SMS Pillau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SMS Pillau
Autres noms Bari
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1903-1918.svg Kaiserliche Marine
Flag of Italy (1861-1946) crowned.svg Regia Marina
Quille posée 1913
Lancement 11 avril 1914
Commission 14 décembre 1914
Statut 20 juillet 1920 : récupéré par l'Italie
28 juin 1943 : coulé par les Américains
Caractéristiques techniques
Type croiseur léger
Longueur 135,3 m
Maître-bau 13,6 m
Tirant d'eau 5,98 m
Déplacement 4 390 tonnes
Port en lourd 5 252 tonnes
Propulsion 2 turbines à vapeur
2 arbres
Puissance 30 000 ch
Vitesse 27,5 nœuds (50,9 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage pont: 80 mm
château: 75 mm
Armement 8 canons de 15 cm SK L/45
2 canons de 8,8 cm SK L/45
2 tubes lance-torpilles de 500 mm
120 mines marines
Rayon d'action 4 300 miles à 12 nœuds
Autres caractéristiques
Équipage 21 officiers
421 marins
Chantier naval Schichau-Werke, Dantzig

Le SMS Pillau est un croiseur léger de classe Pillau lancé en 1914 pour la Kaiserliche Marine. Sa construction commence en 1913 au chantier naval Schichau-Werke à Dantzig. Il est lancé en avril 1914, et intègre la Hochseeflotte (« flotte de haute mer ») en décembre de la même année.

Service[modifier | modifier le code]

Marine allemande[modifier | modifier le code]

Le Pillau participe avec la Hochseeflotte à la bataille du golfe de Riga ainsi qu'à la bataille du Jutland.

Marine italienne[modifier | modifier le code]

Après la fin de la guerre, il est cédé à l'Italie au titre d'indemnité de guerre. Il sert dans la Regia Marina à partir de 1924 sous le nom de Bari. Reclassé croiseur éclaireur en 1929, il est réarmé et participe à la Seconde Guerre mondiale, opérant principalement au large de la Corse et du Monténégro. Bombardé par les Américains dans le port de Livourne le 28 juin 1943, il coule en eau peu profonde deux jours plus tard, avant d'être renfloué pour être démoli en 1948.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships: 1906–1922, Annapolis, MD, Naval Institute Press,‎ 1984 (ISBN 0-87021-907-3)
  • (en) Erich Gröner, German Warships: 1815–1945, Annapolis, MD, Naval Institute Press,‎ 1990 (ISBN 0-87021-790-9)
  • (en) Gary Staff, Battle for the Baltic Islands, Barnsley, South Yorkshire, Pen & Sword Maritime,‎ 2008 (ISBN 978-1-84415-787-7)
  • (en) V. E. Tarrant, Jutland: The German Perspective, London, UK, Cassell Military Paperbacks,‎ 1995 (ISBN 0-304-35848-7)
  • (en) David Woodward, The Collapse of Power: Mutiny in the High Seas Fleet, London, UK, Arthur Barker Ltd,‎ 1973 (ISBN 0-213-16431-0)