SMS Deutschland (1904)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir SMS Deutschland.
SMS Deutschland
Image illustrative de l'article SMS Deutschland (1904)
Le Deutschland en 1912

Histoire
A servi dans Pavillon de la Kaiserliche Marine Kaiserliche Marine
Pavillon de la Reichsmarine Reichsmarine
Quille posée 20 juin 1903
Lancement 19 novembre 1904
Armé 3 août 1906
Statut Ferraillé en 1922
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé
Longueur 127,6 mètres
Maître-bau 22,2 mètres
Tirant d'eau 7,7 mètres
Déplacement 13 200 tonnes normal
14 218 tonnes à pleine charge
Propulsion 3 hélices
3 moteurs à vapeur à triple expansion
12 chaudières à charbon
Vitesse 17 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage 280 mm en tourelles
240 mm en ceinture
40 mm en pont blindé
Armement 4 canons de 280 mm (11 ″)
14 canons de 170 mm (6,7 ″)
22 canons de 88 mm (3,5 ″)
6 tubes lance-torpilles de 450 mm (17,7 ″)
Rayon d'action 4 800 milles (9 000 km) à 10 nœuds (20 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 35 officiers et 708 hommes
Chantier naval Arsenal Germania, Kiel

Le SMS Deutschland est le navire de tête des cinq pré-Dreadnoughts de classe Deutschland[1] construits pour la marine impériale allemande entre 1903 et 1906. Il est nommé ainsi en l'honneur de l'État allemand.

Il est construit dans l'arsenal Germania à Kiel en 1903 et lancé le 20 novembre 1904. Il est mis en service le 3 août 1906, quelques mois seulement avant le HMS Dreadnought ; celui-ci est le premier navire d'une conception révolutionnaire dite « monocalibre », qui a rendu obsolète le Deutschland et les autres bâtiments de cette classe.

Le SMS Deutschland est le navire amiral du prince Henri de Prusse jusqu'en 1913. Alors que le reste de la flotte est mobilisée au début de la Première Guerre mondiale, le Deutschland et ses jumeaux se voient assignés la défense de l'embouchure de l'Elbe et de la baie Allemande contre les incursions britanniques. Les cinq navires rejoignent ensuite la Hochseeflotte dans le IIe escadron. Cette unité participe à la plupart des grandes opérations navales des deux premières années du conflit, dont le point culminant est la bataille du Jutland, les 31 mai et 1er juin 1916.

Après cette bataille, le Deutschland et ses trois sister-ships restants — le SMS Pommern ayant été torpillé le 1er juin 1916 — sont affectés à la défense côtière. Ils sont retirés du service actif et cantonnés à des rôles auxiliaires. Le Deutschland sert de baraquement à Wilhelmshaven jusqu'à la fin de la guerre. Il est rayé des registres le 25 janvier 1920, et vendu à la démolition cette même année ; il est démantelé en 1922. Sa figure de proue est conservée à l'école d'armes sous-marines d'Eckernförde, et sa cloche est visible sur le mausolée du Prince Henri dans son manoir de Hemmelmark.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Siegfried Breyer, Die Marine der Weimarer Republik, Marine-Arsenal Sonderheft, Friedberg, Podzung Pallas Verlag, 1992

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]