SMS Kaiser Wilhelm II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir SMS Kaiser.
SMS Kaiser Wilhelm II
Image illustrative de l'article SMS Kaiser Wilhelm II
Le SMS Kaiser Wilhelm II

Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1903-1918.svg Kaiserliche Marine
Quille posée octobre 1896
Lancement 14 septembre 1897
Armé 13 février 1900
Statut Ferraillé le 17 mars 1921
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 125,3 mètres
Maître-bau 20,4 mètres
Tirant d'eau 7,89 mètres
Déplacement 10 790 tonnes normal
11 599 tonnes à pleine charge
Propulsion 3 hélices
3 moteurs à vapeur à triple expansion
chaudières à charbon, dont 8 au mazout à partir de 1915
Puissance 13 000 ch
Vitesse 17,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage 250 mm en tourelles
300 mm à 150 mm en ceinture
65 mm en pont blindé
Armement 4 canons de 240 mm (9,4 ″)
18 canons de 150 mm (5,9 ″)
12 canons de 88 mm (3,5 ″)
12 canons de (1 ″)
6 tubes lance-torpilles de 450 mm (17,7 ″)
Rayon d'action 3 940 milles (6 330 km) à 10 nœuds (20 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 35 officiers et 658 hommes
Chantier naval Kaiserliche Werft, Wilhelmshaven

Le SMS Kaiser Wilhelm II[1] est le deuxième bateau de la classe Kaiser Friedrich III du type pré-Dreadnought, appartenant à la marine impériale allemande. Il a été lancé le 14 septembre 1897. Ce fut le navire amiral de la Hochseeflotte, jusqu'en 1906. Il a été rayé des listes de la marine, le 17 mars 1921.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il était dans la réserve lors de la déclaration de guerre en 1914, il servit avec ses autres navires de la même classe dans la Ve escadre comme défense côtière, de nouveau sorti de l'active il fut converti en quartier général flottant du commandant de la flotte de haute mer à Wilhelmshaven. Par suite du Traité de Versailles qui réduisait la force navale allemande, il fut retiré du service le 17 mars 1921 et envoyé à la casse.

Une pièce est conservée au musée de Militärhistorisches Museum der Bundeswehr de Dresde.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En français Empereur Guillaume II

Liens internes[modifier | modifier le code]