selon certains rapport, sous SORM-2 les fournisseurs d'accès à l'internet (FAI) doivent installer un périphérique spéciale sur leurs serveurs pour permettre au FSB de pister toutes les transactions par carte de crédit, les courriels et l'utilisation de l'internet. L'appareil, dont le prix est estimé entre 10 000 $ et 30 000 $, doit être installé aux frais du FAI. D'autre rapports souligne que certains FAI doivent installer une ligne de communication directe vers le FSB, le cout serait supérieur à 100 000 $.

Le 25 juillet 2000, Leonid Reiman, le Ministre des Communications et des Médias russe, donne l'ordre no 130 concernant « l'introduction de moyens technique assurant l'investigation (SORM) des téléphones, mobiles, communication sans fils et radiocommunication ». Statuant qu'il n'est plus nécessaire de passer par le FSB pour obtenir des informations sur une cible d’intérêt. [1], texte de l'ordre complet en russe : [2])

Accès par sept autres agences gouvernementales[modifier | modifier le code]

Le 5 janvier 2000, durant sa première semaine d'investiture, le président Vladimir Poutine amende une loi permettant à sept autres agences de sécurité fédérale d'accéder aux renseignement recueilli via SORM. Parmi celles-ci :

  • la police fiscale ;
  • la police russe ;
  • le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie ;
  • la patrouille de la frontière et des douanes.

Jeux olympiques d'hiver de 2014[modifier | modifier le code]

Le FSB conclu des accords secret pour une mise à jour significative de équipement SORM à Sotchi avant les Jeux olympiques d'hiver de 2014. Le ministère russe des communications et des médias introduit également une nouvelle régulation pour les FAI concernant SORM en mars 2013. Toute les communication et le trafic de l'internet des résidents de Sotchi est à présent capturé puis filtré à l'aide d'un système de deep packet inspection sur tous les réseaux mobiles. L'observatoire des médias Roskomnadzor rapporte que plusieurs FAI locaux ont reçu une amende du gouvernement pour ne pas être parvenu à installer l'appareil SORM recommandé par le FSB[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « As Sochi Olympic venues are built, so are Kremlin's surveillance networks », The Guardian,‎ 6 octobre 2013 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Médias