SMS Thetis (1855)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir SMS Thetis et HMS Thetis.
SMS Thetis
Image illustrative de l'article SMS Thetis (1855)
La SMS Thetis à l'ancre en 1867

Autres noms HMS Thetis
Histoire
A servi dans Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Pavillon de la marine prussienne Marine prussienne
Pavillon de la Kaiserliche Marine Kaiserliche Marine
Caractéristiques techniques
Type Frégate
Longueur 50,2 mètres
Maître-bau 14,2 mètres
Tirant d'eau 5,8 mètres
Déplacement 1 924 tonnes
Propulsion Voilure de 2 370 m2
Vitesse 15 nœuds (28 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement Royal Navy :

Pont supérieur :

Bastingage :

  • 10 canons de 32 livres

Gaillard :

  • 4 canons de 32 livres

Marine prussienne :

  • 38 canons de 68 livres
Autres caractéristiques
Équipage Royal Navy : 330
Marine prussienne : 380
Chantier naval Devonport Dockyard

La SMS Thetis est une frégate d'abord au service de la Royal Navy puis acquise en 1855 par le royaume de Prusse pour la marine prussienne.

Historique[modifier | modifier le code]

La SMS Thetis ancrée

La HMS Thetis est construite aux chantiers navals de Devonport pour un coût de £51,926, selon les plans de Read, Chatfield et Creuze. Seule de sa classe, elle est lancée le 21 août 1846 et baptisée du nom de la nymphe Thétis. Elle est mise en service le 30 décembre 1846 pour l'outremer. Elle est commandée par Augustus Leopold Kuper du 3 juillet 1850, jusqu'à février 1854. Le capitaine Kuper visite les côtes orientales de l'Amérique du Sud puis remonte les côtes américaines le long du Pacifique. L'île Kuper (aujourd'hui Penelakut), qu'il étudie au large de la Colombie-Britannique dans le détroit de Géorgie, est nommée d'après lui. Une autre île des îles Gulf est nommée île Thetis et nombre d'endroits de ces îles, comme le lac Thetis, reçoivent le nom du navire.

Après neuf ans de service pour la Royal Navy, la HMS Thetis et désarmée et échangée le 12 janvier 1855[1] à la marine prussienne contre deux avisos, le SMS Salamander et le SMS Nix. Elle devient désormais la SMS[n 1] Thetis.

Elle est réarmée et réaménagée. Elle sert d'abord de navire-école pour les cadets de la marine. En 1859, elle fait partie de l'expédition Eulenburg en Extrême-Orient avec les navires SMS Arcona et SMS Frauenlob. Ce dernier coule, frappé par un typhon devant Yokohama, le 2 septembre 1860. Ensuite les deux navires survivants ouvrent les négociations au Japon, puis se dirigent vers Tientsin et Shanghai pour poursuivre les négociations diplomatiques, et enfin au Siam. L'expédition prend le chemin du retour par le cap de Bonne-Espérance et rentre en 1862 à Dantzig. Elle sert ensuite de navire école pour l'artillerie de marine. Bon nombre de futurs grands officiers de la marine impériale allemande sont passés par la SMS Thetis, dont Alfred von Tirpitz[2], Curt von Maltzahn alors jeunes cadets, ou Paul von Reibnitz, comme matelot. Eduard von Knorr et Max von der Goltz y ont commandé comme jeunes officiers.

La SMS Thetis est rayée des listes le 28 novembre 1871 et sert à quai de barge à charbon à Kiel. En 1894, elle est détruite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Colledge et Warlow 2006, p. 349
  2. Kelly 2011, p. 30 - 31

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J.J. Colledge et Ben Warlow, Ships of the Royal Navy : The Complete Record of all Fighting Ships of the Royal Navy, Londres, Chatham Publishing,‎ 2006 (1re éd. 1969) (ISBN 978-1-86176-281-8, lien OCLC?)
  • (en) Patrick J. Kelly, Tirpitz and the Imperial German Navy, Bloomington (Indiana), Indiana University Press,‎ 2011 (ISBN 978-0-253-35593-5.[à vérifier : isbn invalide])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :