SMS Augsburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SMS Augsburg
Image illustrative de l'article SMS Augsburg
Le SMS Augsburg le 4 août 1914.

Histoire
A servi dans Pavillon de la Kaiserliche Marine Kaiserliche Marine
Lancement 10 juillet 1909
Armé 1er octobre 1910
Statut Mis au rebut en 1922
Caractéristiques techniques
Type Croiseur
Longueur 130 m
Maître-bau 14 m
Tirant d'eau 5.45 m
Tonnage 4 882 t
Propulsion 15 machines à vapeur
2 turbines Parsons
Puissance 31 033 ch
Vitesse 26.7 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage Pont: 20-80 mm
Hiloires: 100 mm
Tour de commandement: 20-100 mm
Ceinture: 50 mm
Armement 12 × 10,5 cm SK L/45
4 × 5.2 cm SK L/55
2 tubes lance-torpilles 45 cm
En 1917-1918
6 × 15,0 cm L/45 Sk
2 × 8,8 cm Flak L/45
2 tubes lance-torpille 45 cm
2 tubes lance-torpille 50 cm
120 mines marines
Autres caractéristiques
Équipage 313 à 383 hommes
Chantier naval Kaiserliche Werft Kiel (de)
Port d'attache Kiel

Le SMS Augsburg est un croiseur de la Kaiserliche Marine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le navire appartient à la classe Kolberg (de).

Au cours de sa période d'essai, le 17 janvier 1911, l'Augsburg prend part aux opérations de sauvetage et de récupération du sous-marin U3 (de). Le 24 février 1911, il participe à l'inspection des torpilles. En 1912 et 1913, il sert de navire d'exercice à l'artillerie ; à cette fin, il est modifié à la Kaiserliche Werft Danzig. En juin 1914, il fait des missions d'avant-poste et de sécurité en mer Baltique.

Au début de la Première Guerre mondiale, l'Augsburg, avec le croiseur Magdeburg, pose des mines à l'est de la mer Baltique et fait des incursions dans le golfe de Finlande. Dans quatre autres missions, il a le 2 septembre 1914 un combat avec le destroyer russe Novik et quatre jours plus tard avec les croiseurs cuirassés Bayan et Pallada. En vue de l'attaque contre la base marine russe de Liepāja, il accompagne le croiseur cuirassé Friedrich Carl, seulement dans la matinée du 17 novembre 1914, à une trentaine de miles de Klaipėda, le cuirassé est atteint par deux mines et doit être abandonné, l'Augsburg recueille les naufragés. Lors d'une autre tentative, le croiseur est lui-même atteint par une mine, l'équipage perd huit hommes. Le navire parvient à Stettin où il est réparé. Après une révision complète par Blohm & Voss à Hambourg, il revient au service en avril 1915.

le 2 juillet 1915, l'Augsburg est présent à la bataille de l'île de Gotland. Les mois suivants, il effectue plusieurs missions de dépôt de mines avec le croiseur Straßburg et les mouilleurs Deutschland (de) et Rügen (de). En juillet 1916, il fait des missions dans le golfe de Riga. Il revient au Kaiserliche Werft Kiel (de) pour des réparations. Dans le même temps, les canons de 10,5 pouces sont remplacés par des six canons de 15 pouces et le pont est reconstruit.

En avril 1917, l'Augsburg refait encore des missions en mer Baltique. En octobre 1917, il participe à l'opération Albion. Après l'armistice avec la Russie, le navire assiste à une inspection des sous-marins en janvier 1918. Le 20 Juillet 1918, le croiseur Stettin devient le nouveau navire de têtre pour des missions de mines. Il est aussi amarré à Cuxhaven. Dans la cadre du traité de Versailles, il est retiré du service le 17 décembre 1918 puis le 3 septembre 1920 remis au Japon comme réparation sous le nom de Y. Comme les Japonais n'en ont aucune utilité, il est mis à la ferraille à Dordrecht en 1922.

Commandement[modifier | modifier le code]

De novembre 1910 à mars 1911 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Ernst-Oldwig von Natzmer
De mars à septembre 1911 Fregattenkapitän / Kapitän zur See Johannes von Karpf
D'octobre 1911 à juillet 1912 Fregattenkapitän Heinrich Rohardt
De juillet à août 1912 Fregattenkapitän Victor Reclam
D'octobre 1912 à octobre 1914 Fregattenkapitän / Kapitän zur See Andreas Fischer
D'octobre 1914 à janvier 1917 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Johannes Horn
De janvier à juillet 1917 Korvettenkapitän / Fregattenkapitän Siegfried Westerkamp
De juillet 1917 à mars 1918 Fregattenkapitän Max Lutter
De mars à mai 1918 Fregattenkapitän Fritz Müller-Palm
De mai à juillet 1918 Fregattenkapitän Eduard Bartels
De juillet à septembre 1918 Kapitänleutnant Max Greus (in Vertretung)
De septembre à décembre 1918 Korvettenkapitän Bernhard Bobsien

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :